Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Sujet bac L - Annale philosophie 2019 - Corrigé - Sujet 2
Fiche annale

Corrigés proposés par L’Étudiant.

Vous pouvez également retrouver les sujets probables 2020 ici.

2e sujet

À quoi bon expliquer une œuvre d’art ?

Les notions traitées

L’art, la culture, la raison (expliquer), la vérité (la question de l’explication vraie, juste).

Le niveau de difficulté

Le sujet est classique dans sa formulation et dans son contenu.

La problématique

Pourquoi ne parviendrions-nous pas à expliquer une œuvre d’art, les œuvres d’art en général ?

OU

Faut-il s’acharner à expliquer l’œuvre d’art ou, au contraire, faut-il y renoncer, faute de pouvoir le faire vraiment et utilement ?

Les points clés à développer par sujet

La formule « À quoi bon » impose une tournure défaitiste supposant qu’on ne pourrait le faire. Or, le problème est que le sujet présuppose en même temps notre tendance naturelle à l’explication des choses, de l’art en général et des œuvres que nous ne comprenons pas (ex. « 4’33’’ » de John Cage, ou « Carré blanc sur fond blanc » de Malevitch).

Le « À quoi bon » renvoie à deux éléments :

  • 1) Nous ne pourrions pas expliquer les œuvres d’art.
  • 2) Même si nous le pouvions, est-ce qu’au fond ce serait vraiment utile, mais aussi est-ce que ce serait pertinent (les explications seraient-elles bonnes ? Quand savons-nous que l’explication d’une œuvre est la bonne ?) ?

Il faut aussi mettre la notion d’explication en opposition avec le sentiment ou l’intuition (expliquer VS ressentir) : si une œuvre d’art se ressent et ne s’explique pas, il serait donc vain de le faire.

Plan possible

  • Il faut chercher à expliquer les œuvres d’art pour que nous puissions leur trouver un sens.
  • À quoi bon ? Il faut y renoncer : une œuvre se ressent de façon incommunicable et ne s’explique pas par la raison.
  • La tendance à l’explication est irrésistible mais il faut admettre que toute explication d’une œuvre d’art est temporaire, subjective, relative.

Les astuces à utiliser

Dans un sujet sur l’art, il convient d’être concret et de proposer l’analyse d’œuvres précises.

Aristote, Poétique.
Schopenhauer, Le Monde comme volonté et comme représentation, 3.
Hegel, Esthétique.
Nietzsche, Naissance de la tragédie.
Heidegger, L’Origine de l’œuvre d’art.
Ouverture : mettre en lien avec la question du beau.

Les pièges à éviter

Les sujets dits classiques ne sont pas pour autant des sujets faciles.