Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Quand l’Homme modifie les écosystèmes

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

Depuis les débuts de la vie sur Terre, les écosystèmes ont changé de nombreuses fois au cours des périodes géologiques. En effet, des catastrophes naturelles comme les éruptions volcaniques ou les chutes de météorites ont pu les affecter de façon importante et durable. Mais sur des périodes plus courtes, les écosystèmes restent assez constants, se modifiant juste de façon temporaire au cours des saisons.
Pourtant, depuis quelques centaines d’années, par ses activités et la croissance de la population, l’Homme laisse une empreinte de plus en plus forte sur l’environnement.

Dans ce cours, nous allons étudier comment les activités humaines perturbent les écosystèmes, et voir comment on peut limiter notre impact par une exploitation raisonnée des ressources naturelles de notre planète.

Les conséquences des aménagements humains

L’Homme aménage l’environnement pour ses besoins, en construisant des villes et des usines, en cultivant des végétaux dans les champs. Par ces actions, il modifie de manière importante l’environnement.

Un aménagement agricole

Pour réaliser une culture en champ, on détruit une prairie, qui est un milieu riche en espèces végétales diverses, pour planter une seule espèce : le maïs.
La biodiversité végétale est donc extrêmement diminuée. Par ailleurs, les épis de maïs étant récoltés à la fin de la saison, le recyclage de la matière organique en humus ne peut se réaliser et les sols sont appauvris en éléments nutritifs.

Au niveau des relations entre les êtres vivants, les différentes espèces animales spécifiques de la prairie ne trouvent plus dans le champ de maïs les conditions optimales de vie.
Le premier maillon de la chaine alimentaire (l’herbe) ayant été remplacé par un autre (le maïs), les producteurs secondaires (les animaux) vont devoir se déplacer ou mourir. La biodiversité animale va donc également changer, voire diminuer, et tout l’écosystème sera modifié.

Alt texte Dans un champ, une seule plante : le maïs

Des solutions peuvent être proposées pour limiter ces impacts négatifs sur l’écosystème. L’agriculteur peut par exemple aménager les bords de son champ de bandes enherbées.

bannière definition

Définition

Bande enherbée :

Une bande dite enherbée est une zone où l’herbe de la prairie est conservée entre les champs et un cours d’eau.

Aménagement d’une bande enherbée au bord d’un champ-svt-6e-schoolmouv

Cette bande où poussent des herbes de prairie va permettre à la faune d’origine de retrouver des conditions de vie optimales. Elle va aussi freiner le ruissellement des éléments du sol (terre, sels minéraux naturels, engrais, pesticides) vers le cours d’eau.

L’agriculteur peut aussi planter des haies d’arbustes aux abords du champ, transformant le paysage en bocage. Les haies permettent de protéger du vent, de limiter l’érosion du sol, de servir d’abri aux prédateurs des ravageurs de culture, comme les oiseaux, et ainsi de préserver l’écosystème.

bannière definition

Définition

Bocage :

Un bocage est une succession de champs entourés de haies.

Alt texte Bocage avec des plantations de haies autour du champ, ©Mathieu Debailleul

  • Les bandes enherbées et les bocages permettent de limiter l’impact négatif de la culture en champs sur l’écosystème.

Un aménagement industriel

L’utilisation du territoire pour des besoins industriels a aussi des conséquences sur l’environnement.
Voyons l’exemple de l’aménagement des centrales nucléaires au bord des fleuves et rivières.

Pour le refroidissement nécessaire des installations, la centrale puise de l’eau dans la rivière qu’elle rejette ensuite. Ces rejets augmentent la température de l’eau aux abords de l’usine. Ici aussi, l’Homme modifie un paramètre physique de l’environnement et cela a des conséquences sur l’écosystème.
En effet, la flore aquatique ne trouvant plus les mêmes conditions de température périt, et la faune en relation avec elle doit se déplacer ou mourir. Ainsi, à l’embouchure des rejets, d’autres plantes des milieux aquatiques plus chauds peuvent se développer et la chaîne alimentaire s’en trouve modifiée.

  • Ici aussi l’écosystème dans son ensemble est profondément affecté.

Des solutions pour valoriser ces rejets d’eau chaude ont été trouvées dans le domaine de l’aquaculture. Ils permettent en effet une croissance plus rapide des espèces aquatiques élevées au sein de fermes aquacoles, comme les poissons, coquillages, algues.

bannière definition

Définition

Aquaculture :

L’aquaculture est l’activité de production de végétaux ou d’élevage d’animaux en milieu aquatique. Les fermes pratiquant l’aquaculture sont des fermes aquacoles.

bannière à retenir

À retenir

En relation permanente avec leur environnement, la flore et la faune constituant les écosystèmes sont perturbées durablement ou même détruits par les aménagements humains. Dans un souci de développement durable, l’Homme trouve des solutions pour limiter ces perturbations et préserver l’environnement.

Les conséquences de l’exploitation des ressources naturelles

En plus des besoins alimentaires, les activités humaines nécessitent de l’énergie et des matériaux de construction. Alors, depuis longtemps maintenant, l’Homme puise ces ressources géologiques dans son environnement. Mais la population augmentant, les prélèvements sont devenus très nombreux et très rapides.
Chaque année, l’Homme consomme plus de ressources que la Terre ne peut en produire.
À partir du 2 août environ, nous vivons à crédit parce que nous avons consommé toutes les ressources naturelles que la planète peut produire en un an. Mais ce « Jour du dépassement » arrive de plus en plus tôt chaque année.

