Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Dans un monde aux ressources limitées, comment faire des choix ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

« C’est uniquement parce que nous sommes libres dans le choix de nos moyens que nous sommes aussi libres dans le choix de nos fins. », Friedrich von Hayek, prix Nobel d’économie en 1974.

La nécessité de choisir est au cœur de l’économie, c’est sa raison d’être. En effet, l’économie est la science qui étudie le comportement de l’individu dans l’allocation de ressources rares à la satisfaction de besoins illimités. Cela implique que nous devons choisir comment nous allons passer notre temps, comment nous allons dépenser notre argent ou encore combien de temps nous allons travailler.

Nous allons voir dans ce cours que, puisque les besoins sont illimités et que les ressources pour les satisfaire sont rares, l’individu doit faire des choix. Cela nous conduira à nous interroger sur comment l’individu opère ces choix, en utilisant comme exemple les choix du consommateur.

La rareté des ressources impose de faire un choix

bannière definition

Définition

Besoins :

Les besoins sont un sentiment de manque, de privation, que l’individu cherche à satisfaire au travers de la consommation d’un bien ou d’un service.

Les besoins des individus peuvent être classés en deux grandes catégories :

  • les besoins primaires, leur satisfaction est indispensable pour la survie de l’individu ;
  • et les besoins secondaires.

ses première besoins primaires secondaires Besoins primaires et secondaires

bannière à retenir

À retenir

Les besoins des individus sont illimités. En effet, lorsqu’un besoin est satisfait, son intensité diminue, et un autre besoin apparaît.

Prenons un exemple : si l’on se retrouve seul sur une île déserte, les premiers besoins auxquels nous devrons répondre seront nos besoins primaires : trouver de la nourriture, de l’eau propre et un abri pour se protéger des intempéries. Une fois ces besoins satisfaits, de nouveaux apparaissent, comme les loisirs.

A. Maslow a schématisé cette théorie sous la forme d’une pyramide composée de 5 besoins hiérarchisés, les besoins de base devant impérativement être satisfaits avant de penser à satisfaire des besoins supérieurs

Pour satisfaire nos besoins primaires, nous pouvons trouver les biens nécessaires dans la nature. Cependant, la nature ne nous permet pas de satisfaire l’ensemble de nos besoins, et nous devons donc produire les autres biens nécessaires. En effet, on peut envisager de vivre isolé de toute civilisation et essayer de vivre seulement avec ce que la nature nous offre. Mais dans ce cas nous ne pourrons pas avoir accès à beaucoup de biens qui, aujourd’hui, nous paraissent indispensables, comme par exemple un téléphone, internet, une voiture ou encore le divertissement offert par un film ou un livre.

Étant donné que la nature ne nous offre pas tous les biens nécessaires pour satisfaire nos besoins, nous devons donc travailler pour les produire et pour avoir accès à un bien économique.

bannière definition

Définition

Bien économique :

Un bien économique est un bien qui nécessite l’intervention humaine pour être produit.

bannière à retenir

À retenir

De ce fait, les biens nécessaires pour satisfaire des besoins illimités sont rares. En effet, les ressources utilisées pour les produire sont disponibles en quantité limitée (ressources naturelles, capital ou temps de travail).

Dans le cas où la satisfaction d’un besoin impliquerait uniquement l’utilisation du temps personnel, comme par exemple passer du temps avec ses amis ou étudier, ce temps nous est également limité. Nous ne pouvons pas être à deux endroits à la fois ou faire deux choses distinctes en même temps, comme par exemple aller au cinéma et étudier.

ses première choix nécessité La nécessité du choix

Le fait que les moyens pour satisfaire les besoins soient limités et que, parallèlement, les besoins soient illimités, oblige l’individu à faire des choix : doit-on aller au cinéma avec ses amis ou étudier pendant deux heures afin d’améliorer ses résultats scolaires ? Doit-on acheter un nouveau téléphone ou partir en vacances ?

Comment le consommateur choisit-il ?

Afin de prendre une décision sur quel besoin satisfaire et comment le satisfaire, l’individu rationnel analyse les coûts et les avantages de chaque option qui se présente afin de maximiser sa satisfaction. Cependant, lorsqu’un individu fait un choix, il abandonne en même temps les autres options qui se présentent à lui.

