Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Les impacts globaux de l'activité humaine

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Écosystèmes et biodiversité

  • Un écosystème est un système constitué par un environnement, et par l’ensemble des espèces qui y vivent, s’y nourrissent et s’y reproduisent.
  • Il existe des écosystèmes de différentes tailles.
  • Les petits écosystèmes sont inclus dans des écosystème de taille plus importante, et eux-mêmes le sont dans des écosystèmes encore plus importants, et ainsi de suite, ce qui constitue la biosphère.
  • La biodiversité est l’ensemble des espèces qui peuplent un environnement donné.
  • Plus les espèces sont nombreuses et variées dans un milieu de vie, plus la biodiversité de ce milieu est importante.

L’agriculture : une activité humaine qui modifie les écosystèmes

  • Dans un écosystème naturel, des organismes décomposent la matière organique provenant des végétaux et des animaux morts pour produire des matières minérales.
  • Les végétaux utilisent des minéraux et de l’eau pour fabriquer la matière organique qui les composent. Ces végétaux servent ensuite éventuellement de nourriture à des insectes, des invertébrés, et divers autres animaux.
  • Un cycle de la matière organique est ainsi créé.
  • L’agriculture modifie les écosystèmes naturels pour les transformer en écosystèmes cultivés :
  • une grosse part de la matière organique provenant des végétaux est récoltée ;
  • la matière organique prélevée ne sera donc pas décomposée en matière minérale donc le sol s’appauvrit en minéraux ;
  • pour compenser cette perte et pour augmenter la production des végétaux, l’être humain rajoute des engrais chimiques et des pesticides aussi appelés des intrants chimiques.
  • L’agriculture conventionnelle pratiquée dans les pays industrialisées a pour but de produire une grande quantité de végétaux et utilise des pesticides qui détruisent tous les insectes.
  • D’autres types d’agriculture existent ou se développent néanmoins, et essaient soit de limiter l’usage des intrants chimiques, soit de s’en passer totalement. On parle d’agriculture raisonnée dans le premier cas et d’agriculture biologique dans le second.

L’impact de l’agriculture sur la biodiversité : exemple du palmier à huile

  • Le palmier à huile est cultivé pour son huile qui rentre dans la composition de très nombreux produits alimentaires.
  • Depuis les années 1980, on assiste dans les pays où cette culture est pratiquée (principalement en zone tropicale) à une déforestation massive de la forêt tropicale.
  • Selon le WWF, cinq grands mammifères d’Indonésie, dont le tigre de Sumatra et l’orang-outan de Sumatra sont ainsi en voie d’extinction en raison de la réduction de leur espace vital.