Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Existe-t-il une seule humanité ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

« Chaque homme est une humanité, une histoire universelle. »

L’historien Jules Michelet exprimait ainsi sa vision de l’humanité. Ce terme désigne l’ensemble des êtres humains et ce qui les distingue du genre animal. Chaque être humain fait partie d’un groupe qui est l’humanité. En tant que groupe, l’humanité possède des règles communes que l’on nomme morale. C’est à travers ces grands traits communs que l’on peut considérer son existence.

Nous allons donc voir ici dans quelle mesure nous pouvons parler de l’existence d’une seule et unique humanité.

Pour cela, nous présenterons une brève histoire de la formation de cette dernière, puis nous étudierons les caractères communs au sein de l’humanité puis ses différences.

Une brève histoire de l’humanité

« Plus j’aime l’humanité en général, moins j’aime les gens en particulier, comme individus. »

C’est ainsi que Fiodor Dostoïevski décrivait l’humanité dans Les Frères Karamazov en 1879. Il retient dans cette description la notion de groupe, de collectif qui représente un ensemble supérieur moralement à ceux qui le composent : les êtres humains. Mais comment ces derniers ont-ils permis l’apparition de l’humanité ?

Des hominidés à l’Homo sapiens

L’évolution de l’espèce humaine L’évolution de l’espèce humaine

Pendant la Préhistoire, le genre humain s’est développé. Cette espèce est le fruit d’une lente et complexe évolution. Au gré des aléas climatiques, les ancêtres de l’homme ont développé des compétences afin de s’adapter à leur environnement. Le travail des préhistoriens et des archéologues a permis de retracer la formation des premiers groupes d’hommes.

Les premières traces écrites montrant l’organisation de groupes humains datent seulement du IIIe millénaire avant J.-C. Ainsi, après la révolution néolithique qui voit l’avènement de l’agriculture, nous savons que la naissance de l’Antiquité correspond à l’invention de l’écriture.

bannière à retenir

À retenir

Tous les êtres humains actuels entrent dans la catégorie des Homo sapiens. De ce point de vue, on peut affirmer que nous faisons tous partie d’un même ensemble : l’humanité.

La mise en place des grandes civilisations

Le terme civilisation possède plusieurs sens. Nous retiendrons ici la signification suivante.

bannière definition

Définition

Civilisation :

On désigne par « civilisation » un groupe d’êtres humains formant une société fondée sur le développement de connaissances et de compétences qui marquent durablement l’histoire et son environnement.

Alt texte Chichen Itza, pyramide des Kukulcan : on illustre souvent les civilisations par leurs réalisations architecturales. Ces dernières montrent à la fois les compétences et les connaissances mises en commun pour leur construction. Ainsi, elles marquent à la fois leur environnement et l’Histoire. ©fcb981, CC BY-SA 3.0

Les premières civilisations se développent à partir du IIIe millénaire avant J.-C. sur différents territoires. On retient principalement les Sumériens en Mésopotamie, les Égyptiens, les Grecs, les Romains, les Aztèques, les Mayas en Amérique du Sud et les Chinois. Leur développement suit sensiblement le même schéma. Elles construisent des cités organisées selon un système politique et économique précis puis elles étendent leur territoire et leur pouvoir au gré de leurs conquêtes.

Les civilisations possèdent plusieurs caractères communs qui participent à en faire un seul et même ensemble.

Les traits communs des différentes civilisations

La nécessité de satisfaire les besoins primaires

« Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. »

Voltaire, écrivain, dramaturge et philosophe français explique ainsi comment les civilisations parviennent à satisfaire leurs besoins. En effet, on peut satisfaire grâce au travail certains besoins essentiels à notre vie sur terre. Chaque civilisation travaille d’abord à nourrir sa population par le biais de l’agriculture, à protéger ses membres en construisant des habitations, et à favoriser la vie en commun et la sécurité de chacun en mettant en place des règles.

Alt texte Divinité maya du maïs, Musée national d’Antropologie, Mexico ©Éclusette, CC BY 3.0

Prenons l’exemple de la civilisation Maya. Elle est reconnue comme étant à l’origine des premières cultures du maïs. Cette céréale a permis à cette civilisation de nourrir sa population. La mythologie Maya possède d’ailleurs un dieu du maïs. Cela démontre donc l’importance du maïs et plus globalement de la nourriture dans la culture Maya.

bannière definition

Définition

Mythologie :

Ensemble des mythes et des légendes racontant l’histoire d’un peuple ou d’une civilisation.

