Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

La solidarité en France aujourd'hui

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

La solidarité peut s’exprimer à l’échelle individuelle et à l’échelle collective au sein de la société. Toutes ces initiatives restent en dehors de l’action de l’État. En France, l’État garantit des droits aux citoyens. Pour ce faire, il met en place des systèmes de solidarité garantissant un égal accès aux soins, à l’assurance chômage ou à la retraite.

Comment s’organise le système de solidarité français ?
Nous travaillerons sur la notion de fraternité de la devise française, puis nous étudierons le système de la sécurité sociale et celui des impôts afin de démontrer leur caractère solidaire.

Le principe de fraternité en France

bannière definition

Définition

Fraternité :

La fraternité représente le sentiment d’appartenance à une même communauté.

Au sein de la devise française, Liberté-Egalité-Fraternité, la fraternité est le symbole de cette communauté nationale. Ainsi, chaque citoyen français est solidaire envers l’autre dans les droits comme dans les obligations.

Histoire du principe de fraternité

« Nous jurons de […] demeurer unis à tous les Français par les liens indissolubles de la fraternité. »

C’est ainsi que Lafayette, militaire et homme d’état français, évoque le principe de fraternité à la fin du XVIIIe siècle. En effet, dans le contexte de la Révolution française, il était nécessaire de créer un lien fort au sein de la nouvelle communauté nationale. Le principe de fraternité devient alors un idéal français important.

Allégorie de la fraternité Allégorie de la fraternité exposée au musée de la Révolution française. ©Tylwyth Eldar CC BY-SA 4.0

La fraternité, une valeur politique

Selon l’article premier de la Déclaration universelle des droits de l’Homme (1948) :
« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. »
On comprend alors que la fraternité est une valeur universelle, c’est-à-dire commune à toute l’humanité. Mais en étant présente dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme, elle prend une dimension politique. Ainsi, tous les citoyens de la nation doivent respecter ce principe. Il s’agit d’une responsabilité.

Drapeau de l’Organisation des Nations Unies, un organisme chargé du maintien de la paix au niveau mondial Drapeau de l’Organisation des Nations Unies, un organisme chargé du maintien de la paix au niveau mondial ©Wilfried Huss

La sécurité sociale : un exemple de solidarité en France

La Déclaration universelle des droits de l’Homme, dans son article 23 alinéa 3 expose que « Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable et satisfaisante lui assurant ainsi qu’à sa famille une existence conforme à la dignité humaine et complétée, s’il y a lieu, par tous autres moyens de protection sociale. »

Mais qu’est-ce que la protection sociale et, de ce fait, la sécurité sociale ?

La sécurité sociale : une définition

Depuis le milieu du XIXe siècle la France s’industrialise.

bannière definition

Définition

Industrialiser :

Il s’agit d’équiper un pays d’industries. Elles permettent de produire mécaniquement (à l’aide de machines) différents produits en très grande quantité et rapidement.

Ceux qui travaillent au sein des usines, les ouvriers, sont très mal protégés en cas d’accident du travail et de maladie. Après la Seconde Guerre mondiale, en 1945, la sécurité sociale est créée afin de garantir la protection de tous.

Un accident du travail au XIX<sup>e</sup> siècle, 1863 Un accident du travail au XIXe siècle, 1863 ©G.Garitan CC BY-SA 3.0

Le fonctionnement de la sécurité sociale

bannière definition

Définition

Sécurité sociale :

La sécurité sociale est un système français mis en place pour soutenir les individus touchés par des problèmes sociaux comme une maladie, un accident, la vieillesse ou des difficultés familiales (aide au logement, etc.), en versant des aides financières.

Le système de sécurité sociale en France est un bel exemple de solidarité. Chaque travailleur reverse environ 16 % de ce qu’il gagne. Les entreprises reversent une partie de leur richesse. Enfin, l’État participe au financement de la sécurité sociale à travers les taxes sur le tabac et l’alcool. L’ensemble sert à financer l’assurance maladie, les retraites et les prestations familiales.

bannière definition

Définition

Prestations familiales :

Ensemble des sommes versées pour soutenir les familles à différents moments de leur vie (naissances, recherche de logement ou handicap notamment).

Les impôts au cœur de la solidarité en France

Les impôts : définition

bannière definition

Définition

Impôts :

Les impôts représentent une somme d’argent retenue sur le salaire, la richesse ou le patrimoine des individus (leurs biens) et des entreprises pour financer les besoins de l’ensemble de la nation.

Il s’agit du premier principe de solidarité au sein d’un État. Il existe depuis l’Antiquité, mais jusqu’à la fin du XIXe siècle il représentait essentiellement la domination du roi, de l’empereur ou des plus riches sur l’ensemble de la population.

Avis de levée d’impôt XVIIe dauphiné déclaration du roi Avis de levée de l’impôt du dixième au début du XVIIe siècle. Cet impôt touchait les propriétaires, les fonctionnaires, les commerçants et les industriels. Ils devaient verser 10 % (un dixième) du revenu de leurs biens et activités au roi.

Impôts et solidarité en France

De nos jours, les prélèvements obligatoires participent au budget de l’État et plus généralement au fonctionnement de tous les domaines liés à l’intérêt général. Mais quels sont les besoins de l’État ?
Dans un premier temps, l’État doit assurer son propre fonctionnement. Il dispose de plusieurs services administratifs employant des fonctionnaires, c’est-à-dire des personnes qui occupent un emploi permanent dans une administration publique. Tout ce dispositif fonctionne en partie grâce aux impôts.
Par ailleurs, l’État rend des services à la collectivité. Il s’agit du service public, dont font partie les écoles et les hôpitaux.

Conclusion :

Le système de solidarité en France reste géré principalement par l’État. Ce dernier collecte de l’argent auprès des citoyens via les impôts et les taxes. Il répartit ensuite ces sommes en fonction des besoins de la collectivité. L’État doit rendre des services à la collectivité dans certains domaines, via le service public. On comprend ainsi que la solidarité en France repose sur le travail de l’État qui collecte et redistribue les richesses de la nation.