Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La France dans la guerre

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les images ne sont pas encore disponibles pour ce cours.

Nos graphistes font tout leur possible pour les réaliser au plus vite.

😉

Introduction :

Le 10 mai 1940, Hitler attaque la France.
Le 14 juin 1940, il arrive à Paris. Les Français essuient une défaite.
L’occupation débute et le Royaume-Uni se retrouve seul à combattre.

L’occupation allemande en France

Face à la victoire de l’Allemagne en juin 1940, le maréchal Pétain, chef du gouvernement français, demande l’armistice.

bannière definition

Définition

Armistice :

L’armistice est une convention signée par plusieurs gouvernements mettant fin aux combats entre armées.

Elle est signée le 22 juin 1940 et une ligne de démarcation partage alors la France en deux :

  • la zone occupée par les Allemands au nord du pays ;
  • la zone libre au sud dans laquelle s’installe le Maréchal Pétain.

IMAGE 01

bannière attention

Attention

On parle de zone libre pour la zone au sud de la France qui n’est pas occupée par les Allemands, mais elle n’est pas vraiment libre.
Le maréchal Pétain, qui dirige cette zone, doit rendre des comptes à l’occupant et doit mener la même politique que dans la zone occupée au nord du pays.

bannière à retenir

À retenir

La République n’existe plus. Le maréchal Pétain s’installe à Vichy et fonde l’État Français.

La collaboration

Dès que Pétain prend le pouvoir de l’État français, il accepte les exigences politiques de l’Allemagne nazie et les ressources françaises (nourriture, charbon, minerai) sont pillées au profit de l’Allemagne.
On appelle cette période la collaboration.
La vie des français est difficile :

  • le manque de nourriture entraîne un rationnement des aliments, ce qui signifie qu’on ne peut se procurer qu’un nombre limité de ressources alimentaires par semaine ;
  • les hommes français sont réquisitionnés par les nazis pour travailler en Allemagne ; certains volontaires combattent aux côtés de l’armée allemande.
  • le gouvernement de Vichy participe à la politique antisémite des nazis en faisant arrêter et déporter les juifs dans des camps de concentration.
bannière definition

Définition

Camps de concentration :

Les camps de concentration étaient de grandes prisons où les nazis enfermaient les ennemis du régime et les populations qu’ils persécutaient : les juifs, les handicapés, les homosexuels…

Les Français ont participé à l’arrestation massive de juifs comme lors de la rafle du Vélodrome d’Hiver (appelée rafle du Vél d’Hiv) en 1942.

La Résistance

Le 18 juin 1940, le général de Gaulle, basé à Londres, lance un appel radio aux français. Il les invite à rejoindre la Résistance contre les nazis.

Charles de Gaulle - Général - Dirigeant - Armée - Président - France - Résistance - Guerre - SchoolMouv - Histoire - CM2 Photographie du général Charles de Gaulle en 1942

Suite à cet appel, la Résistance s’organise : des armes et du matériel radiophonique sont parachutés pour que les résistants puissent se défendre, organiser des sabotages et des attentats mais également transmettre des informations aux alliés. Les résistants se cachent dans les maquis, zones difficiles d’accès constitués de petits arbustes touffus caractéristiques des régions méditerranéennes.
Petit à petit, le nombre de résistants augmente et ces derniers sont pourchassés par la Gestapo (police allemande) et la Milice composés de collaborateurs français.
En 1944, les résistants sont regroupés dans les Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) qui participeront à la libération de la France.
Toutefois, beaucoup de résistants seront arrêtés et exécutés comme Jean Moulin, figure de la Résistance française.

Jean Moulin - Résistance - Gestapo - Torture - Victime - Panthéon - Héros - Guerre - SchoolMouv - Histoire - CM2 Photographie de Jean Moulin en 1937, ©Studio Harcourt

Conclusion :

La guerre entre la France et l’Allemagne ne dure que quelques semaines. Très vite, les Allemands triomphent des troupes françaises et le maréchal Pétain signe l’armistice.
Après l’armistice, certains français collaborent avec l’occupant nazi qui pille les ressources et envoie les hommes aux travaux forcés en Allemagne ou dans des camps de concentration.
D’autres résistent face au régime nazi et à celui de Vichy. Les résistants sont plus nombreux après l’appel lancé par le général de Gaulle le 18 juin 1940.