Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Sujet zéro C - Spécialité SES - Corrigé
Corrigé bac

Première partie : Mobilisation de connaissances et traitement de l’information

En quoi le marché est-il une institution ? (4 points)

Le marché économique, s’il est parfois considéré comme un mode de régulation naturelle de l’offre et de la demande, est une institution. Cela signifie qu’il s’agit d’un espace (cela peut être un espace abstrait ou un lieu précis) reposant sur un ensemble de règles créées et instituées par des individus et groupes au fil de l’histoire. Ces règles ont entre autres effets de créer une confiance impliquant que chaque opérateur tiendra ses engagements. Cette confiance est, selon le sociologue Max Weber, la condition pour que les acteurs puissent agir rationnellement sur un marché, puisqu’elle permet d’anticiper le comportement d’autres acteurs.
Les règles en question peuvent être formelles, il s’agit alors de règles de droit comme l’interdiction du délit d’initié, qui consiste à tirer en bourse un bénéfice d’une information confidentielle. Elles peuvent également être des règles informelles, c’est-à-dire des pratiques ou traditions. Des spécialistes de sociologie économique comme Marie-France Garcia-Parpet ont montré que les règles de l’institution économique qu’est le marché reposent en partie sur les théories des économistes eux-mêmes. Plusieurs pays s’inspirent par exemple, dans leurs règles de droit, des conditions de la concurrence pure et parfaite décrites par Adam Smith. C’est le cas des loi « antitrust » aux États-Unis, qui visent à empêcher qu’un groupe n’accapare l’ensemble d’un marché.

bannière astuce

Astuce

Ce n’est pas parce que le sujet est apparemment économique qu’il ne faut citer que des économistes. La frontière est parfois poreuse et la référence à la sociologie économique permet d’apporter un autre regard sur les questions posées.

Déterminez l’équilibre du marché français des fraises à partir d’une représentation graphique en utilisant la feuille quadrillée en annexe. (3 points)

SES sujet zéro corrigé

bannière astuce

Astuce

Pour faire un graphique à partir d’un tableau, pensez à reprendre les intitulés du tableau, à mettre la variable déterminante (celle qui est supposée avoir un effet sur les autres variables) en abscisse (axe horizontal) et l’autre en ordonnée (axe vertical). Et surtout, pensez à faire un brouillon au préalable pour choisir des proportions qui rendent le tableau lisible.

L’équilibre du marché français des fraises est le point où l’offre et la demande sont au même niveau, donc celui ou les droites se croisent. Il se situe au prix de 2euros/kg2\,\text{euros}/\text{kg} de fraises, l’offre et la demande étant alors de 50tonnes50\,\text{tonnes}.

À la suite d’une information concernant l’utilisation des pesticides dans la culture des fraises, les consommateurs français diminuent leur demande de fraises de 10tonnes10\,\text{tonnes} pour chaque niveau de prix. Représentez graphiquement le nouvel équilibre. Que remarquez-vous ? (3 points)

SES sujet zéro corrigé

Le prix d’équilibre se situe désormais à 1,5euros/kg1,5\,\text{euros}/\text{kg} pour 45tonnes45\,\text{tonnes} de fraises offertes et demandées. L’information sur l’utilisation de pesticides devrait donc conduire à une baisse du prix des fraises sur le marché.

Seconde partie : Raisonnement appuyé sur un dossier documentaire (10 points)

Sujet : À l’aide du dossier documentaire et de vos connaissances, vous montrerez que les sociabilités numériques contribuent au lien social.

