Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Le texte informatif

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le texte informatif

Le texte informatif transmet des informations précises sur un sujet. Le but de l’auteur est de faire comprendre, celui du lecteur est d’apprendre. L’auteur ne donne pas d’avis, il expose des faits, des événements, des informations réelles.

Le texte n’est pas forcément lu dans l’ordre chronologique. On le lit en décomposant les différents documents sur la page.

On doit relier chaque nouvelle information avec celles que l’on a déjà lues. Dans les textes informatifs, on trouve surtout le texte documentaire, un article de journal, une page de dictionnaire, une affiche…

Le texte se présente sous forme de paragraphes, de colonnes, d’encadrés. Un encadré est un petit texte qui est encadré par une ligne.

Le paratexte

Le paratexte est très important pour bien comprendre un texte informatif.
Dans le paratexte on trouve :

  • le titre : il annonce de quoi va parler le texte, c’est un mini résumé du texte ;
  • les sous titres : ils donnent des informations supplémentaires, ils annoncent un point précis de l’information générale ;
  • les illustrations : elles complètent le texte et/ou le décrivent. On peut trouver des photos, des cartes, des schémas, des graphiques, des tableaux, des dessins…
  • l’encadré : il explique ou précise une information ;
  • la légende : elle explique, donne du sens à l’image comme une carte par exemple ;
  • les caractères gras : ce sont des mots écrits en lettres épaisses. Ils mettent en valeur une information importante ;
  • la source : elle permet de savoir d’où vient l’information quand par exemple l’auteur utilise un schéma, une carte ou qu’il rapporte les paroles de quelqu’un ;
  • la date : elle permet de situer le document dans le temps.
bannière à retenir

À retenir

Dans un texte informatif, le texte, les légendes et les illustrations se complètent.
Il faut faire des liens entre eux pour bien comprendre.
Les informations importantes sont écrites en gras, ou dans une écriture plus grosse.

Exemples

texte informatif - schoolmouv - lecture et compréhension - français - cm1

texte informatif - schoolmouv - lecture et compréhension - français - cm1

Sur ce document, le titre intrigue et incite à lire le texte. La photo permet d’imaginer la situation dans les pays où l’eau manque.
Le sous-titre « une grave menace » annonce une explication. Il est écrit en gras pour insister sur l’importance de l’information.
L’encadré donne une précision et on peut le mettre en relation avec le schéma à gauche.
Le schéma est précédé d’une légende qui lui donne du sens.
Le mot « pénurie » est écrit en gras, c’est un mot important. Parfois le texte est suivi d’un lexique qui explique les mots difficiles. Sinon, on doit chercher sa définition dans le dictionnaire.

texte informatif - schoolmouv - lecture et compréhension - français - cm1

Le texte d’un journal qui informe sur un fait ou un événement s’appelle un article. On y trouve un titre, des sous titres, des illustrations.
Sur cet exemple, on peut immédiatement faire le lien entre le titre et la première photo.
Entre le titre et cette photo, un petit texte annonce et résume le texte qui suit : ce petit texte d’une ou quelques lignes s’appelle un chapeau.
Un journal est toujours daté.
Les photos sont légendées.
La lecture ici se fait colonne par colonne, en commençant par le haut de la colonne de gauche jusqu’au bas de la colonne de droite.
En bas à droite de la page, on trouve le nom de l’auteur du texte.

bannière à retenir

À retenir

Pour bien comprendre un texte informatif, il est utile de :

  • Faire un appel à ses connaissances. On lit le titre et on cherche si l’on a déjà des informations sur le sujet.
  • On émet des hypothèses sur le contenu du texte, par rapport aux illustrations par exemple.
  • On se représente la situation dans la tête.
  • On lit en faisant des liens entre le texte et les illustrations.
  • On vérifie le sens de certains mots pour être sûr de bien comprendre. Chaque document utilise un vocabulaire particulier en rapport avec le sujet dont parle le texte.
  • Il ne faut pas hésiter à arrêter la lecture, revenir en arrière, reformuler avec ses propres mots, ou prendre des notes au fur et à mesure de la lecture.
  • À la fin de la lecture, on se posera la question : de quoi parle le texte ? Qu’est-ce que j’ai appris ?