Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
La transformation des campagnes

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les images ne sont pas encore disponibles pour ce cours.

Nos graphistes font tout leur possible pour les réaliser au plus vite.

😉

Introduction :

Au XIXe siècle, la révolution industrielle entraîne de profondes transformations du monde rural. Les progrès considérables réalisés dans le domaine de l’agriculture modifient le travail des paysans ainsi que leurs modes de vie.
Quels sont les progrès agricoles réalisés pendant la révolution industrielle ? En quoi ont-ils eu un impact sur le travail et les modes de vie dans les campagnes ?
La première partie de ce cours nous amènera à observer les progrès de l’agriculture au XIXe siècle alors que la seconde partie concernera l’étude de la vie dans les campagnes.

Les progrès de l’agriculture

L’agriculture avant la révolution industrielle

À la fin du XVIIIe siècle, l’agriculture en France est encore très rudimentaire : elle a très peu évolué depuis le Moyen-Âge. Le travail se fait à la main, les rendements sont faibles et les disettes sont encore fréquentes.

bannière definition

Définition

Rendement :

Quantité produite par rapport à la surface cultivée.

bannière definition

Définition

Disette :

Période pendant laquelle la population n’a plus suffisamment de ressources alimentaires pour vivre.

Peinture - Moisson - Pissarro - Champ - Travail - Agriculture - Paysans - Foin - Cultures - SchoolMouv - Histoire - CM2 La moisson, Camille Pissarro (1882), huile sur toile représentant des paysans qui travaillent la terre au XIXe siècle

Les paysans pratiquent un mode de culture rotatif sur trois ans : ils sèment la première année des céréales d’hiver (seigle, blé), la seconde année des céréales de printemps (orge, avoine), en troisième année la terre est laissée en jachère, c’est-à-dire sans cultures, au repos, pour se régénérer.

bannière definition

Définition

Jachère :

C’est le fait de laisser la terre sans culture afin qu’elle renouvelle sa fertilité.

bannière definition

Définition

Fertilité du sol :

C’est la capacité du sol à produire des cultures.

IMAGE 01

La révolution mécanique

C’est au milieu du XIXe siècle que la révolution mécanique prend son essor en France. Elle se caractérise par l’apparition d’engins agricoles et l’utilisation de nouvelles sources d’énergie.
En effet, de nouvelles machines révolutionnent les techniques traditionnelles et rendent le travail de l’homme moins pénible tout en augmentant la production. Trois machines prédominent : la faucheuse, la moissonneuse, la batteuse.
Fonctionnant à la machine à vapeur, ces engins agricoles facilitent le travail des agriculteurs : les travaux agricoles sont réalisés plus vite et de manière plus efficace ! Les agriculteurs se retrouvent moins dépendants des ouvriers pendant les moissons.

Une nouvelle organisation des cultures

À cette époque, l’organisation traditionnelle des cultures est également modifiée afin d’augmenter la production. Ainsi, la jachère, est abandonnée afin que l’ensemble des terres agricoles soit constamment exploité. Elle est remplacée par la culture du fourrage (foin, paille, etc.) pour l’alimentation des animaux d’élevage. Ceux-ci étant de plus en plus nombreux, la quantité de fumier augmente et sert ainsi d’engrais pour enrichir les terres. Les terres ainsi fertilisées permettent d’obtenir de meilleurs rendements.
À partir de 1840, l’apparition des premiers engrais chimiques et de pesticides grâce à l’industrie chimique permet d’augmenter encore les rendements.

IMAGE 02

Au XIXe siècle, la révolution agricole s’accompagne d’une diversification des cultures : de nouvelles cultures sont introduites massivement par les agriculteurs comme la pomme de terre ou la betterave à sucre.

La vie dans les campagnes au XIXe siècle

La vie paysanne

Au début du XIXe siècle, les campagnes sont des lieux très peuplés. La population rurale vit de façon isolée des villes, dans des conditions souvent difficiles.

La vie rurale à cette époque est semblable à celle des siècles passés : les paysans passent la majeure partie de leur temps à travailler sur leurs terres, en vivant au rythme des saisons. De temps en temps, ils se retrouvent au village le plus proche pour participer à la messe, pour acheter des produits à l’épicerie (du savon, des allumettes, etc.) ou pour faire appel à des artisans comme le forgeron. Celui-ci fabrique des outils agricoles et ferre les chevaux.
De temps à autre, la vie au village est égayée par des fêtes qui rassemblent l’ensemble des habitants.

Le travail des paysans avant la mécanisation

bannière à retenir

À retenir

Avant la mécanisation du monde rural, les conditions de travail sont difficiles dans les campagnes : les paysans travaillent encore à la main avec des outils rudimentaires.

Les journées sont longues, le travail épuisant. Les paysans sont soumis à une forte saisonnalité : certaines périodes de l’année demandent beaucoup de travail comme le temps des moissons ou du semis, alors que d’autres sont moins chargées, notamment en période hivernale. Les revenus des paysans dépendent donc des saisons, ce qui rend la vie très précaire.

bannière definition

Définition

Saisonnalité :

Dépendre des saisons pour travailler.

La transformation des campagnes

bannière à retenir

À retenir

Durant la seconde moitié du XIXe siècle, la révolution industrielle, la mécanisation agricole et le développement des transports font évoluer en profondeur la société rurale.

bannière definition

Définition

Mécanisation agricole :

Utilisation de machines agricoles pour augmenter les rendements.

Progressivement, les paysans les plus riches achètent les premières machines agricoles : des moissonneuses et des batteuses à vapeur. Cela leur permet de produire davantage : ils se spécialisent dans certaines cultures qu’ils vendent de plus en plus loin grâce au développement du chemin de fer.
La vie des paysans et des ruraux en général s'en trouve améliorée.

Locomotive - Vapeur - Battage - Culture - Mécanisation - Machine - SchoolMouv - Histoire - CM2 Machine de battage à la vapeur, ©Wilfried Wittkowsky/Wikimedia Commons, CC BY-SA 3.0

L’exode rural

Au XIXe siècle, les progrès de la médecine et de l’hygiène permettent aux gens de vivre plus longtemps. La population française connaît alors une forte augmentation : elle passe de 27 millions d’habitants en 1800 à 38 millions en 1900.
De plus, avec l’apparition de nouvelles machines agricoles, le besoin en main-d’œuvre baisse dans les campagnes.
Ainsi, les paysans deviennent trop nombreux pour les terres disponibles : beaucoup quittent les campagnes pour aller travailler en ville : c’est l’exode rural.

bannière definition

Définition

Exode rural :

Départ des populations des campagnes vers les villes, à la recherche de meilleures conditions de vie.

Pour les paysans arrivés en ville, les conditions de vie sont souvent pires que dans les campagnes quittées. Pourtant, la ville est perçue comme le lieu du progrès et des loisirs et attire fortement les populations rurales.

Conclusion :

Loin de la ville, le monde rural connaît lui aussi de profonds bouleversements au XIXe siècle. La révolution industrielle entraîne la mécanisation des travaux agricoles grâce à l’invention d’engins fonctionnant à la vapeur (moissonneuse, batteuse… etc.). Ceux-ci facilitent grandement les travaux et permettent d’augmenter les rendements.
D’autres progrès techniques comme l’utilisation des engrais chimiques permettent de diversifier les cultures et de produire davantage.
Le monde rural, très peuplé au début du XIXe siècle, évolue ainsi progressivement : les conditions de vie et de travail s’améliorent et on assiste à l’exode des populations rurales vers les villes.