Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Que produit-on et comment le mesure-t-on ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Avant de commencer, regarde la vidéo

Introduction :

Que produire et comment produire sont les deux principales questions que l’on se pose avant de se lancer dans une activité économique. La réponse paraît évidente : on produit un bien pour lequel il peut y avoir une demande de la part du consommateur, en utilisant du travail humain et des machines. Mais qu’est-ce qu’un bien ? Quelle est sa durée de vie ? Doit-il être matériel ou est-il possible qu’il n’ait pas de support physique ?

Une fois que nous aurons répondu à ces questions, nous nous intéresserons à ce que vaut la richesse que nous avons créée. Nous envisagerons ainsi la notion de valeur ajoutée dont le calcul permet de mesurer la richesse créée par une entreprise, ce qui nous permettra par la suite d'aborder la mesure de la richesse créée par un pays au travers de la notion de produit intérieur brut (PIB).

Les différentes productions

En économie, les seules activités productives prises en compte sont celles qui impliquent l’utilisation d’un travail rémunéré. Ainsi, ne sera pas considérée comme activité productive le fait de faire le ménage chez soi ; mais la même activité sera comptabilisée s’il s’agit de faire le ménage chez quelqu’un d’autre contre une rémunération. Nous pouvons produire deux types de biens économiques :

  • les biens : il s’agit d’objets physiques que nous pouvons conserver. Par exemple une pomme, une chaussure, un téléviseur ou encore une voiture. En fonction de leur durée d’utilisation, on distingue :
  • les biens durables : ils peuvent être utilisés plusieurs fois (voiture, ciseaux) ;
  • les biens non durables : ils sont détruits dès leur première utilisation (pomme, pain) ;
  • les services : il s’agit de biens économiques qui n’ont pas de support physique et qui sont produits et consommés au même moment. Parmi les services, on peut penser au fait de recevoir un renseignement à l’office du tourisme, de faire réparer sa voiture ou encore de recevoir une formation.

En fonction de leur destination, on peut distinguer :

  • les biens de consommation : ils permettent de satisfaire les besoins du consommateur ;
  • les biens intermédiaires : ils sont détruits, transformés ou incorporés lors du processus de production ;
  • les biens de production ou d’investissement : ils permettent de produire d’autres biens et services.

Les biens sont produits par des agents qui appartiennent soit au secteur primaire, soit au secteur secondaire.

bannière definition

Définition

Secteurs primaire, secondaire et tertiaire :

Un secteur regroupe des entreprises selon leur activité principale.

  • Le secteur primaire regroupe les entreprises qui ont pour activité principale l’exploitation de ressources naturelles, comme l’agriculture, la pêche ou l’élevage.
  • Le secteur secondaire regroupe les entreprises qui ont pour activité principale la transformation de la matière première issue du secteur primaire, comme par exemple l’industrie agroalimentaire ou la construction automobile.
  • Le secteur tertiaire regroupe les agents qui n’appartiennent pas aux deux autres secteurs, leur activité principale est la production de services, comme l’enseignement ou les services fournis par un avocat.

En fonction de l’objectif de la production, on distingue :

  • la production marchande : elle est vendue sur le marché et son prix doit couvrir les coûts de production. La production marchande est principalement réalisée par les entreprises ;
  • la production non marchande : il s’agit de services rendus à titre gratuit ou quasi-gratuit, c’est-à-dire que le prix ne couvre pas les coûts de production. La production non marchande est réalisée principalement par les administrations, comme par exemple l’enseignement public.

ses première production marchande et production non marchande Production marchande et production non marchande

Comment mesurer la production ?

Afin de pouvoir comptabiliser l’ensemble de la production réalisée sur le territoire national, il faut traduire les différentes productions en valeurs monétaires pour pouvoir les ajouter les unes aux autres. En effet, sur un même territoire, on trouve une très grande diversité de productions réalisées au cours d’une année, et il ne serait pas possible d’ajouter les différentes quantités physiques entre elles.

C’est le calcul de la valeur ajoutée créée par chaque agent qui nous permet de mesurer la véritable richesse créée par chaque agent.

bannière definition

Définition

Valeur ajoutée :

La valeur ajoutée se calcule en soustrayant de la valeur de la production (VPVP), c’est-à-dire le prix de vente multiplié par les quantités produites, le montant de la consommation intermédiaire (CICI).

VA=VPCIVA = VP - CI

bannière definition

Définition

Consommation intermédiaire :

La consommation intermédiaire représente l’ensemble des biens et services qui sont transformés ou incorporés dans la production d’un bien ou service. Cela peut donc être le transport, l’électricité ou encore la comptabilité.

bannière à retenir

À retenir

En ce qui concerne la production non marchande on ne peut pas l’évaluer à son prix de marché étant donné que ces services sont rendus à titre gratuit ou quasi-gratuit. On l’évalue donc à son coût de production.

Pour calculer le montant de la richesse créée au niveau d’un pays nous devons calculer le PIB (produit intérieur brut). Celui-ci se calcule en ajoutant l’ensemble des valeurs ajoutées créées par l’ensemble des agents résidents.

bannière à retenir

À retenir

PIB=ΣVA+impoˆts sur la production nets de subventions \text{PIB} = \Sigma \text{VA} + \text{impôts sur la production nets de subventions}

Le PIB peut être calculé en valeur ou en volume :

  • PIB en valeur : il s’agit du PIB calculé au prix du marché ou à prix courants. Les prix courants sont les prix tels qu’ils sont indiqués pour une période déterminée ;
  • PIB en volume : dans ce cas, le PIB tient compte de l’inflation et son montant efface le niveau de l’inflation. Il est donc calculé à prix constants (prix de l’année qui sert de référence).

