Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'évolution de l'Homme

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

L’histoire évolutive de l’Homme s’inscrit dans celle des grands primates. Les plus anciens fossiles de grands primates datent de 20 millions d’années. Ils connaissent d’abord une période de diversification où de nombreuses espèces cœxistent puis une phase de déclin.

Au sein des grands primates, le chimpanzé est le plus proche parent de l’Homme. Des caractères dérivés permettent de différencier deux lignées : le chimpanzé et le genre Homo dont l’homme actuel est aujourd’hui le seul représentant.

L’histoire évolutive de l’Homme s’inscrit dans celle plus globale des primates

  • La notion de parenté est basée sur la comparaison des caractères communs qui peuvent être anatomiques, embryologiques ou moléculaires.
  • Le fait que deux espèces partagent un caractère commun implique la transmission de ce caractère par un ancêtre commun.
  • L’homme et les autres primates partagent des caractères dérivés particuliers :
  • le pouce est opposable aux autres doigts, ce qui rend la main préhensible ;
  • les doigts possèdent des ongles et non des griffes ;
  • l’orifice nasal est un nez ;
  • l’ouverture des orbites ;
  • l’appareil visuel adapté à la perception du relief ;
  • le cerveau est important avec un cortex bien développé.
  • L’Homme et le chimpanzé partagent un ancêtre commun plus récent que les autres grands primates. Son âge est estimé entre 6 à 7 millions d’années.
  • Les premiers fossiles des représentants des grands primates datent de -20 millions d’années, et leur diversification s’est faite il y a -16 millions d’années, alors qu’ils colonisent l’Eurasie.

Le caractère buissonnant de l’évolution de la lignée humaine

  • La lignée humaine regroupe deux bipèdes : les australopithèques et les hommes.
  • Les premiers humains sont apparus au sein du groupe des australopithèques.
  • L’Homme est exclusivement bipède alors que le chimpanzé est quadrupède. Ce critère implique une posture différente entre l’Homme et le chimpanzé d’où découlent de nombreuses différences anatomiques.

L’acquisition du phénotype humain

  • Les scientifiques ont comparé les caryotypes de l’Homme et du chimpanzé.
  • Ils ont montré que 98,5 % des nucléotides de leurs génomes sont identiques.
  • Les quelques différences s’expliquent par des remaniements chromosomiques.
  • Les différences génétiques et l’environnement sont responsables du phénotype humain.