Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Faire faire quelque chose à quelqu'un

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Tu es en 3eme ? La fin du collège marque l’examen du brevet des collèges. Si tu te demandes comment fonctionne le brevet, comment calculer les points du DNB ou pour tout savoir sur les écrits ou l’oral du brevet, consulte notre dossier 💪

Pour exprimer l’idée de « faire faire quelque chose à quelqu’un » en anglais, c’est un peu plus subtil qu’en français !
Il existe des structures, qui sont appelée des structures causatives, et qui sont formées avec les verbes MAKE, HAVE ou GET.
Il y a des nuances entre ces structures et il s’agit donc de comprendre comment les utiliser.

Les structures en MAKE

bannière à retenir

À retenir

Même si ce n’est pas lui qui va la réaliser, le sujet va être à l’origine de l’action, volontairement ou involontairement.

Dans ces énoncés, il y aura une idée de contrainte exercée par le sujet sur l’action de la phrase, ou du moins de responsabilité du sujet dans le déclenchement de l’action.
La structure est :

sujet + MAKE + nom/pronom + base verbale (= infinitif sans to)

You make me laugh. macrovector/Freepik

You make me laught! \rightarrow Tu me fais rire !
[preˊsent]\footnotesize{\textcolor{#A9A9A9}{\text{[présent]}}}

  • Ici, c’est bien moi qui rigole, mais c’est toi (le sujet) qui a provoqué cette action chez moi, même si c’était involontairement.

to make somebody do something ©macrovector/Freepik

They made her clean the kitchen. \rightarrow Ils lui ont fait nettoyer la cuisine.
[passeˊ]\footnotesize{\textcolor{#A9A9A9}{\text{[passé]}}}

  • Ici, c’est elle qui a nettoyé la cuisine, mais c’est eux (le sujet) qui l’ont obligé à le faire, volontairement donc.

Les structures en GET + TO

bannière à retenir

À retenir

Même si ce n’est pas lui qui va la réaliser, le sujet va être à l’origine de l’action, de façon clairement volontaire cette fois-ci.

Dans ces énoncés, il y aura une idée d’intention exercée par le sujet sur l’action de la phrase : le sujet « fait en sorte que » l’action soit réalisée.
La structure est :

sujet + GET + nom/pronom + TO + base verbale

They got me to talk. \rightarrow Ils m’ ont fait parler.
[passeˊ]\footnotesize{\textcolor{#A9A9A9}{\text{[passé]}}}

  • Ici, c’est moi qui ai parlé, mais c’est eux (le sujet) qui se sont débrouillés pour me faire parler.

Les structures en HAVE

bannière à retenir

À retenir

Même si ce n’est pas lui qui va la réaliser, le sujet va être à l’origine de l’action. Mais ce qui nous intéresse ici, ce n’est pas le sujet, mais le résultat de l’action.

Dans ces énoncés, on s’intéresse moins à celui qui a dû exercer l’action : le ton est plus neutre et ce qui va compter sera le résultat de l’action.
De plus, le sujet de la phrase va confier une responsabilité à une autre personne. La structure à utiliser est :

sujet + HAVE + nom/pronom + base verbale

I had the mechanic check my car. \rightarrow J’ai fait contrôler ma voiture par le mécanicien.
[passeˊ]\footnotesize{\textcolor{#A9A9A9}{\text{[passé]}}}

  • Ici, c’est le mécanicien qui a contrôlé ma voiture, car je (le sujet) lui ai confié cette tâche. Et ce qui importe, c’est que ma voiture a donc été vérifiée.
bannière astuce

Astuce

Pour avoir un sens passif, on peut utiliser la structure :

sujet + HAVE + nom/pronom + participe passé

He had his car checked. \rightarrow Il a fait contrôler sa voiture.
[passeˊ]\footnotesize{\textcolor{#A9A9A9}{\text{[passé]}}}

  • Ici, la voiture subit l’action.
bannière attention

Attention

Il existe une autre structure avec le verbe LET, mais le sens est alors différent : il ne s’agit plus de faire faire quelque chose à quelqu’un, mais de laisser faire quelque chose à quelqu’un :

Nora, let them go now. \rightarrow Nora, laisse-les partir maintenant.
[preˊsent]\footnotesize{\textcolor{#A9A9A9}{\text{[présent]}}}