Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'épreuve écrite en SVT
Fiche méthode BAC

Introduction :

Les écrits du baccalauréat de SVT évaluent les connaissances scientifiques des candidats, tout en testant leur argumentation, et leurs capacités de raisonnement scientifique.

Cette évaluation se déroule en deux parties qui sont notées de manières égales mais évaluent les connaissances des candidats, leur capacité à restituer de manière organisée leurs connaissances, leur argumentation et leur capacité à exploiter des documents.

Informations générales

Durée Notation
Épreuve écrite 3 h 30 / 16 points
ECE 1 h / 4 points
Total 4 h 30 / 20 points

L'épreuve du baccalauréat de SVT a un coefficient de 6, et si le candidat a choisi SVT en enseignement de spécialité, son coefficient sera de 8. Deux parties composent cette épreuve écrite : une première partie évaluera les connaissances des candidats, une seconde, composée de deux exercices, évaluera le raisonnement scientifique des candidats. Chacune des deux parties est notée sur 8 points.

bannière astuce

Astuce

  • Prendre 5 à 10 minutes pour lire entièrement le sujet.
  • Ne pas hésiter à commencer par la partie qui met le candidat en confiance, mais il est indispensable de gérer le temps donné pour chacun des exercices.

Les deux parties de l'examen

Partie 1 : Restitution des connaissances (sur 8 points)

La partie 1 vise à évaluer la maîtrise des connaissances scientifiques du candidat acquises pendant l'année de Terminale, mais peut également solliciter des connaissances antérieures.

Pour cela, il est demandé de répondre à une question, qui peut être sous la forme d'une question de synthèse, d'un QCM (questionnaire à choix multiples), ou les deux. D'éventuels documents peuvent être proposés dans le sujet.

Dans le cas d'une question de synthèse, il faudra répondre de manière construite et organisée par le biais d'un plan, d'une introduction et d'une conclusion, tout en illustrant les notions par des schémas simples et clairs.

  • Comment réussir la partie 1 ?

La question porte sur un point bien particulier du programme de Terminale, on demande d'exposer sa réponse à la question posée de manière organisée et succincte. Il faudra préparer un exposé scientifique construit et argumenté, accompagné de schémas bilans.

Il ne s'agit pas de restituer le cours, mais de construire les parties du plan pour répondre à la question de synthèse de l'examen. Construire un plan est un exercice difficile pour beaucoup de candidat, une méthode de construction de plan est travaillée pendant l'année, s'exercer permet de maîtriser cette pratique.

Une introduction, des titres visibles pour chaque partie du plan et une conclusion sont demandés.

Pour construire un plan, faire au départ sur le brouillon une organisation de pensée : mettre à plat les idées qui émergent du sujet de l'examen et les organiser autour de la problématique soulevée par la question de synthèse. Les idées feront émerger les notions vues en cours et à développer dans la rédaction de la synthèse.

Ces notions peuvent s'appuyer sur les documents ou être illustrées par ces derniers et par des schémas.

bannière astuce

Astuce

  • Pour la construction du brouillon, commencer par une carte mentale : poser les idées qui vous viennent à l'esprit à la lecture du sujet et des documents. Trouver les limites du sujet est très important pour éviter le hors sujet.
  • Si les schémas sont explicitement demandés, faire une première ébauche au brouillon. Il est indispensable de respecter les consignes des schémas vus en cours (utilisation de la règle, formulation d'un titre complet, légendes correctes…).
  • Classer les idées dans en fonction du déroulé de l'argumentation construite dans le but de répondre de manière organisée à la problématique, c'est la construction du plan en plusieurs parties.
  • Intégrer les idées et notions de cours de Terminale en parallèle aux idées identifiées dans les documents dans le plan.
  • L'introduction doit reformuler la question et décrire la problématique du sujet, suivi par l'annonce du plan, c'est la façon dont l'exposé scientifique a été construit.
  • La conclusion fait la synthèse de l'exposé scientifique qui a été réalisé.

Partie 2 : Pratique du raisonnement scientifique (sur 8 points)

La partie 2 vise à évaluer les compétences des candidats dans la pratique du raisonnement scientifique. Deux exercices sont réalisés :

  • exploiter un document pour répondre à des questions ;
  • répondre à un problème scientifique grâce à l'exploitation de plusieurs documents et aux connaissances du candidat qui viendront les compléter.

L'argumentation est ainsi testée.

  • Exercice 1 : Étude de document (3 points)

Le premier exercice vise à évaluer le candidat sur sa capacité de raisonnement en répondant à une ou plusieurs question(s) à partir de l'analyse d’un ou de plusieurs document(s), on évaluera donc ici, la capacité du candidat à extraire les informations utiles du (des) documents. L'exercice peut être constitué de questions ouvertes ou d'un QCM. Pour répondre à l'exercice 1, un nombre de document limité est délivré au candidat.

