Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Les impacts humains sur les écosystèmes

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

Depuis très longtemps, l’être humain modifie l’environnement pour ses besoins. Mais les impacts sont souvent négatifs et provoquent une modification de la biodiversité. Aujourd’hui, il est important de protéger les écosystèmes et c’est pour cela que les êtres humains développent des solutions pour « réparer » et protéger les écosystèmes.

Nous allons donc étudier, à travers des exemples concrets, comment certaines actions modifient et détruisent les écosystèmes mais comment d’autres les préservent.

Les impacts négatifs des activités humaines sur les écosystèmes

Aménagement agricole : la déforestation

L’être humain utilise le territoire pour des besoins agricoles et cela a des conséquences sur l’environnement.
Voyons ensemble l’exemple de la déforestation de la forêt amazonienne.

La forêt amazonienne, située en Amérique du Sud, est un grand réservoir de biodiversité. Elle s’étend sur plus de 6 millions de km2 (à peu près la superficie de l’Australie), dans laquelle se développent plus de 400 milliards d’arbres !
Mais cet espace est menacé par la déforestation intensive qui dégrade et détruit les écosystèmes.

sciences impacts humains écosystèmes forêt amazonienne carte déforestation intensive

bannière definition

Définition

Déforestation :

C’est l’action de couper en partie ou la totalité d’une forêt.

La forêt amazonienne regorge de nombreuses ressources que l’être humain exploite en abondance. Il détruit la forêt pour aménager des espaces destinés à l’élevage intensif de bovins, il exploite également le bois des arbres qu’il coupe pour les vendre dans le monde entier et construit beaucoup de fermes notamment pour le soja.

Alt texte Institut brésilien de l'environnement et des ressources naturelles renouvelables (IBAMA) combat le défrichement illégal à la Terra Indígena Pirititi, 8 mai 2018 ©Ibama from Brasil

bannière à retenir

À retenir

L’être humain modifie donc le milieu naturel de nombreuses espèces végétales et animales et fragilise (ou détruit) les écosystèmes.

  • La déforestation est un réel danger pour la biodiversité.

Pour éviter la disparition totale de l’une des plus grandes forêts du monde, l’être humain replante des arbres, après les avoir brulé ou coupé. Mais une forêt met plus de 60 ans à pousser !

Aménagement industriel : pollution aquatique

L’être humain utilise également le territoire pour des besoins industriels et il y a des conséquences sur l’environnement.
Voyons l’exemple de l’aménagement des centrales nucléaires au bord des fleuves et rivières.

Les installations des centrales nucléaires ont besoin d’être refroidit. Alors, la centrale puise de l’eau dans la rivière qu’elle rejette ensuite. Ces rejets augmentent la température de l’eau autour de l’usine.

  • L’être humain modifie un paramètre physique de l’environnement et cela a des conséquences sur l’écosystème.

Alors, la végétation aquatique ne trouve plus les mêmes conditions de température et périt. Les animaux liés à cette végétation se déplacent ou meurt. Ainsi, d’autres plantes des milieux aquatiques plus chauds peuvent se développer et la chaîne alimentaire s’en trouve modifiée.

Les impacts positifs des activités humaines sur les écosystèmes

Des espaces naturels protégés

Certains milieux naturels sont maintenant protégés pour éviter que l’être humain modifie ou détruise des écosystèmes.
Ci-dessous, une carte de la France montre l’étendu des zones protégées.

sciences impacts humains écosystèmes espaces naturels protégés France

bannière à retenir

À retenir

Dans ces espaces naturels, les impacts de l’activité humaine sont contrôlés et la biodiversité protégée. Ainsi, les milieux naturels ne sont pas perturbés par l’être humain.

Création d’espaces naturels pour maintenir l’équilibre des écosystèmes : écoduc

Pour pouvoir se déplacer, l’être humain a créé des infrastructures comme les autoroutes ou les voies ferrés. Mais ces aménagements ont divisé les paysages déstabilisant ainsi des écosystèmes.

Pour éviter de détruire tout un écosystème, l’être humain a créé des écoducs. Ces ponts traversent les autoroutes afin de faciliter le passage des espèces animales d’un côté ou de l’autre de la forêt.

sciences impacts humains écosystèmes écoduc

bannière à retenir

À retenir

L’être humain doit donc réduire ou pratiquer des activités plus raisonnées pour éviter de modifier ou de détruire les écosystèmes.
Il existe une multitude de solutions pour maintenir l’équilibre des écosystèmes et l’être humain les met en place depuis quelques années afin de laisser aux générations futures une planète agréable à vivre.