Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Le renouveau intellectuel : contexte et innovations

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

L’Europe a connu pendant le Moyen Âge des périodes interminables de famines, d’épidémies, et de guerres, comme la fameuse Guerre de Cent ans entre la France et l’Angleterre.

Sur le plan intellectuel règne l’étude de la scolastique dans les universités, c’est-à-dire le commentaire érudit des textes bibliques.

Paradoxalement, lorsque la ville de Constantinople, le symbole de l’Empire romain d’Orient, est conquise par les Turcs en 1453, un renouveau culturel, scientifique et spirituel secoue l’Europe occidentale jusqu’à la fin du XVIe siècle.

Ce cours va permettre de voir en quoi consiste cette période si importante de l’Histoire, dans quel contexte elle est intervenue et quelles innovations elle a pu apporter.

Contexte de la Renaissance

bannière à retenir

À retenir

Au XVe siècle, le royaume de France s’enrichit, la démographie est plus importante et les échanges commerciaux sont favorisés.

Cette meilleure économie permet de faire plus et mieux la guerre. On délaisse petit à petit le latin pour le français. La langue française est enfin déclarée officielle dans le royaume de France par l’ordonnance de Villers-Cotterêts, édictée en 1539 par le roi François Ier.

bannière à retenir

À retenir

L’Italie connaît sa période de renaissance plus tôt que la France, dès le XIIIe siècle.

À la chute de Constantinople, les savants grecs sont venus s’installer sur le sol italien, et ont apporté avec eux leur fascination pour la culture antique grecque et latine.

bannière à retenir

À retenir

C’est cet apport culturel italien et ce retour à l’Antiquité qui a fondé la Renaissance française.

Alt Martin Luther Martin Luther

En effet, en ouvrant les frontières, les nombreuses guerres entre la France et l’Italie entre 1494 et 1516 ont permis une migration française vers certaines régions italiennes mais aussi et surtout a autorisé une diffusion massive de la culture italienne vers la France.

De plus, la vision de la spiritualité évolue. Un schisme (une division) s’opère au sein de la religion catholique, qui était alors religion d’État. Martin Luther, un moine chrétien, dénonce le caractère corrompu de l’Église, qui absout les pêchés et promet le Paradis en échange de fortes sommes d’argent à ses fidèles.

bannière à retenir

À retenir

Excommunié, Luther crée la religion protestante, appelée aussi la Réforme.

Le roi François Ier est d’abord tolérant face à cette nouvelle religion, mais l’affaire des Placards en 1534 change la donne. En effet, des affiches s’opposant à la messe catholique sont placardées dans tout le royaume et jusque dans le palais royal.

bannière à retenir

À retenir

À partir de cette nuit-là, l’État et l’Église persécutent conjointement les réformés. Le massacre des protestants parisiens la nuit de la Saint-Barthélemy en 1572 constitue l’apogée de cette persécution.

Les guerres religieuses n’auront de cesse jusqu’en 1598, date de l’édit de Nantes signé par Henri de Navarre, qui autorise la religion protestante dans le royaume.

En somme, l’Église connaît des dissidents et cette période marque le développement d’une forme de conscience individuelle, qui remet en question la pensée unique diffusée jusqu’ici par l’Église.

Les innovations et découvertes de la Renaissance

La Renaissance est surtout marquée par de grandes innovations et découvertes qui ont changé pour toujours le paysage intellectuel de l’Europe occidentale.

Sur le plan géographique, le XVIe siècle est celui de l’élargissement des horizons. Inquiétée par la chute de Constantinople, l’Église veut conquérir de nouveaux territoires et de nouvelles routes pour accéder à l’Orient et favoriser le commerce des épices. Elle encourage en ce sens le Portugal à envoyer des explorateurs en Afrique, afin d’exploiter les mines d’or soudanaises et faire travailler les populations locales.

La fin du XVe siècle est également marquée par la découverte de l’Amérique en 1492 par @, qui pensait rejoindre l’Inde en passant par l’Ouest. Quelques années plus tard, Vasco de Gama réussit à accoster en Inde en contournant le continent africain. Magellan en 1522 fait le tour de la Terre par voie maritime et donne son nom au détroit qui sépare le Chili de la Terre de Feu.

bannière à retenir

À retenir

Avec toutes ces découvertes, l’ensemble du globe est redéfini en l’espace de trois décennies.

Montaigne, célèbre écrivain de la Renaissance, écrit d’ailleurs dans ses Essais en 1580 : « notre monde vient d’en trouver un autre ».

bannière à retenir

À retenir

La Renaissance marque également une période charnière dans la découverte médicale et notamment sur le plan de l’anatomie humaine.

Alt André Vésale André Vésale

À l’époque, la dissection était interdite par l’Église car elle considérait que le corps renfermait l’âme. Le Belge André Vésale passe outre cette interdiction en 1543, ce qui lui permet d’établir une nomenclature précieuse des os, des muscles et des vaisseaux. On découvre peu après le système nerveux ainsi que la circulation de l’oxygène dans les poumons.

Par ailleurs, jusqu’à l’arrivée de Copernic, le monde avait une vision d’un univers géocentrique, autrement dit un univers où la terre serait le centre. Ce système est démenti par l’astronome qui démontre au début du XVIe siècle qu’il est en réalité héliocentrique, c’est-à-dire que c’est le soleil et non la Terre qui est au centre de l’univers. Mais ses théories seront longtemps réfutées et condamnées par l’Église.

Alt Gutenberg Gutenberg

La plus grande découverte du siècle est sans conteste celle de l’imprimerie qui va changer la face du monde intellectuel. D’abord inventée par les chinois, l’allemand Johannes Gutenberg apporte et perfectionne cette technique en Europe en 1454.

  • Cette avancée a contribué au développement de l’humanisme par la diffusion de son héritage culturel à travers les siècles.

Conclusion :

La période de la Renaissance est une véritable révolution intellectuelle et scientifique qui sort l’Europe de l’obscurantisme du Moyen-Âge et qui constitue un tremplin vers les Temps modernes. C’est aussi le siècle de l’humanisme et d’une foi nouvelle en l’Homme et en ses capacités.

Mais si les avancées et progrès caractérisent la Renaissance, sur le plan littéraire et scientifique on retourne aux valeurs et aux thèmes de l’Antiquité, occultés jusqu’ici par les institutions médiévales.