Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La théorie de la dérive des continents

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Premières théories scientifiques

  • La théorie avancée au début du XXe siècle par le scientifique Alfred Wegener suggère que les continents se déplacent sur les océans.
  • Ce déplacement serait possible grâce à une différence de densité des matériaux continentaux et océaniques.
  • À peine cette théorie exprimée, d’autres scientifiques la contestent et proposent une autre explication, celle des ponts continentaux.

Les roches de la croûte continentale et de la croûte océanique

  • Au XXe siècle, les avancées scientifiques ont permis de mettre en évidence que la quasi-totalité de la Terre est de nature solide.
  • La composition des croûtes océaniques et continentales est désormais connue et on admet qu’il s’agit de deux entités de natures physique et chimique.
  • La croûte continentale est composée :

  • de roches sédimentaires. Ces roches proviennent de l’accumulation de sédiments qui se déposent en couches. Les sédiments sont formés par l’accumulation de petites particules en suspension dans l’air ou dans l’eau, grâce au phénomène de gravité ;
  • de roches magmatiques. Les roches magmatiques sont issues du magma qui se refroidit et se solidifie. Cela arrive lorsque le magma entre en contact avec l’atmosphère. La croûte continentale est essentiellement composée de granite ;
  • de roches métamorphiques. Ces roches sont donc à l’origine des roches sédimentaires ou magmatiques qui subissent une modification minéralogique et structurale : il y a recristallisation de la roche.
  • La croûte océanique est essentiellement constituée de basaltes et de gabbros qui sont des roches magmatiques ayant la même composition chimique et minérale.
  • La croûte océanique a une épaisseur d’environ 10 km alors que la croûte continentale a une épaisseur moyenne de 30 km pouvant aller jusqu’à 70 km sous les chaînes de montagnes.

La lithosphère

  • En 1909, le géophysicien Andrija Mohorovicic découvre ce que l’on appellera la discontinuité du Moho. Lors d’un séisme en Croatie, il découvre que les ondes se sont réfléchies sur cette discontinuité
  • Le Moho sépare la croûte du manteau sous-jacent. La croûte est caractérisée par le changement de la nature des roches.
  • L’ensemble, constitué par la croûte océanique ou continentale et la partie supérieure du manteau s’appelle la lithosphère. On parle alors de lithosphère océanique ou de lithosphère continentale.