Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

De la lumière solaire à la matière organique : la photosynthèse

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La photosynthèse

Alt texte Schéma de la photosynthèse

  • La photosynthèse est une réaction biochimique qui se déroule dans les chloroplastes des cellules chlorophylliennes pour laquelle la présence d’énergie lumineuse est indispensable.
  • Grâce à cette réaction, les végétaux chlorophylliens, appelés producteurs primaires, peuvent créer leur propre matière organique à partir du dioxygène, de l’eau et de sels minéraux.
  • Les glucides ont un rôle primordial chez les êtres vivants car ce sont eux qui fournissent l’énergie nécessaire à nos cellules pour fonctionner. On les retrouve chez les animaux, les végétaux, sous forme de sucres, et dans les plantes sous forme d’amidon. Les organismes vivants peuvent constituer des réserves de glucides.
  • Bien qu’ils n’interviennent pas sur la nature des molécules créées lors de la photosynthèse, les sels minéraux, puisés dans le sol par les racines en même temps que l’eau, sont indispensables au bon fonctionnement de la photosynthèse.

Le réseau trophique

  • La biosphère est l’ensemble des êtres vivants et des milieux, c'est-à-dire à l’ensemble des écosystèmes.
  • Les végétaux qui sont à la base de la chaîne alimentaire. Les végétaux photosynthétiques sont les seuls organismes à produire leur propre matière organique à partir de molécules minérales. On dit qu’ils sont autotrophes. Ils servent de nourriture aux autres organismes, et sont donc des producteurs primaires.
  • Les autres organismes qui sont obligés de consommer des êtres vivants pour fabriquer leur matière organique sont dits hétérotrophes. Ils se nourrissent des producteurs primaires et sont appelés producteurs secondaires.

La biomasse

  • La biomasse est la quantité de matière dite vivante dans un écosystème, soit la masse de l’organisme. Elle est exprimée en kilogramme ou tonne par hectare.
  • La biomasse ainsi créée va servir à toutes les échelles du réseau trophique car elle est consommée par les organismes hétérotrophes.
  • On appelle production primaire brute, notée PPB, la quantité de matière organique produite par unité de surface et par unité de temps lors de la photosynthèse.
  • Le long de la chaîne trophique, une partie importante de cette production primaire brute est dégradée par la respiration. On défini donc la productivité primaire nette, notée PPN, qui correspond aux flux réels de matière organique. Cette productivité primaire nette est obtenue en soustrayant la quantité de matière organique dégradée par la respiration à la production primaire brute.

PPN=PPB-R