Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
< LISTE DES EXERCICES

L'Espagne, porte d'entrée des migrants

1
2
3
4
Énoncé

Texte 1

« Porte océane entre Atlantique et Méditerranée, mais aussi porte transversale entre l’Afrique et l’Europe, le détroit capte et polarise les flux transméditerranéens. Avec seulement 13 kilomètres qui séparent les deux continents, il est le point de passage le plus étroit de la Méditerranée, mais aussi l’une des frontières les plus inégalitaires au monde. L’écart de développement entre les deux rives ne cesse de croître : le revenu par habitant en Espagne représente aujourd’hui quinze fois celui du Maroc alors qu’il n’était que quatre fois supérieur il y a trente ans. »

D’après G. Le Boedec, « Le détroit de Gibraltar », Échogéo n°2, 2007

Texte 2

« L’Espagne est aujourd’hui devenue comme la France, l’Allemagne ou la Grande-Bretagne, un pays d’immigration. Une situation à laquelle elle ne d’attendait guère lorsqu’elle est entrée dans la Communauté européenne en 1986 […]. Dix-huit ans plus tard, les étrangers représentent au moins 5 % de la population espagnole, dont de nombreux sans-papiers. Les Marocains (300 000 personnes) forment avec les Latino-Américains (Équatoriens, Colombiens…) l’une des principales communautés étrangères vivant en Espagne. Une immigration qui est le fruit de la proximité géographique et de l’histoire, car le nord du Maroc fut un protectorat espagnol de 1912 à 1956. Une immigration surtout qui a transformé l’Espagne en douanier de l’Union sur les côtes méditerranéennes. »

Joan Lacomba, « Maroc-Espagne, l’impossible frontière », Alternatives économiques, janvier 2005

De quel détroit est-il question dans le premier texte ?