Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La participation politique (suite)

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Objectifs

  • Comprendre les notions de participation et d’abstention.
  • Découvrir les théories explicatives du vote.
  • Étudier la communication en politique.

Définitions à connaître : participation, abstention, leaders d’opinion.

Participation et abstention électorale

  • L’article 3 de la Constitution de 1958 considère comme électeurs « tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques ».
  • L’abstention peut être expliquée par différentes hypothèses (défaut d’intégration sociale, manifestation d’un sentiment subjectif d’incompétence, ou encore abstention conjoncturelle).

Le comportement électoral : contextualisé ou individualisé ?

  • La sociologie politique offre plusieurs modèles d’explication du comportement électoral.
  • L’approche déterministe insiste sur le poids du contexte social pour expliquer les comportements électoraux.
  • L’approche par « choix individuels » démontre a contrario que l’individu est davantage maître de son choix. Doué de rationalité, son choix serait le résultat d’un calcul avantage-coût.
  • Cette diversité des approches révèle la complexité du comportement électoral.

Communication politique et influence des médias

  • La communication politique vise, pour le pouvoir, à se donner à voir, et constitue généralement un ensemble de stratégies à destination des médias. Ainsi, le pouvoir politique et la sphère médiatique paraissent irrémédiablement liés.
  • Si certaines théories évoquent une influence importante des médias sur le champ politique, la théorie des « effets limités » tend au contraire à prouver que, plus que les médias, ce sont les leaders d’opinion qui influent sur le vote.
  • La nature des médias est également non négligeable. On distingue :
  • les médias chauds (instantanés, qui cherchent à susciter l’émotion) ;
  • et les médias froids (qui appellent à une lecture plus critique).