Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Sujet bac L/ES - Annale histoire géographie 2010
Fiche annale

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

SESSION 2010

HISTOIRE - GÉOGRAPHIE

Série : L et ES

Durée de l’épreuve :

Série L : 4 heures. – Coefficient : 4

Série ES : 4 heures. – Coefficient : 5

Les calculatrices ne sont pas autorisées.

Le candidat doit traiter UN des trois sujets d’histoire de la première partie et UN des deux sujets de géographie de la deuxième partie.

PREMIÈRE PARTIE

HISTOIRE

Le candidat choisit UN des deux sujets proposés.

SUJET I

COMPOSITION

Le Tiers-Monde : indépendances et tentatives d’organisation

(1945 - fin des années 1980)

SUJET II

Les démocraties populaires et leurs évolutions (1948-1989)

Quelques indication chronologiques :

1948 : Coup de Prague

1953 : Mort de Staline

1953 : Révolte ouvrière à Berlin

1955 : Création du Pacte de Varsovie

1956 : Rapport de Khrouchtchev au XXe Congrès du PCUS

1956 : Soulèvement à Budapest réprimé par les chars soviétiques

1961 : Construction du Mur de Berlin

1968 : Le « printemps de Prague »

1980 : Grèves en Pologne menées par le syndicat Solidarnosc

1989 : La Hongrie ouvre sa frontière avec l’Europe occidentale

1989 : Chute du Mur de Berlin

SUJET III

ÉTUDE D’UN ENSEMBLE DOCUMENTAIRE

Comment on évolué les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France depuis 1945 ?

Liste des documents :

Document 1 : Extrait d’un manuel de cours moyen 1re année (CM1), Hachette, 1964

Document 2 : Extraits d’un manuel de 3e cycle d’école primaire, Nathan, 1997

Document 3 : Timbre-poste français émis en 1965

Document 4 : Affiche du Parti communiste français, octobre  1945

Document 5 : Discours du président de la République française, Jacques Chirac, le 16 juillet 1995

Première partie :

Analysez l’ensemble documentaire en répondant aux questions suivantes :

1- Que révèle la confrontation des documents 1 et 2 sur l’évolution de la mémoire de l’Occupation et du régime de Vichy en France ?

2- Quelles mémoires de la Résistance apparaissent dans les documents 1 et 4 ?

3- Montrez que les documents 1, 3 et 4 correspondent à différentes représentations de la victoire.

4- Sur quels points essentiels a évolué la mémoire de la déportation des juifs en France (documents 1, 2 et 5) ?

Deuxième partie :

À l’aide des réponses aux questions, des informations contenues dans les documents et de vos connaissances personnelles, vous rédigerez une réponse organisée au sujet :

Comment ont évolué les mémoires de la Seconde Guerre mondiale en France depuis 1945 ?

Document 1 : Extrait d’un manuel de cours moyen 1reannée (CM1), Hachette, 1964

Document 1 : Extrait d’un manuel de cours moyen 1<sup>re</sup>année (CM1), Hachette, 1964 Document 1 : Extrait d’un manuel de cours moyen 1reannée (CM1), Hachette, 1964

Source  : A. Bonifacio, P. Maréchal, Histoire de France - Cours moyen 1ère année, Hachette, Paris, 1964, p. 119.

Document 2 : Extraits d’un manuel de 3e cycle d’école primaire, Nathan, 1997

L’Occupation :

Les Français vivent, durant ces quatre années, sous l’occupation allemande. Ils connaissent alors une période très dure : privations pour tous, arrestation, déportation et souvent la mort pour ceux qui résistent. Les Juifs déportés dans des camps de concentration sont exterminés (> doc.2).

Durant ces épreuves, la plus grande partie de la population cherche avant tout à survivre. Il faut se procurer de la nourriture, des vêtements, du charbon pour se chauffer, toutes choses qui sont devenues très rares du fait de la guerre.

Pendant que certains, comme le maréchal Pétain, collaborent avec l’occupant nazi et se mettent à son service (> doc.1) – et même combattent sous l’uniforme allemand -, d’autres résistent.

Adolf Hitler et le maréchal Pétain se rencontrent à Montoire-sur-le-Loir, en 1940. Adolf Hitler et le maréchal Pétain se rencontrent à Montoire-sur-le-Loir, en 1940.

