Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

La Terre, une planète active

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La diversité des paysages

  • Dans les paysages, nous distinguons deux composantes communes et constantes quel que soit l’endroit de la planète :
  • des roches représentées par les pics rocheux, rochers, falaises, sol formant le relief ;
  • des végétaux (la flore **) représentés par les arbres et prairies et des animaux (la **faune) ;
  • des constructions humaines telles que maisons, routes ou même barrages viennent souvent compléter le paysage et perturbent parfois l’environnement.
  • La composante biologique d'un paysage dépend des éléments minéraux du sol, de l’eau disponible, et de la température, donc du climat. Ces trois paramètres variant avec l’altitude, la végétation est donc différente. En outre, suivant la végétation et la température, la faune sera différente également.
  • La composante biologique est ainsi dépendante de la composante géologique et du climat.
  • La composante géologique d’un paysage se rapporte aux roches et objets inertes.
  • L’érosion est due à l’eau (liquide ou solide) et au vent. Ce phénomène modèle les falaises, creuse des canyon, des vallées, ou des structures géologiques singulières comme les « cheminées de fées ».
  • Des constructions humaines viennent parfois encore modifier cet environnement et peuvent le perturber.

L’activité de la Terre

  • La surface de notre planète comporte des paysages qui se modifient constamment à cause de phénomènes externes, mais aussi internes, comme les volcans ou les séismes.
  • Les météorologues mesurent les paramètres physiques de l’atmosphère comme : la vitesse du vent, la température, la pression atmosphérique, l’humidité et la quantité de pluie.
  • Ces instruments technologiques modernes sont souvent regroupés dans une station météorologique.

Une station météorologie-svt-6e-schoolmouv

  • À partir de ces mesures, les météorologistes donnent des prévisions dans un bulletin météo.
  • Parfois, ces paramètres météorologiques sont à la base de phénomènes dangereux comportant des risques pour les humains. Il s’agit des tempêtes, cyclones, ouragans, etc.
  • La météo et le climat, activités externes de la planète, peuvent donc influer sur les paysages.
  • En plus des phénomènes atmosphériques, une activité interne, provenant des profondeurs de la Terre, peut se manifester sous forme de volcans et séismes.
  • Ces phénomènes peuvent entraîner des modifications importantes du paysage, comme la destruction de la flore et des constructions humaines, la modification du sol et du sous-sol, et même, avec l’apparition de failles, l’écroulement de tout un pan de montagne.
  • Des spécialistes comme les géologues ou les volcanologues étudient de très près les différentes manifestations de cette activité interne et en mesurent les effets avec des outils comme les sismographes.
  • Pour les volcans, des appareils enregistreurs de secousses et balises GPS surveillent en permanence l’activité du dôme volcanique et permettent de prévenir d’une éruption prochaine.