Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Sujet bac ES - Annale SES 2019 - Corrigé - Spécialité économie approfondie
Fiche annale

Corrigés proposés par L’Étudiant.

Vous pouvez également retrouver les sujets probables 2020 ici.

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

SESSION 2019

SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ

Économie approfondie

Série : ES

Durée de l’épreuve : 1 heure – Coefficient : 2

L’usage de la calculatrice est strictement interdit.

Le candidat traitera, au choix, l’un des deux sujets suivants.

Sujet A
Comment peut-on expliquer le processus de globalisation financière ?

  • Il s'agit de montrer que le processus de globalisation financière (la constitution d'un marché mondial des capitaux) est le résultat d'une volonté de favoriser la mise en concurrence des différents opérateurs sur ce marché. Cette démarche s'est appuyée sur la règle des 3 D : dérèglementation, décloisonnement et désintermédiation.
    Nous pouvons ainsi observer qu'en 2014, 64 % des obligations assimilables du Trésor (en France) étaient détenues par des opérateurs étrangers.

Sujet B
Montrez par quelles stratégies les entreprises peuvent exercer un pouvoir de marché.

  • La meilleure situation de marché pour le consommateur est celle où les conditions de la concurrence pure et parfaite sont respectées. Mais du côté des entreprises, cette situation, où elles sont « price taker », n'est pas idéale. Leur profit pourrait être plus élevé. Elles vont donc développer des stratégies leur permettant de contourner ces conditions et ainsi augmenter leurs profits.
    Parmi ces stratégies, nous trouvons le monopole discriminant qui consiste à adapter les prix proposés aux profils des clients (élasticités-prix différentes notamment). (document 1). Cette stratégie suppose un certain cloisonnement du marché.
    La seconde stratégie permettant à l'entreprise de redevenir « price maker », consiste à réduire la concurrence. Cela se fait notamment par l'intermédiaire d'opérations de fusions-acquisitions (document 2). L'objectif peut être d'atteindre un taille suffisante (taille critique) pour imposer un prix qui constitue une barrière à l'entrée pour de nouvelles entreprises. Il peut aussi être de limiter la concurrence sur le marché en prenant le contrôle des concurrents (concentration horizontale) ou de fournisseurs ou de clients (concentration verticale).