  • Comment réussir l’exercice 1 ?

Dans le cas d'une question scientifique posée, il faut dans un premier temps identifier les types de documents qui ont été fournis. Bien comprendre les documents est indispensable pour y extraire les informations utiles à la résolution du problème. Il est possible d'extraire les informations qui servent ensuite à formuler une hypothèse explicative au problème posé. Une analyse complète du (des) document(s) est attendue dans cet exercice, complété d'une conclusion qui répondra à la question posée. Les arguments de réponse doivent être réunis de manière ordonnée, dans la suite logique du raisonnement scientifique du candidat. Celui-ci est composé de quatre étapes successives :

  • comprendre la question posée et formuler des hypothèses pour y répondre ;
  • identifier les éléments de réponse fournis dans les documents ;
  • apporter les connaissances personnelles qui viendront compléter les idées soulevées par les documents ;
  • conclure sur la question posée.

La qualité du raisonnement scientifique du candidat qui est ici évalué, les connaissances demandées sont souvent celles qui aideront à la compréhension des documents.

bannière astuce

Astuce

  • Attention à ne pas faire un « catalogue » d'idées sur le document, il faut organiser une argumentation autour du document pour répondre au problème posé.
  • Identifier le type de document, et comprendre le document avant de tirer de conclusions trop hâtives.
  • Exercice 2 : Réponse à un problème scientifique (5 points)

Le deuxième exercice vise à évaluer la capacité des candidats à résoudre un problème scientifique posé à partir de leurs connaissances et en exploitant plusieurs documents. En complément à l'exercice 1, il s'agit ici, en plus de l'étude et de l'exploitation des documents, d'évaluer la démarche scientifique et l'argumentation des candidats.

Pour cela, l'exercice est posé sous la forme d'une question, celle-ci soulevant un problème que les candidats doivent résoudre. L'exercice peut également être de forme particulière, c'est-à-dire une lettre, un article de journal à rédiger, etc… Les candidats proposent leur démarche personnelle pour répondre à la question posée en argumentant ses propos grâce à leurs connaissances et à l'exploitation des documents.

Dans le cas des candidats spécialistes SVT, cet exercice portera nécessairement sur le programme de spécialité.

  • Comment réussir l’exercice 2 ?

Dans un premier temps, il est conseillé de lire les documents pour maîtriser leur contenu, et ce qu'ils peuvent apporter en réponse au problème posé. L'exploitation des documents demande de la rigueur.

On commence par présenter le document et ensuite on y récolte la (les) information(s) utile(s) en fonction du problème scientifique posé. Il s'agit de mettre en relation les informations récoltées et les connaissances des candidats pour répondre au problème scientifique dans une logique argumentaire. Les documents n'auront pas nécessairement été étudiés en cours, il est donc demandé de bien les analyser dans le premier temps pour bien les comprendre. La question étant une question de synthèse, construire l'argumentation est le point central de cet exercice, il faut apporter la réponse au problème initialement posé. Pour cela, organiser le travail de la manière suivante :

  • commencer par décrire les documents : identifier les éléments des documents qui permettent de répondre au problème posé ;
  • utiliser ses connaissances personnelles et les intégrer aux documents, apporter les informations complémentaires, indispensables pour répondre au problème ;
  • grâce aux deux éléments précédant, il est possible de conclure et ainsi formuler la réponse finale au problème posé.
bannière attention

Attention

Un schéma bilan peut être demandé aux candidats, respecter les règles en vigueur de la communauté scientifique (légende, annotation, titre, etc.).

bannière astuce

Astuce

  • Les documents ne sont pas nécessairement donnés aux candidats dans l'ordre du cheminement de leur argumentation. Ordonner leur exploitation.
  • Utiliser les formulations suivantes pour répondre à la question, et ainsi rendre clair et lisible pour le correcteur le fil conducteur de l'argumentation :
  • Premier temps : "on peut voir dans le document … que… ». Décrire les documents et les informations récoltées ;
  • Deuxième temps : "on sait que… ». : Donner les connaissances personnelles nécessaires qui compléteront les documents pour permettre de donner une réponse complète au problème posé ;
  • Troisième temps : « on en conclut que… ». Formuler de manière claire et précise la réponse à la question de synthèse.
  • Prendre le temps de bien se relire, et de relire les schémas bilans qui auront été réalisés.

Conclusion :

L'épreuve écrite de SVT demande une certaine rigueur dans le travail, et une bonne organisation de la pensée. Certaines méthodes comme l'exploitation d'un document ou la réalisation d'un plan sont travaillées en cours d'année de Terminale.

La maîtrise de ces méthodes se réalise avec de la pratique. Un bon socle de connaissances est important à acquérir car les documents seuls ne permettent pas de disposer de l'ensemble des éléments de réponse au sujet.