Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Folklore écossais

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Toutes les images ne sont pas encore disponibles pour ce cours.

Nos graphistes font tout leur possible pour les réaliser au plus vite.

😉

Introduction :

L’Écosse est un pays du Royaume-Uni très riche culturellement et dont le folklore (c’est-à-dire l’ensemble des arts et des traditions) est connu dans le monde entier.
Découvrons ensemble une partie de ce folklore !

La musique écossaise

La musique traditionnelle écossaise est en partie une musique celtique, qui a commencé à disparaitre avec l’arrivée de la musique pop.

L’une des principales composantes de la musique écossaise, comme irlandaise, est la harpe celtique.
Appelée clàrsach en gaélique écossais, ce qui signifie « petite harpe », elle était d’ailleurs l’instrument national de l’Écosse avant l’arrivée de la cornemuse.

Ce très vieil instrument serait apparu au VIIIe siècle en Écosse. La harpe celtique était très populaire au Moyen Âge chez les peuples celtes (Écossais mais aussi Irlandais ou Bretons).
Elle a petit à petit disparu, mais elle connaît une nouvelle popularité depuis les années 1950 en Écosse.

harpe celtique Une harpe celtique, ©Jérémy Kergourlay/CC BY-SA 4.0

Un autre instrument, symbole de l’Écosse, est la cornemuse (bagpipe en anglais), ce drôle d’instrument à vent avec un son tellement caractéristique.
La cornemuse est composée d’un sac qui se gonfle quand le joueur souffle dedans à l’aide d’un premier tuyau. Cet air ressort ensuite par des tuyaux en bois (appelés bourdons), et le joueur utilise un autre tuyau, troué comme une flûte, pour faire des mélodies.

La cornemuse est restée très populaire en Écosse, notamment avec la Great Highland Bagpipe, la grande cornemuse qui était utilisée par les armées en temps de guerre et qui accompagnait les troupes écossaises sur les champs de bataille !

cornemuse Écosse Une joueuse de cornemuse

Le costume traditionnel : le kilt

Il est impossible de parler du folklore écossais sans parler… du kilt !

Le kilt est une sorte de jupe, portée traditionnellement par les hommes.
Il est originaire des Highlands, la région située au nord de l’Écosse, et était utilisé dans les régiments au service de l’armée britannique.
Il a fait son apparition au XVIe siècle.

Le kilt, appelé féileadh mor en gaélique écossais, est avant tout un grand morceau de tissu appelé que l’on nomme tartan.
Le tartan est reconnaissable par ses rayures horizontales et verticales formant de grands carreaux, le plus souvent dans les tons rouges, verts et bleus.
Ce tissu est traditionnellement confectionné en laine (wool en anglais).

IMAGE 3

Le « vrai » kilt s’accompagne d’une épingle (pour fermer le tissu), d’une petite bourse (sporran en gaélique écossais) et d’un petit poignard.
Aujourd’hui, le kilt est porté dans les cérémonies de mariage, ou dans des spectacles de danse et de musique. Et la tradition veut que les hommes ne portent rien sous le kilt !

Un tournoi sportif étonnant : les Highland Games

En Écosse, il existe un évènement sportif que tu ne verras nulle part ailleurs dans le monde : les Highland Games !

Ces jeux mettent en valeur la culture écossaise : les défilés de cornemuses, les danses traditionnelles, les spectacles et expositions font partie du show.

Mais attention, il s’agit aussi d’un véritable tournoi sportif, avec des épreuves de force aussi impressionnantes qu’étonnantes…
On y retrouve des compétitions de lancer de marteau, de pierre, et plus incroyable : de tronc d’arbre !
Dans le lancer de tronc d’arbre, l’idée est d’envoyer en l’air un lourd tronc d’arbre. Celui-ci doit tomber en se retournant, tout en restant dans l’axe. Finalement, la distance importe peu, ce qui compte, c’est l’adresse ! D’autres épreuves de forces sont également réputées, comme le fameux tir à la corde ou la lutte écossaise.

Highland Games Écosse lancer Participant au lancer de pierre, 2007, ©Boyd Gray/Highland Games Donegal style/CC BY-SA 2.0

Highland Games Écosse lancer tronc arbre Participant au lancer de tronc d’arbre, 2010, ©Bob Shand

Les athlètes écossais s’entraînent très dur pour gagner ces épreuves. Et la reine Elisabeth vient régulièrement assister à leurs prouesses.