Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

L'aménagement comme réponse aux inégalités territoriales

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Le cas de l’agglomération parisienne

  • Sixième ville la plus riche au monde, Paris concentre différentes fonctions : politiques, économiques et culturelles.
  • C’est la seule ville française qui possède un poids mondial.
  • Paris concentre 18 % de la population nationale (plus de 12 millions d’habitants).
  • Si Paris est la ville la plus riche de France, ses habitants ne possèdent pas tous un niveau de vie élevé.
  • Le taux de chômage est important dans certains secteurs de l’agglomération parisienne, éloignés et isolés du centre-ville.

Les contrastes territoriaux en France

  • Les 10 premières métropoles françaises sont Paris, Lyon, Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nice, Nantes, Strasbourg et Toulon.
  • Les littoraux et les régions frontalières sont des territoires particulièrement dynamiques.
  • Les grandes métropoles françaises doivent s’adapter à la mondialisation par le développement de leurs réseaux de transports.
  • Paris est connectée à toutes les grandes villes françaises, elles-mêmes connectées aux métropoles européennes. Mais il existe un secteur très mal desservi : l’Ouest, et plus précisément le Sud-Ouest.
  • Il existe en France des régions délaissées, isolées, et qui produisent peu de richesses. Il s’agit principalement :
  • de régions rurales, situées dans le centre de la France et qui se trouvent dans une situation d’enclavement ;
  • de l’ancien secteur industriel du nord-ouest ;
  • et de régions d’outre-mer, très éloignées de la métropole.

Des solutions en cours : l’aménagement du territoire

  • L’organisme d’aménagement du territoire s’appelle la DATAR : délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale.
  • Dès les années 1960, afin de limiter le poids de Paris en France, la DATAR met en place des « métropoles d’équilibres », qui n’ont pas eu le succès recherché. En effet, Paris continue de posséder un poids écrasant en France.
  • Dès les années 1980, l’État n’a plus été le seul à aménager le territoire. Ce sont les collectivités territoriales qui organisent cet aménagement.
  • Par ailleurs, l’État français cherche à dynamiser les régions par la création de pôles de compétitivité qui permettent de développer les capacités d’une région.
  • Le poids de l’Union européenne dans cet aménagement est important : c’est non seulement la France mais aussi l’Europe qui débloque des fonds afin de développer les régions françaises.