Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Les causes du conflit

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Les images ne sont pas encore disponibles pour ce cours.

Nos graphistes font tout leur possible pour les réaliser au plus vite.

😉

Introduction

Au début XXe siècle, l’Europe est déchirée par de profondes rivalités entre les pays européens, aboutissant au déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914.
Quelles sont les causes de ce conflit qui a mobilisé de nombreux pays au niveau mondial ?
Dans ce premier chapitre, nous analyserons les causes de la Première Guerre mondiale, à travers deux parties : les rivalités européennes puis les deux alliances militaires créées au début du XXe siècle.

Les rivalités européennes

La Première Guerre mondiale trouve ses racines dans les nombreuses rivalités économiques, politiques et coloniales du début du XXe siècle : chaque pays cherche à imposer sa puissance aux autres.

Rivalités économiques

En 1900, l’Europe domine le monde : grâce à la révolution industrielle, les grandes puissances (France, Allemagne, Angleterre) sont en pleine croissance économique et commerciale.
Chaque pays cherche alors à étendre sa suprématie économique et les états se disputent les zones de commerces afin de pouvoir y importer des ressources (laine, coton, etc.), y produire des richesses et les vendre.

bannière definition

Définition

Suprématie :

Supériorité d’un État par rapport à un autre.

Rivalités coloniales

À la fin du XIXe siècle, des rivalités coloniales opposent les grandes puissances européennes.
En 1885, une conférence à Berlin définit le partage de l’Afrique entre les États coloniaux. La France et l’Angleterre, les deux principales puissances coloniales se disputent alors le contrôle des colonies.
L’Allemagne, de son côté, estime ne pas avoir un empire à la taille de sa puissance et cherche à contrôler de nouvelles colonies. Des tensions importantes éclatent entre la France et l’Allemagne lorsque cette dernière tente de s’établir au Maroc malgré la présence française.
La guerre est évitée de justesse à plusieurs reprises entre ces grandes nations.

Rivalités territoriales et politiques

À la veille de la Première Guerre mondiale, les pays européens ne sont pas les mêmes qu’aujourd’hui : l’Autriche et la Hongrie ne forment qu’un seul et unique territoire, l’Allemagne est plus vaste. À l’Est, la Pologne n’existe pas : elle est partagée par l’Allemagne et l’empire de Russie. L’empire ottoman constitue la Turquie.

bannière à retenir

À retenir

À cette époque, des rivalités politiques et territoriales importantes font monter la tension entre les États européens.

  • Dans la région des Balkans, les peuples serbes et bosniaques luttent pour leur indépendance alors qu’ils sont sous la domination de l’Autriche.
  • De nombreux pays des Balkans sont en rivalités : certains sont alliés à l’Autriche, d’autres à la Russie.
  • La France souhaite une revanche contre l’Allemagne en récupérant l’Alsace et la Lorraine, deux régions perdues lors des guerres contre la Prusse en 1870.
  • L’Italie revendique des territoires appartenant à l’Autriche-Hongrie.

IMAGE 01

bannière definition

Définition

Les Balkans :

Régions comprenant la Grèce, la Turquie d’Europe, la Bulgarie, la Roumanie, la Serbie, le Monténégro et l’Albanie.

Toutes ces rivalités ont accumulé la haine et la peur entre les États européens. Petit à petit, l’idée qu’une guerre est inévitable fait son chemin dans l’esprit des nations et des peuples.

Les deux alliances militaires

Les deux alliances

Au début du XXe siècle, les pays européens en rivalités nouent des alliances, formant ainsi deux camps distincts :

  • la Triple-Alliance d’une part avec l’Allemagne, l’Autriche-Hongrie et l’Italie ;
  • la Triple-Entente d’autre part avec la France, le Royaume-Uni et la Russie.
bannière definition

Définition

Une alliance :

C’est l’union de puissances qui s’engagent par un traité à se porter mutuellement secours en cas de guerre.

Dans chacun de ces regroupements, un État allié attaqué doit recevoir l’appui des deux autres. Ainsi, un incident local peut entraîner un conflit généralisé.

IMAGE 02

La course à l’armement

Chaque pays voulant être prêt à se défendre en cas de conflit, une course à l’armement se met en place. Malgré les appels à la paix, la haine pour les nations voisines se développe.
Ainsi, les puissances européennes renforcent les effectifs de leurs armées et accélèrent la production d’armes de tous types : flotte navale, artillerie lourde, etc. Elles mettent aussi en place des mesures envers la population : service militaire plus long, augmentation des impôts pour financer l’effort militaire.

Le déclenchement du conflit

En 1914, les tensions sont très vives en Europe : il suffit d’une étincelle pour mettre le feu aux poudres. Et la guerre éclatera finalement le 28 juin 1914, lorsque le futur empereur d’Autriche-Hongrie l’archiduc François-Ferdinand est assassiné à Sarajevo par un Serbe.

L’Autriche-Hongrie déclare alors la guerre à la Serbie le 28 juillet 1914 alors que celle-ci est soutenue par la Russie. Par le jeu des alliances, l’Allemagne, alliée de l’Autriche-Hongrie, déclare la guerre à la Russie, le 1er août 1914 puis à la France le 3 août 1914. Le Royaume-Uni entre à son tour en guerre le 4 août, lorsque les troupes allemandes envahissent la Belgique, considérée alors comme un pays neutre.

Ordre de mobilisation générale - Recrutement - Conscription - Armée - Première Guerre mondiale - SchoolMouv - Histoire - CM2 Ordre de mobilisation générale au début de la Première Guerre mondiale

bannière à retenir

À retenir

Ainsi, en quelques jours, le continent européen se retrouve précipité dans la guerre du fait du système des alliances mis en place. Ni les États, ni les opinions publiques, dans leur grande majorité, ne se mobilisent pour sauver la paix.

La généralisation du conflit

Dans les mois et les années qui suivent, la guerre s’élargit progressivement, car d’autres pays européens entrent en guerre : l’Empire Ottoman en 1914, puis l’Italie et la Bulgarie en 1915, le Portugal et la Roumanie en 1916, et enfin la Grèce en 1917.
Lorsque les États-Unis entrent en guerre contre l’Allemagne en 1917, la guerre, qui implique déjà les empires coloniaux des pays européens, prend un caractère mondial.

IMAGE 03

Conclusion :

Dès le début du XXe siècle, des rivalités importantes existent entre les grandes puissances européennes : la menace d’une guerre se fait de plus en plus présente. Les États se préparent alors au conflit en formant deux alliances et en menant une course à l’armement.
Il suffit d’une étincelle pour mettre le feu aux poudres : l’assassinat de François-Ferdinand à Sarajevo en 1914 déclenche la guerre. Le jeu des alliances en fait un conflit généralisé, qui s’étend progressivement à l’Europe puis au monde.
La Première Guerre mondiale est un des conflits militaires les plus importants et meurtriers du XXe siècle : on l’appelle la Grande Guerre.