Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Améliorer notre cadre de vie

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les images ne sont pas encore disponibles pour ce cours.

Nos graphistes font tout leur possible pour les réaliser au plus vite.

😉

Introduction :

En 2016, on estimait à environ 50 millions le nombre de Français qui habitaient en ville. Cela représentait environ 75 % de notre population.
Pourtant, bien que vivre en ville présente de nombreux avantages, beaucoup de citadins quittent cet environnement pour un meilleur cadre de vie à la campagne. Pour ceux qui choisissent d’y rester, des aménagements sont mis en place pour rendre le quotidien plus agréable.
Ainsi, comment améliorer notre cadre de vie lorsqu’on habite en ville ?
Comment permettre à la nature d’exister dans les villes et comment limiter les pollutions ?
C’est ce que nous allons voir dans ce chapitre !

Favoriser la nature en ville

En France, on appelle ville toute commune où la population dépasse les 2000 habitants. Dans les villes, la nature est moins présente qu’à la campagne et on y manque parfois d’espace. Pourtant, on cherche de plus en plus à introduire la nature en ville pour permettre aux citadins de pratiquer des activités souvent perçues comme rurales. En voici quelques exemples :

  • dans les jardins collectifs, les habitants peuvent jardiner et s’occuper de leur potager tout en passant du temps avec leurs voisins.

Jardins collectifs - Ville - Verdure - Urbain - Potager - Convivial - Cultiver - Fruits - Légumes - SchoolMouv - Géographie - CM2 Jardins potagers collectifs au milieu d’une ville, ©Arn/Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0

  • Les ruches urbaines se développent : elles permettent d’éloigner les abeilles des pesticides toxiques parfois utilisés à la campagne et de produire un miel de qualité en ville.

  • Les fermes pédagogiques accueillent régulièrement des visiteurs pour présenter leurs cultures et les animaux d’élevage. Les habitants peuvent également s’y approvisionner en produits frais.

  • Les espaces verts (parcs, parcours de santé, aire de jeux…) sont des lieux où les habitants peuvent se détendre et se ressourcer. Ils permettent également de préserver la biodiversité animale et végétale.

Par ailleurs, introduire la nature en ville permet également d’attirer de nouveaux habitants et de favoriser le tourisme.

Panneau - Ville fleurie - Label - France - Verdure - SchoolMouv - Géographie - CM2 Ville fleurie en France, ©Moonik/Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

bannière definition

Définition

  • Ville :

Ensemble urbanisé où les hommes se regroupent pour habiter. Les bâtiments y sont très concentrés et il y a au moins 2000 habitants.

  • Espace vert :

Espace naturel aménagé, conçu comme aire de repos, de jeux, de liberté pour les habitants des villes.

  • Biodiversité :

Cela désigne les différentes espèces vivantes sur Terre, qu’elles soient animales ou végétales.

Limiter les pollutions

Limiter la pollution de l’air par la végétation

Dans les grandes villes, la qualité de l’air est mauvaise et cela peut avoir des conséquences néfastes sur la santé. Là-bas, les espaces verts manquent. De ce fait, des architectes et des botanistes ont eu l’idée de créer une architecture végétale. Ils habillent et recouvrent les murs et les toits des immeubles de végétation. Pour végétaliser un mur, on utilise un système qui permet de faire tenir et d’irriguer les plantes.

Mur végétal - Verdure - Urbain - Ville - Halles - Avignon - France - SchoolMouv - Géographie - CM2 Mur végétal sur les halles d’Avignon, ©Superbus/Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

Ces constructions ont de nombreux avantages écologiques car elles permettent d’améliorer la qualité de l’air et participent à la lutte contre le réchauffement climatique et la pollution. Les arbres et les plantes absorbent le dioxyde de carbone (CO2) et permettent de faire baisser la température.

bannière definition

Définition

Pollution :

C’est la dégradation de l’environnement due à l’activité humaine.

Limiter la pollution de l’air à travers les moyens de transport

Pour faire face aux embouteillages et limiter la pollution de l’air, les élus locaux ont aménagé leur ville en y développant les transports en commun (bus, tramway, métro) et les modes de déplacement écologiques. Les offres de transport en commun sont nombreuses et les pistes cyclables et les trottoirs permettent aux usagers de se déplacer en vélo ou en trottinette lors de leurs trajets quotidiens.

Piste cyclable - Vélo - Urbain - Ville - Bures - France - SchoolMouv - Géographie - CM2 Piste cyclable dans la ville de Bures, ©VVVCFFrance/Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0

Pour de plus longues distances, le développement du covoiturage permet également de réduire la pollution de l’air.

Panneau - Covoiturage - Voiture - France - Véhicule - SchoolMouv - Géographie - CM2 Aire de covoiturage, ©Père Igor/Wikimedia Commons, CC BY-SA 4.0

bannière definition

Définition

Covoiturage :

C’est l’utilisation par plusieurs automobilistes d’une seule voiture pour effectuer le même trajet.

Limiter la pollution sonore

En plus de la pollution de l’air, un autre type de pollution existe dans les villes : la pollution sonore. Cela concerne tous les bruits liés aux véhicules à moteur circulant en ville. Pour les limiter, plusieurs dispositions ont été prises :

  • réduire la vitesse des véhicules à moteur dans certaines rues ou interdire leur accès.

Panneau - Limitation - Vitesse - Ville - Urbain - Véhicules - Voiture - SchoolMouv - Géographie - CM2 Panneau indiquant l’entrée dans une zone où la circulation est limitée à 30 km/h, ©Joancharmant/Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

  • construire des murs anti-bruit : ces constructions permettent d’atténuer le bruit émis par les véhicules à moteur.

Mur - Gabion - Anti-bruit - Pierres - SchoolMouv - Géographie - CM2 Mur en gabion permettant d’étouffer les bruits de circulation