Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
À l'origine de la variabilité génétique : les mutations

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Origine des modifications de l’ADN

  • Un brin d’ADN est constitué d’un ensemble de nucléotides attachés entre eux. Il existe 4 nucléotides différents qui sont :

  • l’adénine, représentée par la lettre A ;
  • la cytosine, représentée par la lettre C ;
  • la guanine, représentée par la lettre G ;
  • et la thymine représentée par la lettre T.
  • L’ordre d’enchaînement de ces quatre nucléotides définit l’information génétique.
  • Les chromosomes sont eux constitués de deux brins d’ADN complémentaires par l’appariement de paires de bases.
  • Le cycle cellulaire permet une réplication conforme de la cellule. Cependant, des erreurs peuvent survenir : ce sont les mutations.
  • Il existe différents types de mutations : les mutations de substitution, les mutations par délétion, les mutations par insertion.
  • Les mutations peuvent avoir lieu sur les cellules souches, et dans ce cas, on parle de mutation germinale.
  • La fréquence des mutations est augmentée par les agents mutagènes qui peuvent être physiques ou chimiques.

Le devenir des lésions de l’ADN

  • Il existe des systèmes de réparation des mutations qui ont lieu pendant l’interphase du cycle cellulaire.
  • Des enzymes vont détecter les erreurs.
  • D’autres enzymes vont alors couper le fragment d’ADN qui présente une erreur.
  • Ce fragment va être éliminé et remplacé par un brin néoformé par l’ADN polymérase.
  • Certaines mutations y échappent et peuvent être à l’origine de cancers.

Les mutations génétiques : source de biodiversité

  • Si l’ADN n’est pas réparé, la mutation peut être transmise aux générations suivantes et elles sont sources de biodiversité génétique.