Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les fondements de la puissance et les économies-monde : un regard historique

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Ce cours est en cours de création par nos équipes et il sera prêt pour la rentrée 2019 💪

Les fondements traditionnels de la puissance

L’exemple de l’Empire ottoman

  • L’Empire ottoman est créé à la fin du XIIIe siècle par un clan turcique oghouze. Le premier sultan Osman Ier entreprend des conquêtes territoriales, puis l’expansion de l’Empire dans les Balkans et sur le pourtour de la Méditerranée se poursuit avec ses successeurs, repoussant ainsi les limites du territoire jusqu’aux portes de Vienne au XVIe siècle.
  • À son apogée, l’Empire ottoman s’étend sur trois continents.
  • La conquête militaire de territoires est une illustration du hard power puisqu’elle constitue un moyen d’imposer sa puissance par la force.
  • Organisé autour de sa capitale, Constantinople, l’Empire ottoman est un multinational et multilingue, au centre des interactions entre les mondes oriental et occidental.
  • Au XIXe siècle, l’Empire ottoman décline. Il perd son autorité sur les territoires en Afrique et dans les Balkans à la suite de guerres et de révoltes. Son engagement dans de grandes réformes pour se moderniser n’inverse pas la donne.
  • Pendant la Première Guerre mondiale, l’Empire ottoman s’allie à l’Allemagne pour rompre son isolement diplomatique. Mais il s’essouffle de l’intérieur, faisant face à des révoltes. C’est à cette période que l’Empire commet des actes criminels et des massacres dans le cadre du génocide arménien.
  • La défaite de l’Empire et la fin de la Première Guerre mondiale entraînent son démantèlement au profit, en 1923, de l’émergence de la République de Turquie (président Mustafa Kemal Atatürk).

L’exemple de la France

  • La France est la principale puissance européenne durant la seconde moitié du XVIIe siècle, notamment de par son importance démographique et territoriale (hexagone et Nouvelle-France).
  • Le XVIIe siècle (Grand Siècle) est l’une des périodes les plus riches de l’histoire de France. Durant cette période, la culture et la langue françaises se diffusent dans les élites européennes.
  • Ainsi, en plus de sa puissance démographique et de sa puissance militaire, la France s’affirme comme une puissance culturelle influente, prémices du soft power.
  • Progressivement, au XVIIIe siècle, la puissance française décline au profit de la Grande-Bretagne (guerre de Sept Ans, 1756-1763).

Les économies-monde britannique et américaine des XIXe et XXe siècles

La domination britannique au XIXe siècle

  • L’Empire britannique, composé de colonies et d’États plus ou moins autonomes, est considérable et très influent.
  • La démographie de l’Empire est florissante, le mode de vie britannique devient un modèle.
    Le Royaume-Uni est un pays pionnier de l’industrialisation et se démarque aussi avec le développement des transports et des outils de communication.
  • Le Royaume-Uni dispose pour relier ses colonies et les autres territoires de la plus grande flotte mondiale.
  • S’appuyant sur une politique de libre-échange, il domine le commerce maritime et l’économie mondiale, devant ainsi une économie-monde.
  • Londres est aussi une capitale financière internationale, la livre sterling restant notamment la monnaie internationale de référence jusqu’à la Première Guerre mondiale.

L’émergence des États-Unis en tant que première puissance mondiale au XIXe siècle

  • L’entrée en guerre des États-Unis durant la Première Guerre mondiale constitue la première étape de leur affirmation en tant que grande puissance, puisque c’est la première fois que le pays s’engage dans un conflit qui ne se déroule pas sur son territoire. *Leur puissance s’illustre également avec leur nouvelle manière de concevoir la politique internationale, à l’origine notamment de la création de la Société des Nations (SDN).
  • Sur le plan économique, à l’entre-deux-guerres, les États-Unis concurrencent le Royaume-Uni fragilisé par les contestations anti-impérialistes.
    La crise de 1929 touche plus durement l’Europe que les États-Unis qui mettent en place une politique interventionniste pour soutenir leur économie. De plus, les États-Unis restent un temps en dehors des évènements de la Seconde Guerre mondiale, puisqu’ils n’entrent en guerre qu’à la fin de l’année 1941.
  • En 1944, le dollar remplace l’or comme référence. L’ONU, la Banque mondiale et le FMI ont leur siège aux États-Unis.
  • À la fin de 1945, les États-Unis ont libéré l'Europe et l'Asie, ils sont devenus la première économie mondiale et possèdent les deux tiers du stock d'or mondial. Ils ont enfin le monopole de l'arme atomique.