Chez les Grecs, l’agriculture se fonde sur l’olive, le raisin, la pêche et le blé. De même, chaque grande civilisation développe des compétences différentes en matière de constructions. Ces dernières servent d’abord d’abris. Mais elles sont également bâties pour honorer les dieux.

bannière à retenir

À retenir

Les besoins primaires (manger, se protéger du froid, etc.) ne sont pas les seuls besoins à satisfaire. L’évolution des civilisations voit apparaître d’autres types de besoins auxquels elles répondent de manière relativement identique.

La création d’autres besoins

Humanité EMC Pyramide de Maslow La pyramide de Maslow organise les besoins des êtres humains.

Il faut satisfaire les besoins primaires (niveaux 1 et 2 de la pyramide) car leur satisfaction reste vitale. En revanche, il n’est pas essentiel de satisfaire les besoins secondaires (niveaux 3, 4 et 5 de la pyramide). Ils peuvent être le besoin de se divertir, celui d’être à la mode ou de posséder une voiture de luxe.

Les civilisations ont créé ces besoins secondaires car ils permettent d’établir des liens entre les membres d’une même société. Ces liens sont positifs ou négatifs. Par conséquent, ils engendrent différents types de relation. Par exemple, lorsqu’on achète une voiture de luxe on peut établir avec notre entourage un rapport de pouvoir. A contrario, celui qui ne peut pas acheter un tel objet peut se sentir exclu par l’autre. C’est ainsi que s’établissent les hiérarchies au sein des civilisations.

bannière à retenir

À retenir

La satisfaction des besoins secondaires est à l’origine de différences au sein de la population d’une civilisation donnée. Elle peut également créer des distinctions au sein de l’humanité.

Les différences à l’origine de la concurrence entre les civilisations

Les différences techniques et technologiques entre civilisations

La formation de l’humanité se fonde sur la mise en place des différentes civilisations depuis la fin de la Préhistoire. Bien qu’elles évoluent selon des schémas similaires quant à la satisfaction de leurs besoins primaires, elles s’opposent lorsqu’il s’agit de satisfaire leurs besoins secondaires. Par conséquent, l’histoire de l’humanité est marquée par la concurrence entre les différentes civilisations. Cette concurrence se fonde sur la capacité des civilisations à satisfaire leurs besoins secondaires de manière efficace.

bannière exemple

Exemple

On peut prendre l’exemple du développement des technologies dans le domaine de l’armement ou de la mobilité. Il s’agit au XIXe et au XXe siècle d’innovations telles que la voiture, l’avion, les armes chimiques et l’arme nucléaire. Toutes ces techniques ont participé à la catastrophe de la Seconde Guerre mondiale.

La compétition technique et technologique représente une partie des différences à l’origine de la concurrence entre civilisations. En effet, on peut également expliquer les distinctions au sein de l’humanité à partir des différences culturelles.

Les différences culturelles au sein de l’humanité

Au XXe siècle, les différences culturelles sont à l’origine de concurrences entre les différentes civilisations composant l’humanité. Elles s’opposent sur les questions de modèles politiques, économiques, religieux ou artistiques.

bannière exemple

Exemple

Prenons l’exemple des modèles politiques. Entre 1947 et 1991, la guerre froide a vu s’opposer les civilisations partisanes de la démocratie comme les États-Unis et celles partisanes du communisme, comme l’URSS (ancien État composé de 15 républiques soviétiques).

bannière definition

Définition

Communisme :

Organisation politique et sociale dans laquelle tous les biens de productions sont mis en commun et appartiennent à la communauté. La propriété privée n’existe pas, elle est collective.

Les attentats du 11 septembre 2001 ont quant à eux marqué le début d’une opposition d’un nouveau genre entre l’Occident et le Moyen-Orient. Ces deux civilisations s’opposent sur la question religieuse. Pour imposer leurs idées, ils utilisent la violence. Cette concurrence provoque de grands dégâts sur les populations concernées.

Conclusion :

L’humanité est composée des êtres humains. À l’intérieur de ce groupe principal se mettent en place des groupes différents, les civilisations. Ces dernières évoluent de la fin de la Préhistoire à la fin de l’Antiquité de manière relativement similaire. Mais elles entrent en concurrence, essentiellement à travers des différences culturelles. Pourtant, les civilisations restent fondamentalement similaires : elles forment une seule humanité.