Les conséquences d’une exploitation des ressources en eau potable

L’eau liquide est présente en grande quantité sur Terre, mais elle n’est pas toujours utilisable par l’Homme car elle n’est pas potable et pas douce (l’eau de mer est salée par exemple).

bannière definition

Définition

Potable :

Une eau dite potable ne présente pas de danger pour la consommation humaine.

Pendant longtemps, nous avons puisé l’eau potable dans les cours d’eau ou les nappes phréatiques, à partir de puits ou de sources naturelles, et nous avons rejeté les eaux usées dans la nature.

bannière definition

Définition

Nappe phréatique :

Une nappe phréatique est une réserve d’eau souterraine alimentant les sources et les puits.

Dès les débuts de l’ère industrielle (1870), les besoins en eau se sont accrus et des problèmes se sont posés. La surconsommation d’eau potable a entraîné des diminutions alarmantes du niveau des nappes, faisant craindre un épuisement des stocks.
Les rejets de nombreux polluants d’origine industrielle ou agricole ont souvent contaminé les eaux de surface comme les cours d’eau et les lacs, ainsi que les nappes phréatiques. Ils ont détruit ou modifié profondément les écosystèmes des rivières, au point que la plupart des réserves en eau sont maintenant impropres à la consommation par les humains, et que la pêche de poissons dans un but alimentaire est déconseillée.

L’épuisement et la pollution des ressources en eau-svt-6e-schoolmouv

Les mesures de gestion raisonnée des ressources en eau

Il a donc fallu mettre en place des solutions afin de gérer les ressources en eau. On a développé des systèmes d’approvisionnement et de rejet de plus grande ampleur, capables de nettoyer les eaux usées et de rendre l’eau potable. Ainsi sont nées les stations d’épuration et les usines de traitement d’eau potable. Qu’il s’agisse d’eau prélevée ou rejetée, elle doit maintenant passer par ces stations pour être traitée et dépolluée. Le niveau des nappes est surveillé pour éviter les pénuries.

Le cycle de l’eau potable-svt-6e-schoolmouv

Parallèlement, des mesures de restriction sont prises par les communes en cas de sécheresse, interdisant de laver les voitures d’arroser les pelouses ou de remplir les piscines, accompagnées de bulletins d’information réguliers pour sensibiliser les populations sur les bons usages de l’eau.
Les aménagements urbains publics ou domestiques prévoient également la construction de cuves de récupération des eaux de pluies.

Les récupérateurs d’eau de pluie-svt-6e-schoolmouv

Finalement, de nombreuses mesures sont prises, et grâce à des techniques modernes, des recommandations et des lois, l’Homme tente d’avoir une gestion raisonnée des ressources en eau. Il limite ainsi les conséquences de ses activités sur l’environnement et permet aux générations futures de pouvoir également profiter de cette ressource naturelle.

D’autres exploitations des ressources planétaires par l’Homme

Bien d’autres matériaux sont prélevés dans l’environnement.

Pour obtenir de l’énergie, nous prélevons dans le sous-sol d’énormes quantités de matières combustibles comme le gaz, le pétrole ou le charbon. Les stocks disponibles deviennent d’ailleurs de plus en plus faibles.

bannière definition

Définition

Combustible :

Une matière combustible a la propriété de brûler et de fournir de la chaleur.

Les modifications de l’environnement consécutives à cette exploitation sont importantes, comme le montrent les terrils géants issus de l’exploitation du charbon que l’on trouve en majorité dans le Nord et le Pas de Calais, plus grands qu’un village et défigurant le paysage.

Alt texte Terril de Loos en Gohelle, ©Sylvain beucler

Il en est de même pour l’extraction des roches utiles comme la craie pour faire du ciment, qui nécessite de creuser d’immenses carrières à ciel ouvert.

Aujourd’hui, on tente d’effacer ces cicatrices du paysage en transformant les anciennes carrières en bases de loisirs nautiques ou en étangs de pêche. Les terrils sont valorisés en pistes de ski, chemins de randonnée et réserves naturelles pour la flore et la faune.

Alt texte Valorisation du terril de Nœux-les-Mines

Enfin, l’Homme surexploite également la flore et la faune, ressources biologiques, en pratiquant par exemple la pêche industrielle à partir d’énormes chalutiers, faisant craindre une prochaine pénurie de poissons sauvages qui perturbe l’écosystème marin.

Des mesures sont mises en place comme l’application de quotas, l’interdiction de pécher certains poissons ou pendant certaines périodes de l’année, le respect d’une taille minimale des poissons pêchés, le développement de parcs naturels aquatiques où toute pêche est interdite, et enfin la pratique de l’aquaculture qui permet d’élever les poissons pour préserver les stocks.

bannière definition

Définition

Quota :

Un quota est une quantité fixée qu’on ne doit pas dépasser.

Alt texte Pêche d’un senneur chilien dans les eaux du Pérou

bannière à retenir

À retenir

Depuis de nombreuses années, l’exploitation des ressources géologiques et biologiques de la planète affecte l’environnement de façon importante. Prenant aujourd’hui conscience des dégradations occasionnées et des limites des ressources planétaires, des mesures de préservation et de gestion des stocks sont mises en place.

Conclusion :

L’exploitation des ressources planétaires et les aménagements humains modifient durablement l’environnement et les écosystèmes depuis de nombreuses années. Afin de laisser aux générations futures une planète agréable à vivre, dans le cadre du développement durable, l’Homme tente aujourd’hui de la préserver en ayant une gestion raisonnée de ses activités.