Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
L'immunité adaptative: la réponse adaptative humorale

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/2
0 / 10
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Définitions à retenir : immunoglobines, anticorps, réponse adaptative humorale

La réponse adaptative humorale

  • Il faut environ 5 jours pour que le mécanisme de réponse immunitaire adaptative se déclenche.
  • Le rôle des anticorps, et donc de la médiation humorale, est de neutraliser et de détruire l’agent infectieux, pour qu’il ne contamine pas les autres cellules.
  • Les anticorps, que l’on appelle aussi immunoglobulines, sont des protéines qui peuvent soit être fixées à la membrane des lymphocytes B, on les qualifie alors d’anticorps membranaires, soit libres dans le sérum, on les qualifie alors d’anticorps circulants.
  • La partie constante des chaînes lourdes de l’anticorps peut être reconnue et donc se fixer aux récepteurs membranaires de cellules phagocytaires. La partie variable de l’anticorps, elle, constitue deux sites identiques de fixation de l’antigène.

Mode d’action des lymphocytes B

  • Il existe dans les organes lymphatiques une multitude de lymphocytes B différents que l’on dit naïfs.
  • Les lymphocytes B naïfs deviennent effectifs lorsqu’ils rencontrent un antigène pour lequel ils sont spécifiques grâce à plusieurs mécanismes :
  • la sélection clonale : reconnaissance de l’antigène par un lymphocyte B naïf.
  • l’amplification et la différenciation clonale : une fois les lymphocytes B activés par l’interleukine, ils vont entrer en mitose pour se multiplier et former une multitude de clones.