Le lien social est l’ensemble des relations qui unissent les membres d’un groupe social. C’est sur ce lien, avec la conscience d’appartenance commune, que reposent l’existence et la vie du groupe social. Depuis les années 1980, plusieurs auteur·e·s comme Francis Farrugia évoquent une « crise du lien social ». Cette crise est attribuée à un nouvel accroissement des inégalités et au délitement des modèles familiaux traditionnels, des solidarités ouvrières, de façon générale, des liens communautaires, au profit de liens de sociation (Ferdinand Tönnies, Max Weber), c’est-à-dire reposant sur l’interdépendance d’individu cherchant à satisfaire des aspirations individualistes. Depuis les années 2000, les réseaux sociaux en ligne sont régulièrement désignés comme l’une des sources de cette crise du lien social : en éloignant les individus, spécialement les adolescents, des relations en face-à-face, ces réseaux contribueraient à les isoler de leur entourage et du reste de leurs groupes sociaux d’appartenance.
Nous verrons cependant, en nous appuyant sur deux documents, que ces réseaux contribuent plutôt à renforcer le lien social. Le document 1 est un graphique indiquant la composition des cercles de relation dans les réseaux sociaux en ligne en fonction de l’âge des individus, issu d’un article de Régis Bigot, Patricia Croutte, Sandra Hoibian et Jörg Müller paru en 2014 dans le Cahier de recherche du CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie). Le document 2 est un texte extrait d’un article de Claire Bidard et Cathel Konig sur le type de relations entretenues sur Facebook, paru dans la revue Sociologie en 2017.

bannière astuce

Astuce

Dans un sujet d’analyse, pensez à présenter l’objet, la source, l’année et les auteurs des documents sur lesquels vous vous appuyez.

Nous verrons d’abord de quelle façon les réseaux sociaux contribuent au lien social, puis nous détaillerons leurs effets en fonction de l’âge.

L’encastrement des réseaux sociaux et des relations de face-à-face

bannière astuce

Astuce

Vous pouvez titrer vos parties pour rendre votre raisonnement et votre plan plus lisibles.

Le texte du document 2 évoque les « fausses relations » fantasmées par les non-utilisateurs de Facebook, réseau social en ligne le plus fréquenté. Il les prend à contrepied, soulignant ce que montrent les travaux de recherche sur les usages de ce réseau en ligne : on observe un « encastrement » de Facebook dans la vie ordinaire et les relations entretenues via ce site correspondent à peu près à celles entretenues en face-à-face. Cette synthèse est confirmée par le document 1, qui montre qu’environ 90%90\,\% des utilisateurs de réseaux sociaux ont des membres de leur famille proche dans leur cercle de relations en ligne et 77%77\,\% à 97%97\,\%, selon la tranche d’âge, y comptent des « amis de toujours ». Ces réseaux constituent donc un moyen de contact supplémentaire pour des relations préexistantes et nées ailleurs. Par contre, seuls 23%23\,\% à 41%41\,\% de ces utilisateurs comptent dans leur cercle de relations en ligne des personnes jamais rencontrées. Ces relations virtuelles, loin de se substituer aux relations de face-à-face, semblent donc s’y ajouter. Nous verrons maintenant que ces observations connaissent des nuances en fonction de l’âge des utilisateurs.

Un encastrement plus marqué chez les jeunes ?

Ces observations connaissent cependant des nuances selon les tranches d’âges, qui conduisent davantage encore à rompre avec l’idée de sens commun selon laquelle les réseaux sociaux éloignent les adolescents des relations « réelles ». Les personnes parmi lesquelles les réseaux de relations en ligne et hors-ligne sont les plus semblables sont les adolescents et jeunes adultes. Seul 23%23\,\% des 12-17 ans et 31%31\,\% des 18-24 ans ont dans leurs contacts en ligne des « personnes jamais rencontrées », contre 34%34\,\% à 41%41\,\% pour les tranches plus âgées. De même, si on note une hausse de cette tendance chez les adultes de plus de 25 ans, on peut cependant la relativiser : cette proportion plus importante pouvant être liée à l’usage professionnel et/ou militants de réseaux tels que LinkedIn et Twitter.

bannière astuce

Astuce

Interrogez-vous sur les données apportées par les documents, leurs biais et leurs limites, n’hésitez pas à les discuter et à les mettre en question, toujours avec précaution, en vous appuyant sur vos connaissances.

En tout état de cause, loin d’être un facteur d’isolement, les réseaux sociaux en ligne constituent un outil de renforcement et, dans une certaine mesure, de diversification du lien social.