Prenons un exemple : un élève peut passer deux heures avec ses amis au cinéma ou garder le fils d’un voisin durant ce temps. Le choix d’une des options implique de renoncer à l’autre, ce qui a un coût pour l’individu. Ainsi, si l’élève choisit d’aller au cinéma il devra payer 10 € la place de cinéma, mais en même temps il ne pourra pas gagner 20 € en gardant l’enfant : le coût économique total de cette option est donc de 30 €.

Ce coût représente le coût d’opportunité, qui peut être défini comme le coût du renoncement. En effet, nous ne pouvons pas être à deux endroits à la fois et nous devons faire des choix. L’individu rationnel prendra la décision qui a le coût d’opportunité le plus faible.

bannière à retenir

À retenir

De plus, l’individu rationnel raisonne à la marge, c’est-à-dire en fonction de la dernière unité consommée, et cherche à ce que le bénéfice marginal soit supérieur au coût marginal.

bannière definition

Définition

Bénéfice marginal :

Le bénéfice marginal représente l’utilité que retire le consommateur de la consommation de la dernière unité d’un bien.

En économie, on considère que l’utilité est cardinale, c’est-à-dire qu’elle peut être mesurée.

bannière definition

Définition

Utilité marginale :

L’utilité marginale représente la quantité d’argent que le consommateur est prêt à payer pour acquérir l’unité du bien en question.

bannière definition

Définition

Coût marginal :

Le coût marginal est le coût supplémentaire généré par le dernier bien ou le dernier service produit.

bannière exemple

Exemple

Par exemple, un père décide d’emmener 4 de ses fils au stade pour assister à un match de foot. Il évalue le coût global de cette sortie et le chiffre en euros :

  • acheter un billet pour chacun : coût unitaire de 20 € ;
  • mettre de l’essence dans le véhicule pour les conduire au stade : 60 €.

Cela lui coûtera 20 € × 4 soit 80 € pour les billets + 60 € pour l’essence = 140 €.

Le coût moyen pour chaque enfant sera de 140 € ÷ 4 enfants = 35 €.

S’il invite son 5e fils, le coût total sera de 160 € (5 × 20 € + 60 € d’essence).

  • Dans ce cas, le coût marginal du 5e enfant est de 20 € (160 € - 140 €), alors que le coût moyen pour chaque enfant sera de 160 € ÷ 5 = 32 €

On remarque que le coût moyen baisse tant que le coût marginal est inférieur au coût moyen.

Par contre, si le père invite son 6e fils, la voiture étant trop petite, il devra faire un second voyage et remettre 60 € d’essence dans la voiture.

Dans ce cas, cette sortie coûtera au père : 120 € + 60 € d’essence + 60 € d’essence = 240 €.

  • Le coût marginal du 6e fils sera cette fois de : 240 € - 160 € = 80 €

Le raisonnement à la marge implique que l’individu n’évalue pas l’utilité qu’il retire de l’ensemble de sa consommation, mais se concentre sur la dernière unité consommée, ou produite dans le cas de l’entreprise. Ainsi un individu ne décide d’acquérir un bien supplémentaire que si le coût de celui-ci est inférieur au coût de ce bien. De même, une entreprise ne décide d’employer un nouveau travailleur que si le supplément de production qu’il rapporte à l’entreprise compense son coût.

Le choix du consommateur

La consommation de biens et services permet à l’individu de satisfaire ses besoins.

bannière à retenir

À retenir

Plus la consommation augmente, plus l’utilité qui en est retirée augmente, en tout cas jusqu’à un certain niveau de consommation d’un bien. Cependant l’utilité marginale de la consommation est décroissante, c’est-à-dire que la consommation d’une unité supplémentaire d’un bien nous apporte moins de satisfaction que celle que nous a apporté l’unité précédente.

