Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Quelles sont les causes des crises financières ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/3
0 / 15
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Objectifs

  • Découvrir les différentes crises qui ont affecté l’économie mondiale ces dernières années.
  • Comprendre la théorie du « cycle du crédit ».

Le rôle des banques et le cycle du crédit

Le retour des crises financières

  • Depuis le Moyen Âge, le système capitaliste connaît des crises, et donc des périodes de prospérité et de récession. Ce sont les crises traditionnelles.
  • Avec l’avènement de l’âge industriel, de nouvelles crises apparaissent :
  • crises de surproduction : les industries ne parviennent plus à écouler leur production et ne peuvent plus rembourser les banques, qui font faillites : c’est le krach boursier ;
  • crises structurelle : l’augmentation subite du prix du pétrole entraîne un ralentissement soudain de l’activité, une inflation généralisée et une hausse du chômage.
  • Aujourd’hui, de plus en plus de pays sont affectés par des crises bancaires. Ces crises s’expliquent en grande partie par le cycle du crédit.

Le cycle du crédit et ses conséquences

  • En période de croissance, les banques baissent leurs taux d’intérêt car les emprunteurs sont fiables. Elles contribuent à alimenter la croissance, mais également à voir apparaître l’inflation.
  • Face à cette inflation et aux stratégies spéculatives des entreprises, les banques relèvent leurs taux d’intérêt car les emprunteurs sont moins fiables, ce qui provoque une récession.

Un exemple : la crise de 2008 et ses conséquences

  • Au début des années 2000, les banques américaines proposent des crédits particuliers appelés « subprimes ». Les prix de l’immobilier étant très haut, ces crédits permettent aux ménage d’acquérir un bien immobilier avec un taux d’intérêt très bas. S’ils ne sont pas en capacité de rembourser ce crédit, la banque devient propriétaire du bien.
  • La demande de crédits augmente très rapidement, ce qui contribue à faire grimper les prix de l’immobilier. Les ménages continuent pourtant à emprunter et s’endetter.
  • Lorsque le prix de l’immobilier devient réellement trop important, les ménages n’ont plus les moyens de se payer un logement. Les prix finissent donc par baisser. La baisse de cette valeur effraye les banques, qui ne sont plus garanties contre un défaut de paiement.
  • Les banques augmentent donc leurs taux d’intérêt. Les ménages sont surendettés, et contraints de revendre leur bien à un prix dérisoire.
  • Les conséquences de cette crise sont nombreuses :
  • les sociétés qui se finançaient via le marché de l’immobilier se retrouvent en difficulté ;
  • les ménages réduisent leur consommation pour se constituer une épargne de précaution ;
  • les entreprises voient la consommation diminuer et décident de réduire leurs investissements ;
  • les entreprises mondiales qui dépendent du secteur immobilier sont touchées, entraînant avec elles les entreprises qui leurs sont liées. La crise devient mondiale.