Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La plante domestiquée

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

0/3
0 / 15
Challenge tes acquis !
Remporte un max d’étoiles
et de school coins !
`

Définitions à retenir : domestication, croisements, génie génétique

L’origine des espèces cultivées

Toutes les espèces cultivées sont issues de la domestication d’espèces sauvages par l’Homme. Cette domestication s’est faite de manière isolée dans différents foyers de domestication à travers le monde.

  • L’homme a donc modifié les espèces sauvages qu’il consommait, pour leur donner des caractères plus appropriés pour son utilisation. On appelle ce phénomène la domestication.
  • Les caractères préférés par l’Homme sont des caractères défavorables pour la plante à la vie sauvage. On appelle syndrome de domestication la perte de ces caractères favorables à la vie sauvage induits par l’homme.

Les bases génétiques de la domestication

Au fil du temps, l’Homme a élargi les variétés cultivées au sein d’une même espèce et à développé la biodiversité cultivée.

Pour ce faire, il a mis en place différentes techniques :

  • La sélection massale est une technique de sélection empirique. Le principe est que l’agriculteur conserve une partie des grains cultivés issus des plantes qui présentent un intérêt pour lui. L’année suivante, en semant ses graines, il obtient des plantes présentant les caractères voulus.
  • Les techniques de croisement permettent d’obtenir des variétés qui n’existent pas dans la nature.
  • Les techniques de génie génétique permettent d’agir directement sur le génome de la plante cultivée et de s’affranchir de la reproduction sexuée des plantes. On peut alors introduire un gène qui provient de n’importe quel être vivant étant donné que le code génétique est universel. Cette technique fait aujourd’hui débat partout dans le monde.