Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Des instabilités démocratiques persistantes au XXIe siècle

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Un développement compliqué des principes démocratiques dans un monde désormais multipolaire

  • Les pays émergents appartiennent à une catégorie située entre les pays développés et les pays les moins avancés (PMA). Là-bas, les écarts de richesses au sein de la population sont importants.
  • Parmi les pays émergents, les BRICS sont les plus puissants, mais leur transition démocratique est freinée par plusieurs éléments, dont :
  • des problématiques sociétales (Inde, Afrique du Sud) ;
  • la corruption (Brésil, Russie) ;
  • le terrorisme (pays du Mahgreb) ;
  • un régime autoritaire (Chine).
  • Il ne suffit pas de produire beaucoup de richesses et d’être reconnu comme l’une des plus grandes puissances mondiales pour être considéré comme un pays développé.
  • L’Union européenne fait de la démocratie une condition non négociable à toute nouvelle adhésion.
  • La fin de la guerre froide a légitimé le modèle démocratique des États-Unis sur toutes les formes de dictatures.
  • Cela a favorisé les interventions de la part des pays développés dans les pays encore en développement (cf. les nombreuses interventions américaines et européennes au Moyen-Orient).
  • La tolérance des démocraties occidentales vis-à-vis des régimes autoritaires dans les PMA représente une fissure importante dans les idéaux démocratiques.

La fragilisation des droits fondamentaux à travers le monde

  • Le monde est multipolaire, et il est dominé par les médias et les réseaux sociaux. Les informations sont diffusées instantanément, qu’elles soient avérées ou non.
  • Les années 1990 ont vu la Russie reléguée au rang de pays en développement, tandis que la Chine est devenue la seconde puissance économique mondiale, au prix d’une politique intérieure autoritaire.
  • La démocratie fait face à de nombreuses menaces :
  • la liberté de la presse ou la censure de géants de la communication ;
  • la propagande ;
  • la problématique migratoire.
  • Le mouvement des Gilets jaunes met en évidence le fossé qui ne cesse de se creuser entre le peuple et ses représentants. Le modèle représentatif est celui adopté par l’écrasante majorité des États démocratiques : il est largement perçu, par les élites politiques, comme le seul capable de rendre effectifs les objectifs de débats et de pluralisme.