Si le PIB représente la richesse créée, et étant donné que celle-ci provient de la production de biens et de services, alors le PIB mesure en même temps le niveau de revenu global dans l’économie, ainsi que le niveau des dépenses des différents acteurs.

Prenons un exemple : Pierre est jardinier et Jacques a un jardin qui nécessite d’être entretenu. Jacques peut entretenir son jardin tout seul, mais durant trois mois dans l'année, il n'habite pas sa résidence principale. Si, durant ces trois mois, Jacques demande à Pierre de venir s'occuper de son jardin contre rémunération, son action entraînera la production d'un service (l'entretien du jardin par Pierre). En conséquence, le niveau de production dans le pays augmente grâce à la production de ce service. Jacques va payer le service fourni. Le prix payé, supposons de 100 €, représente un revenu pour Pierre, donc le revenu dans l'ensemble du pays augmente de 100 € grâce à la production de ce service. De plus, ces 100 € représentent une consommation que réalise Jacques. En conséquence, le niveau de dépenses dans le pays augmente également du même montant.

ses première la création du PIB production revenu dépense La création du PIB

En conséquence, le PIB permet de mesurer la richesse créée, mais il permet de mesurer également :

  • le revenu total des acteurs dans l’économie ;
  • la dépense totale en biens et services.

Quel est l’intérêt du PIB et quelles sont ses limites ?

Au XXe siècle, le PIB est devenu l’indicateur central qui permet d’orienter les politiques économiques.

bannière definition

Définition

Politique économique :

Une politique économique représente l'ensemble des moyens mis en œuvre pour améliorer la situation économique générale du pays.

Parmi ces politiques économiques on peut notamment citer la politique publique pour l'emploi, qui a pour objectif la réduction du chômage.

Le PIB (et notamment sa croissance) permet de déterminer la santé économique du pays. En fonction de cela, les pouvoirs publics peuvent prendre des décisions afin de l’améliorer.

bannière à retenir

À retenir

Croissance eˊconomique=PIB anneˊe 2PIB anneˊe 1PIB anneˊe 1×100 \text{Croissance économique} = \dfrac{\text{PIB année 2}-\text{PIB année 1}} {\text{PIB année 1}} × 100

Le PIB permet également de comparer les pays entre eux. Cependant la comparaison entre les pays passe le plus souvent par l’utilisation d’un autre indicateur : le PIB par habitant.

bannière à retenir

À retenir

PIB par habitant=PIB du paysnombre d’habitants\text{PIB par habitant} = \dfrac{\text{PIB du pays}} {\text{nombre d'habitants}}

Cependant, le calcul du PIB peut faire l’objet de certaines critiques. Tout d’abord, le PIB calcule mal l’ensemble des richesses créées dans le pays.

En effet, sont exclues du calcul du PIB les productions domestiques, c’est-à-dire le travail à domicile (faire la cuisine, le ménage ou s’occuper des enfants). Ces activités, non rémunérées, ne sont pas comptabilisées dans le PIB, mais elles le seraient si elles étaient rémunérées. En d’autres termes, si on emploie une personne pour faire le ménage chez soi, on participe à faire augmenter le PIB ; par contre si on se marie avec cette personne et qu’elle continue à faire le ménage, l’activité n’est plus comptabilisée dans le PIB.

Ensuite, ne sont pas non plus prises en compte dans le calcul du PIB les productions illégales ou non déclarées, de même que les activités bénévoles.

De plus, le PIB ne renseigne pas sur la source de richesse du pays. Ainsi un pays peut avoir un niveau de PIB élevé, mais qui provient d’activités dangereuses pour l’humain ou l’environnement. En effet, en comptabilisant l’ensemble des activités productives, il prend en compte les activités nuisibles ou négatives. Ainsi les activités qui détruisent l’environnement sont prises en compte dans le calcul du PIB, alors qu’elles mettent en danger la santé des habitants du pays.

Le PIB est un indice quantitatif et non pas qualitatif : de ce fait, il est avant tout un indicateur de richesse et non pas de bien-être. Il est certain que lorsque le PIB est élevé cela signifie que le niveau de consommation l’est aussi dans le pays et donc qu’un grand nombre de besoins est satisfait pour la population. Cependant, dans le calcul du PIB sont prises en compte des activités qui n’apportent pas de bien-être à la population, voire qui réduisent ce bien-être.

Prenons comme exemple l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima le 11 mars2011 au Japon. Cette catastrophe a entraîné une série de dépenses pour contenir le désastre écologique et sauver la population. Ces dépenses ne permettent pas d’augmenter le bien-être de la population, mais elles sont pourtant comptabilisées dans le calcul du PIB. Ainsi, le Japon a dû nettoyer et sécuriser la zone de la catastrophe. Ces activités ont eu un coût, qui a été comptabilisé dans le calcul du PIB.

Conclusion :

En réalisant une production de biens ou de services, les agents économiques créent de la richesse. Celle-ci est comptabilisée en tant que valeur ajoutée, ce qui nous permet par la suite de calculer l'ensemble de la richesse créée dans un pays au travers du calcul du PIB. Cet indicateur, bien qu’incomplet et imparfait, s'est imposé comme référence en matière économique et nous apporte des informations importantes sur la situation économique et son évolution.