Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
< LISTE DES EXERCICES

Identité réelle et apparente des personnages principaux

1
2
3
4
Énoncé

À qui Silvia parle-t-elle ? À qui croit-elle parler ? Justifiez vos réponses en citant le texte.

« SILVIA :
Non, Bourguignon ; laissons là l’amour, et soyons bons amis.

DORANTE :
Rien que cela : ton petit traité n’est composé que de deux clauses impossibles.

SILVIA, à part :
Quel homme pour un valet ! (Haut.) Il faut pourtant qu’il s’exécute ; on m’a prédit que je n’épouserai jamais qu’un homme de condition, et j’ai juré depuis de n’en écouter jamais d’autres.

DORANTE :
Parbleu, cela est plaisant, ce que tu as juré pour homme, je l’ai juré pour femme moi, j’ai fait serment de n’aimer sérieusement qu’une fille de condition.

SILVIA :
Ne t’écarte donc pas de ton projet.

DORANTE :
Je ne m’en écarte peut-être pas tant que nous le croyons, tu as l’air bien distingué, et l’on est quelquefois fille de condition sans le savoir.

SILVIA :
Ah, ah, ah, je te remercierais de ton éloge si ma mère n’en faisait pas les frais.

DORANTE :
Eh bien venge-t’en sur la mienne si tu me trouves assez bonne mine pour cela.

SILVIA, à part :
Il le mériterait. (Haut.) Mais ce n’est pas là de quoi il est question ; trêve de badinage, c’est un homme de condition qui m’est prédit pour époux, et je n’en rabattrai rien.

DORANTE :
Parbleu, si j’étais tel, la prédiction me menacerait, j’aurais peur de la vérifier ; je n’ai point de foi à l’astrologie, mais j’en ai beaucoup à ton visage. »

Le Jeu de l’amour et du hasard, Marivaux, acte I, scène 7