Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
< LISTE DES EXERCICES

L’affaire Dreyfus

1
2
3
4
Énoncé

« J’accuse le général Billot d’avoir eu entre les mains les preuves de l’innocence de Dreyfus et de les avoir étouffées, de s’être rendu coupable de ce crime de lèse-humanité et de lèse-justice, dans un but politique et pour sauver l’état-major compromis. […]
Je n’ai qu’une passion, celle de la lumière, au nom de l’humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. Ma protestation enflammée n’est que le cri de mon âme. Qu’on ose donc me traduire en Cour d’assises et que l’enquête ait lieu au grand jour ! J’attends. »

Lettre ouverte d’Émile Zola au président de la République publiée dans L’Aurore le 13 janvier 1898

« La mise en liberté du traître Dreyfus serait après tout un fait minime, mais si Dreyfus est plus qu’un traître, s’il est un symbole, c’est une autre affaire : c’est l’affaire Dreyfus ! Halte-là ! Le triomphe du camp qui soutient Dreyfus comme symbole installerait durablement au pouvoir les hommes qui poursuivent la transformation de la France selon leur esprit propre. Et moi je veux conserver la France. C’est tout le nationalisme, cette opposition. »

Maurice Barrès, homme politique d’extrême-droite, « L’État de la question », Le Journal, 4 octobre 1898

« L’œuvre de la justice n’offrirait aucune sécurité si la violation flagrante des droits de la défense restait sans recours. […] Il s’est fait une sorte de terreur sous l’action perfide d’une campagne de diffamation et de mensonges, et les vociférations organisées de “À bas, à mort les Juifs !” ont transformé en question politique une cause qui n’est en réalité que l’ordre purement judiciaire. Cette poussée d’aveugle fanatisme ajoute, aux devoirs de redresser une injustice, celui plus grand encore de sauver l’âme de la France d’un grave péril. »

Extrait du Manifeste de la Ligue pour la défense des droits de l’homme et du citoyen, 4 juin 1898

En répondant aux questions suivantes, rédigez un paragraphe argumenté de 5 à 10 lignes sur l’affaire Dreyfus et ses conséquences sur la IIIe République.

Qu’arrive-t-il au capitaine Dreyfus ?