Adolf Hitler et le maréchal Pétain se rencontrent à Montoire-sur-le-Loir, en 1940.

Vieil homme juif dans Paris occupé. À partir de 1942, les Juifs sont obligés de porter une étoile jaune sur leurs vêtements. Vieil homme juif dans Paris occupé. À partir de 1942, les Juifs sont obligés de porter une étoile jaune sur leurs vêtements.

Vieil homme juif dans Paris occupé. À partir de 1942, les Juifs sont obligés de porter une étoile jaune sur leurs vêtements.

Source : Histoire, Collection Gulliver, cycle 3, édition Nathan, 1997, p. 198

Document 3 : Timbre-poste fançais émis en 1965

Document 3 : Timbre-poste fançais émis en 1965 Document 3 : Timbre-poste fançais émis en 1965

Document 4 : Affiche du Parti communiste français, octobre 1945

Document 4 : Affiche du Parti communiste français, octobre 1945 Document 4 : Affiche du Parti communiste français, octobre 1945

Texte de l’affiche :

Ils sont morts pour que vive la France - C’est par dizaines de milliers que les communistes sont tombés en héros « pour préparer des lendemains qui chantent » - Le Parti communiste français qui a le plus fait d’efforts et le plus versé de sang pour délivrer la Patrie a été appelé par un écrivain de la Résistance le parti des fusillés - Ce Parti veut être et sera le grand parti de la renaissance française - Adhérez au Parti communiste français 44, rue Le Peletier, Paris, 9e.

Source : Centre International de Recherche sur l’Imagerie Politique (CIRIP) / A. Gesgon

Document 5 : Discours du président de la République, Jacques Chirac, le 16 juillet 1995

Il est, dans la vie d’une nation, des moments qui blessent la mémoire et l’idée que l’on se fait de son pays. Ces moments, il est difficile de les évoquer, […] parce que ces heures noires souillent à jamais notre histoire, et sont une injure à notre passé et à nos traditions. Oui, la folie criminelle de l’occupant a été secondée par des Français, par l’État français.

Il y a cinquante-trois ans, le 16 juillet 1942, 450 policiers et gendarmes français, sous l’autorité de leurs chefs, répondaient aux exigences des nazis.

Ce jour-là, dans la capitale et en région parisienne, près de 10 000 hommes, femmes et enfants juifs furent arrêtés à leur domicile, au petit matin, et rassemblés dans les commissariats de police. […]

La France, patrie des Lumières et des Droits de l’Homme, terre d’accueil et d’asile, la France, ce jour-là, accomplissait l’irréparable. Manquant à sa parole, elle livrait ses protégés à leurs bourreaux. Conduites au Vélodrome d’Hiver, les victimes devaient attendre plusieurs jours, dans les conditions terribles que l’on sait, d’être dirigées sur l’un des camps de transit – Pithiviers ou Beaune-la-Rolande – ouverts par les autorités de Vichy. L’horreur, pourtant, ne faisait que commencer.

Suivront d’autres rafles, d’autres arrestations. À Paris et en province. Soixantequatorze trains partiront vers Auschwitz. 76 000 déportés juifs de France n’en reviendront pas.

Nous conservons à leur égard une dette imprescriptible. […] Transmettre la mémoire du peuple juif, des souffrances et des camps. Témoigner encore et encore. Reconnaître les fautes du passé, et les fautes commises par l’État. Ne rien occulter des heures sombres de notre histoire, c’est tout simplement défendre une idée de l’Homme, de sa liberté et de sa dignité.

Source : www.elysee.fr

DEUXIÈME PARTIE

GÉOGRAPHIE

CROQUIS DE GÉOGRAPHIE

Le candidat choisit UN des trois sujets proposés.

À partir du fond de carte fourni, il réalise un croquis, accompagné d’une légénde organisée.

SUJET I

L’organisation spatiale de l’Europe rhénane

L’organisation spatiale de l’Europe rhénane L’organisation spatiale de l’Europe rhénane

SUJET II

La Russie : un territoire inégalement peuplé et mis en valeur

La Russie : un territoire inégalement peuplé et mis en valeur La Russie : un territoire inégalement peuplé et mis en valeur