Prenons un exemple : lorsque nous avons soif et que nous buvons un verre d’eau, cela nous apporte un certain niveau de satisfaction (celui de satisfaire une partie de notre besoin). Le deuxième verre nous permet d’augmenter le niveau de satisfaction totale, mais d’une manière moins importante que le précédent. Au bout d’un certain nombre de verres, la consommation d’un verre supplémentaire ne nous apportera plus aucune satisfaction, car notre besoin est déjà pleinement satisfait ; voire ce dernier verre peut nous apporter de l’insatisfaction si sa consommation entraîne un désagrément physique.

ses première utilité marginale de consommation L'utilité marginale de consommation

On peut représenter les fonctions de l’utilité totale et de l’utilité marginale de la manière suivante : en abscisse sont représentées les quantités consommées et en ordonnée l’utilité qui en est retirée. La courbe bleue représente l’utilité totale et la courbe rouge représente l’utilité marginale.

ses première utilité totale graphique L'utilité totale

ses première utilité marginale graphique L'utilité marginale

L’objectif du consommateur est de maximiser sa satisfaction, mais il est limité dans son choix par son budget et par le prix des biens et des services.

Par exemple, supposons qu’un individu a un budget de 1 500 € et doit décider si il passe ses vacances à Collioure ou à Barcelone, ou encore une partie de ses vacances à Collioure et une partie à Barcelone. La journée à Collioure lui coute 100 € et celle à Barcelone 300 €. Dans cet exemple l’individu peut aller soit 15 jours à Collioure, soit 5 jours à Barcelone, soit toute combinaison qui se trouve sur la droite de sa contrainte budgétaire.

L’équation de la droite budgétaire est :

1500=100×jours aˋ Collioure+300×jours aˋ Barcelone1500 = 100 × \text{jours à Collioure} + 300 × \text{jours à Barcelone}

Le choix de l’individu dépend donc du prix relatif des biens entre lesquels il doit choisir et de son budget ou revenu.

bannière definition

Définition

Droite de budget :

La droite de budget représente toutes les combinaisons de deux biens que l’individu peut acquérir en utilisant le revenu dont il dispose.

bannière definition

Définition

Prix relatif :

Le prix relatif désigne le prix d’un bien par rapport au prix d’un autre.

Dans notre exemple, le prix relatif de la journée à Barcelone est de 300100=3\dfrac{300}{100} = 3, c’est-à-dire que pour une journée à Barcelone l’individu pourrait passer 3 jours à Collioure.

Nous pouvons représenter la contrainte budgétaire de la manière suivante.

ses première la contrainte budgétaire La contrainte budgétaire

L’individu rationnel choisira une combinaison qui se trouve sur la droite de la contrainte budgétaire. Il ne peut pas, par exemple, partir 4 jours à Barcelone et 6 à Collioure car son budget ne le lui permet pas :

4×300+6×100=18004 × 300 + 6 × 100 = 1800

1800>15001800 > 1500

De même, s’il décide d’aller 2 jours à Barcelone et seulement 6 à Collioure il ne maximise pas la satisfaction qu’il peut retirer de son budget car il pourrait aller 2 jours à Barcelone et 9 à Collioure.

Le choix final de l’individu, son panier de consommation, dépend de ses préférences personnelles et donc de l’utilité qu’il retire de chacune des options, en sachant que l’individu rationnel essaye de maximiser son utilité totale.

Le tableau suivant indique les différents paniers de consommation que peut choisir cet individu. L’utilité des vacances dans un endroit représente la satisfaction que retire l’individu à aller à Collioure ou Barcelone pour les jours indiqués. Comme vu précédemment, cette utilité peut être mesurée en fonction du prix que l’individu serait disposé à payer pour ces jours de vacances dans cet endroit.

ses première utilité panier de consommation marginale

L’utilité totale du panier de consommation est la somme des utilités que procure la consommation de chaque bien composant le panier.

D’après cet exemple, le consommateur rationnel devrait choisir le panier de consommation 4 car c’est celui qui permet de maximiser sa satisfaction en tenant compte de sa contrainte budgétaire.

Conclusion :

Nous venons de voir que la satisfaction de besoins illimités avec des ressources limitées oblige l’individu à faire des choix. Le choix que l’individu fait doit lui permettre de maximiser sa satisfaction totale, tout en prenant en compte le budget dont il dispose et les prix relatifs des biens et services qu’il consomme. Le choix se fait donc en appliquant un raisonnement à la marge, c’est-à-dire en fonction de la dernière unité consommée, afin que le coût marginal soit inférieur au bénéfice marginal.