Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La production dans l'entreprise

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

La production des entreprises nécessite l’utilisation conjointe de travail et de capital (les machines). Leur combinaison permettra de déterminer un certain niveau de production. Celui-ci dépend du coût relatif des facteurs de production, de leur substituabilité, et du coût que peut supporter l’entreprise.

Afin de comprendre comment l'entreprise produit, nous commencerons par voir quels sont les différents types d'entreprises, puis nous analyserons ce qu'est une combinaison productive.

Les différentes définitions de l’entreprise

On dénombre plus de trois millions d’entreprises en France. Ces unités de production produisent des biens et des services parmi les trois secteurs d’activités (primaire, secondaire et tertiaire).

L’INSEE utilise deux critères pour définir une entreprise au sens économique :

  • l’indépendance de la structure dans la prise de décisions ;
  • et l’unité de son organisation.
bannière definition

Définition

Entreprise :

Selon l’INSEE, une entreprise est « la plus petite combinaison d’unités légales qui constitue une unité organisationnelle de production de biens et de services jouissant d’une certaine autonomie de décision ».

La définition économique peut se confondre avec le sens juridique qui est accordé à l’entreprise. Au sens juridique, l’entreprise est une personne physique ou morale qui exerce une activité économique dont l’existence est reconnue par la loi.

bannière attention

Attention

Ces deux visions de l’entreprise ne coïncident pas en ce qui concerne les entreprises qui appartiennent au même groupe.

Ainsi, si l’entreprise X est détenue à 50 % par une entreprise Y, au sens juridique nous sommes en présence de deux entreprises. Cependant, au sens économique, il s’agit d’une seule entreprise car l’entreprise X ne peut pas prendre ses décisions de manière autonome.

Au sens juridique, on peut distinguer les entreprises individuelles et les sociétés. Les entreprises individuelles sont détenues par une seule personne, alors que les sociétés sont des entreprises dont le capital appartient à plusieurs personnes. Parmi les sociétés, il existe plusieurs formes juridiques :

  • les sociétés à responsabilité limitée (SARL) : un petit nombre de propriétaires, et la transmission des parts n’est pas libre ;
  • les sociétés anonymes (SA) : un grand nombre d’actionnaires, et la transmission des parts (actions) est libre, ce qui permet d’attirer des capitaux importants.

En fonction de la taille de l’entreprise, on distingue quatre types d’entreprises. La différence entre ces quatre types dépend du nombre de salariés qu’elles emploient, de leur chiffre d’affaires, ou du total de leur bilan (valeur de ce que possède l’entreprise).

ses première les différents types d'entreprises micro-entreprises petites et moyennes entreprises entreprises de taille intermédiaire grandes entreprises chiffre d'affaires total du bilan

  • Micro-entreprises : moins de 10 salariés, le chiffre d’affaires est inférieur à 2 millions d’euros ou le total du bilan est inférieur à 2 millions d’euros.
  • Petites et moyennes entreprises (PME) : moins de 250 salariés, le chiffre d’affaires est inférieur à 500 millions d’euros ou le total du bilan est inférieur à 43 millions d’euros.
  • Entreprises de taille intermédiaire (ETI) : entre 250 et 4 999 salariés, le chiffre d’affaires est inférieur à 1,5 milliard d’euros ou le total du bilan est inférieur à 2 milliards d’euros.
  • Grandes entreprises : plus de 4 999 salariés, le chiffre d’affaires est supérieur à 1,5 milliard d’euros ou le total du bilan est supérieur à 2 milliards d’euros.

ses première principales caractéristiques des entreprises par catégorie en 2011 micro-entreprises petites et moyennes entreprises entreprises de taille intermédiaire grandes entreprises chiffre d'affaires total du bilan exportation salariés

On peut constater que, si les micro-entreprises sont les plus nombreuses en France, leur poids économique est faible. En effet, leur part de chiffre d’affaires est inférieure à celle des autres types d’entreprises et leur taux d’exportation est faible : 3,26 % seulement alors qu’elles représentent plus de 95 % des entreprises.

Le choix de la combinaison productive

bannière definition

Définition

Facteur de production :

Un facteur de production est une ressource durable qui contribue à la production. N’étant pas détruite lors du processus de production, elle peut être réutilisée pour une autre production.

Au contraire de la consommation intermédiaire qui est détruite ou incorporée dans la production et ne peut donc être réutilisée. Ainsi, lorsque on produit des gâteaux, on utilise des ingrédients (pommes, farine, sucre), d’autres éléments physiques (le four, des ustensiles), et notre travail. Parmi ces ressources, les ingrédients sont transformés au cours du processus, et ne peuvent donc pas être réutilisés pour une autre production, à la différence du travail et des autres éléments physiques, comme par exemple les machines.

Les facteurs de production qu’une entreprise utilise sont le travail et le capital technique (machines, bâtiments, outils, la terre).

bannière à retenir

À retenir

Les facteurs de production peuvent être complémentaires ou substituables.

bannière definition

Définition

Facteurs de production complémentaires :

Les facteurs de production sont complémentaires lorsque, pour produire une certaine quantité, il faut utiliser une quantité fixe de travail et de capital.

Ainsi, une entreprise de taxis ne peut pas remplacer le travail par du capital ou l’inverse : elle aura toujours besoin d’un chauffeur et d’une voiture pour pouvoir offrir le service de taxi.

bannière definition

Définition

Facteurs de production substituables :

Les facteurs de production sont substituables lorsqu’il est possible de remplacer le travail par du capital ou le capital par du travail et réaliser la même quantité de production.

Ainsi, dans une entreprise qui produit des voitures, certaines opérations peuvent être automatisées et remplacer ainsi le travail humain par du capital, les robots.

bannière à retenir

À retenir

La fonction de production de l’entreprise exprime la relation entre la quantité produite (QQ) et la quantité de facteurs de production utilisée (capital KK et travail LL) :

Q=f(K,L)Q = f(K,L)

bannière definition

Définition

Isoquante :

La courbe représentant les différentes combinaisons de capital et travail possibles pour produire une quantité donnée est appelée une isoquante.

ses première représentation de trois isoquantes capital travail Représentation de trois isoquantes

Les points A et B représentent deux combinaisons de capital et de travail possibles pour produire 100 unités.

Le point D représente une combinaison de capital et de travail possible pour produire une quantité de 500 unités.

Un critère pris en compte lors du choix de la combinaison productive est le prix des facteurs de production. L’entreprise choisira la combinaison productive qui lui permettra de minimiser son coût.

Prenons un exemple : l’entreprise de Pierre peut produire 100 unités en utilisant 5 combinaisons de travail et de capital différentes. Le coût du travail est de 3 et le coût du capital est de 10.

ses première coût de la combinaison productive capital travail

Dans ce cas, Pierre choisira la combinaison 5, car son coût est le plus bas.

Cependant son choix peut changer si le coût d’un des facteurs de production change. Ainsi, si le coût du travail est multiplié par trois, la combinaison productive qu’il choisira sera la combinaison 2.

Malheureusement, le nouveau choix de combinaison productive implique une réduction de l’emploi dans l’entreprise, ce qui peut se traduire par des licenciements ou du chômage partiel.

Conclusion :

En combinant le travail et le capital à travers le choix d’une combinaison productive, les entreprises réalisent une production. Le niveau de celle-ci dépend du coût de production et du prix de vente des produits. L’entreprise choisira donc la combinaison productive qui lui permettra de minimiser ses coûts tout en maximisant son profit.