Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La production de matière organique par les êtres vivants

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La production de matière organique par les végétaux

  • Tous les êtres vivants connaissent une période de croissance pendant laquelle ils créent de la matière organique.
  • Les besoins nutritifs des plantes vertes comprennent les sels minéraux, l’eau, le dioxyde de carbone et la lumière.
  • Par contre, si la plante est privée d’un de ces éléments, la croissance n’a pas lieu ou est fortement réduite.
  • Les différents organes, racines, tiges et feuilles, permettent de nourrir la plante :
  • elle se procure l’eau et les sels minéraux dans le sol grâce à ses racines,
  • et elle capte la lumière et le dioxyde de carbone (CO2)(\text{CO}_2) se trouvant dans l’air grâce à ses feuilles.
  • Ces échanges de matières entre la plante et son environnement sont à la base des besoins nutritifs des végétaux verts.
  • Les végétaux verts sont qualifiés de producteurs primaires parce qu’ils transforment la matière minérale de l’environnement en matière organique de la plante.
  • Dans les serres, l’agriculteur peut contrôler l’arrosage, la lumière, le taux de CO2\text{CO}_2 dans l’air et la quantité d’engrais à fournir à la plante afin d’obtenir les meilleurs rendements.
  • En culture hors-sol, la plante n’est pas enracinée dans le sol. Ses racines plongent dans un liquide nutritif contenant la quantité exacte d’eau et de sels minéraux nécessaires à sa croissance afin d’éviter les gaspillages.
  • Ces deux types de culture nécessitent par contre des efforts importants et très coûteux.

La production de matière organique par les animaux

  • Comme les végétaux, les animaux ont des besoins nutritifs qu’ils doivent satisfaire pour assurer leur croissance. Ce sont, eux aussi, des producteurs de matière organique.
  • Les restes de leur repas et leurs excréments contiennent parfois des morceaux d’aliments non digérés. Les pelotes de réjection des rapaces présentent aussi des restes de proies non digérés.
  • Nous constatons que les animaux ont des régimes alimentaires différents suivant les espèces. Par ailleurs, un même animal peut consommer des aliments différents suivant les saisons en fonction de ce qu’il va trouver dans son environnement.
  • Nous classerons alors ces animaux dans trois catégories suivant leurs besoins alimentaires :
  • les phytophages qui consomment des végétaux,
  • les zoophages qui se nourrissent d’autres animaux,
  • et les omnivores qui consomment les deux.
  • Quel que soit leur régime alimentaire, tous les animaux se nourrissent d’autres êtres vivants, et donc de matière organique, en plus de la matière minérale comme l’eau. Les animaux sont donc des producteurs secondaires.
  • Nous pouvons alors construire des chaînes alimentaires en respectant une position déterminée pour chaque être vivant.
  • Les végétaux, producteurs primaires, constituent le premier maillon.
  • Les animaux, ayant besoin de matière organique en plus de la matière minérale, ne peuvent se situer que derrière les végétaux, donc dans les maillons suivants.