Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'évolution du climat, les risques climatiques et météorologiques

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les changements climatiques passés

  • Depuis sa création il y a environ 4,5 milliards d’années, la Terre a connu de grandes variations de son climat.
  • L’Histoire de la Terre est ainsi ponctuée de périodes de chaleur de parfois plusieurs millions d’années, mais également de périodes glaciaires.
  • Chacune de ces périodes s’est traduite par des modifications drastiques de la flore et de la faune de la planète.
  • La dernière glaciation du quaternaire a commencé il y a environ 115 000 ans et s’est terminée il y a à peu près 10 000 ans.
  • Les grandes variations climatiques de la Terre s’expliquent en partie par le fait que la Terre connaît, de façon cyclique, des périodes où l’ensoleillement est réduit.

Le changement climatique actuel

  • La Terre vit actuellement une période de changement climatique rapide.
  • Ces changements sont dus à l’élévation du taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.
  • L’élévation de ce taux est responsable de l’augmentation d’un phénomène naturel appelé l’effet de serre.
  • Dans l’atmosphère terrestre, certains gaz comme la vapeur d’eau ou le dioxyde de carbone piègent le rayonnement infrarouge. Ce phénomène est tout à fait naturel, c’est l’effet de serre.
  • Le changement climatique rapide actuel est dû notamment à l’élévation du taux de dioxyde de carbone dans l’atmosphère. Cette augmentation qui résulte des activités humaines et de la combustion des énergies fossiles.
  • L’être humain tente de lutter contre le changement climatique en développant les énergies renouvelables, c’est-à-dire des énergies non-productrices de dioxyde de carbone.
  • Les risques météorologiques sont amplifiés par le changement climatique.

Les risques météorologiques

  • Les prévisions météorologiques annoncent parfois des tempêtes et donc des risques de vents violents pouvant abattre des arbres et des bâtiments.
  • Ces tempêtes peuvent être accompagnées de pluies intenses provoquant des crues de fleuves ou de rivières et donc des inondations.
  • Comme pour les autres catastrophes naturelles que sont le volcanisme et les séismes, on définit pour le risque météorologique l’aléa, l’enjeu et le risque.
  • L’urbanisation des bords de fleuve et de mer et le changement climatique qui amplifie les risques météorologiques augmentent sans cesse l’aléa et le risque.