Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Passer par la lecture pour vivre l'aventure

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

La fascination du lecteur

  • Certains romans d’aventures peuvent mettre en scène un personnage principal qui suscite l’admiration et la fascination du lecteur.
  • Le processus d’identification permet au lecteur, lorsqu’il se plonge dans un roman, de ressentir les émotions que ressent le personnage principal et avoir l’impression de vivre des aventures extraordinaires à travers le héros.
  • Le Lion de Joseph Kessel est un roman d’aventures publié en 1958.
  • Le narrateur est témoin de l’histoire d’amitié entre King et Patricia et la raconte au lecteur.
  • Patricia, la petite fille, saute sur le lion et se montre violente avec lui.
  • On peut sentir la menace de la situation, le lion est un animal sauvage, il peut à tout moment sauter sur la fillette et la dévorer. Le narrateur craint pour la vie de Patricia.
  • L’impératif est un mode. On le reconnait à l’absence de pronom personnel devant le verbe. Il permet de donner un ordre ou un conseil.
  • Le futur proche est utilisé pour exprimer ce qui va arriver immédiatement ou bientôt.

La peur du lecteur

  • Les romans d’aventures plongent le héros dans des situations dangereuses et inconnues.
  • Par le biais du processus d’identification, le lecteur craint qu’il n’arrive malheur au héros.
  • Dans Le Vieil Homme et la mer, roman d’Ernest Hemingway publié en 1952, le narrateur raconte l’histoire d’un vieux pêcheur cubain qui lutte contre un énorme espadon. Une fois enfin attrapé et accroché à l’arrière de sa barque, celui-ci attire les requins.
  • La scène décrite donne du suspense, le lecteur ne sait pas qui du vieil homme ou du requin remportera le combat. Et le lecteur, s’étant identifié au pêcheur, craint qu’il ne se fasse dévorer par le requin.
  • Dans le roman d’aventures, on trouve toutes sortes d’émotions, on peut ressentir de l’admiration pour un héros ou encore craindre pour sa vie, et trembler pour lui.