Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Érosion et activité humaine

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Impact de l’être humain sur l’érosion

  • Si le vent et l’eau participent à l’amincissement de la couche de surface d’un terrain sous l’effet des forces érosives, les pratiques humaines peuvent accentuer ce phénomène.
  • Les pratiques agricoles, si elles ne sont pas raisonnées, peuvent être à l’origine d’une érosion importante.
  • La salinisation par exemple peut abaisser les rendements agricoles et détériorer les terres de façon irrémédiable. Elle peut avoir une cause naturelle mais aussi une cause humaine.
  • Les terres irriguées sont des zones auxquelles on fournit artificiellement de l'eau, autre que l'eau de pluie, afin d'améliorer les pâturages ou la production agricole. La salinisation, naturelle ou non-naturelle, réduit les terres irriguées du monde de 1 à 2 % par an.
  • L’acidification est un phénomène naturel, elle peut intervenir aussi bien sur des milieux naturels que cultivés. Mais il se trouve que l’apport d’engrais acides sans travail du sol concentre l’acidité en surface.
  • Lorsqu’une terre est cultivée, la végétation morte et jugée inutile est emportée après récolte : l’acidité du sol n’est donc plus rééquilibrée.
  • Les activités de loisirs peuvent aussi impacter l’érosion de certains sols (cf. la randonnée en montagne en dehors des sentiers dédiés).
  • Contre la salinisation, on propose aux agriculteurs de pratiquer le drainage qui permet d’évacuer l’eau saline grâce à des tuyaux souterrains.
  • Pour lutter contre l’acidification, on peut pratiquer le chaulage, qui est une technique écologique de traitement des sols à la chaux.
  • Contre l’aridification, il est recommandé de planter des arbres afin de mieux fixer le sol, de fournir de l’ombre aux cultures et de retenir l’humidité.

Les produits de l’érosion

  • La surface terrestre est constituée de 90 % de sédiments et roches sédimentaires. Certains de ces produits de l’érosion sont utiles à l’Homme.
  • On distinguera :
  • les argiles ;
  • le calcaire (formée en fonds marins avec des débris d’animaux) ;
  • la silice (forme naturelle du dioxyde de silicium) ;
  • les évaporites (roches salines).
  • Utilisées directement ou après avoir subi des transformations, ces roches possèdent différentes propriétés exploitées par l’Homme.

Les différentes utilisations de l’érosion par l’Homme

Roches argileuses

  • Les minéraux argileux se regroupent en silicates, qui sont des minéraux détritiques.
  • Pétrie avec l’eau, l’argile forme une pâte plastique facilement moulée ou mise en forme.
  • Sa terre crue malléable peut être utilisée sur des murs en torchis ou pour des usages thérapeutiques.
  • Cette même terre, une fois cuite, est résistante et solide, et permet la fabrication d’objets.
  • La kaolinite est blanchâtre, pâteuse et grasse : on l’utilise notamment en céramique pour la fabrication de la porcelaine.
  • La montmorillonite est quant à elle utilisée en pharmacie contre la gastro-entérite, mais aussi dans la construction comme plastifiant dans les mortiers.

Roches calcaires

  • On utilise le calcaire depuis toujours pour la construction (le marbre est d’ailleurs du calcaire métamorphosé).
  • Le tuffeau est une pierre tendre qui a permis, anciennement, de bâtir et de réaliser des décors architecturaux typiques de certaines époques.
  • Les faluns sont également utilisés comme matériau de gros œuvre pour la construction, à l’origine de nombreux bâtiments. Les craies sont encore aujourd’hui utilisées pour écrire sur les tableaux noirs et verts.

Roches siliceuses

  • Le silicium est le deuxième élément le plus abondant de la croûte terrestre. L’Homme a utilisé la silice d’abord dans les matériaux de construction, puis dans la création de verres synthétiques.
  • Les processeurs et circuits intégrés sont composés de silicium.
  • Le quartz est utilisé dans de nombreuses applications électroniques.
  • La silice, sous forme de grains de sable, constitue la matière la plus utilisée dans la fabrication des différentes variétés de verre.
  • La silice en morceaux est utilisée par l’industrie électrométallurgique dans la fabrication de comptoirs de cuisine et de salle de bain ou de tuiles.
  • Le tripoli est utilisé comme abrasif doux pour la pâte dentifrice, le savon industriel, le polissage de bijoux et dans l’industrie automobile.

Roches salines

  • L’exploitation du sel actuel (chlorure de sodium) dans l’alimentation est possible grâce aux bassins évaporitiques.
  • Le sel de gemme est utilisé comme minerai dans l’industrie de la soude, mais il est également un bon conservateur en industrie alimentaire et un exhausteur de goût.
  • Quant au gypse, il est la matière première qui donne le plâtre.