Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Quels sont les grands équilibres macroéconomiques ?

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Introduction :

La macroéconomie est une démarche analytique permettant d’appréhender le fonctionnement de l’économie en analysant les variations de différents ensembles tels que la consommation des ménages, le niveau d’’investissement ou le commerce extérieur. Nous considérerons dans un premier temps ce qui constitue une situation d’équilibre macroéconomique. Puis, nous verrons ce que sont les déséquilibres macroéconomiques.

L’équilibre des emplois et des ressources

Les différents agents économiques réalisent entre eux plusieurs types d’échange qui sont appelés « flux ».

Les deux principaux types de flux sont :

  • les flux réels : l’échange porte sur un bien ou un service. Par exemple lorsque nous achetons un bien le flux réel est constitué par la transmission de l’objet ; de même le fait de mettre à disposition d’une entreprise notre force de travail constitue un flux réel qui, dans ce cas, porte sur un service ;
  • les flux monétaires : il s’agit d’un échange qui porte sur une quantité d’argent (flux financier). Par exemple lorsque nous achetons un bien, le paiement du bien au vendeur constitue un flux monétaire. De même, lorsque nous travaillons, le flux monétaire en cause est le paiement du salaire.
bannière à retenir

À retenir

L’origine d’un flux constitue sa ressource et la destination du flux constitue son emploi.

bannière definition

Définition

Ressources :

En comptabilité nationale, les ressources sont constituées par l’ensemble des richesses produites, à savoir la totalité des biens et services de consommation ainsi que des biens de production produits durant une année sur le territoire national.

En d’autres termes, si l’économie est fermée, les ressources représentent la production réalisée au cours d’une année, il s’agit donc du PIB.

Les emplois représentent la manière dont les ressources peuvent être employées, c’est-à-dire pour la consommation finale, pour réaliser un investissement ou pour être stockées. En conséquence, dans une économie fermée les emplois représentent la consommation finale (CC), la formation brute de capital fixe (FBCF), c’est-à-dire les investissements, et la variation du stock.

bannière definition

Définition

Économie fermée :

Une économie dite fermée est une économie où l'espace économique considéré ne pratique pas d'échanges marchands avec le reste du monde.

bannière à retenir

À retenir

PIB (YY) = consommation finale (CC) + FBCF (II) + variation des stocks

Lorsque nous considérons une économie ouverte sur l’extérieur et qui pratique des échanges avec les autres pays, il faut intégrer dans cet équilibre ressources/emplois les importations et les exportations.

bannière definition

Définition

Importations :

Les importations représentent un flux réel portant sur un bien ou service dans lequel un agent extérieur transmet un bien ou un service à un agent résident.

bannière exemple

Exemple

Par exemple lorsque une entreprise française achète du café en Colombie pour le vendre sur le marché français, elle réalise une importation.

bannière definition

Définition

Exportations :

Les exportations représentent un flux réel portant sur un bien ou un service dans lequel un agent résident transmet un bien ou service à un agent extérieur.

bannière exemple

Exemple

Par exemple lorsque une entreprise française produit du vin à Bordeaux et le vend en Chine, elle réalise une exportation.

Dans un modèle d’économie ouverte, les importations représentent donc une ressource qui pourra être utilisée par un agent résident. Les exportations représentent un usage qui peut être fait d’une production nationale, c’est-à-dire que la production ne sera pas consommée dans le pays, mais dans un autre pays.

bannière à retenir

À retenir

L’équilibre ressources/emplois s’écrit de la manière suivante :

PIB (YY) + importations (MM) = consommation finale (CC) + FBCF (II) + variation des stocks + exportations (XX)

L’étude d’un tableau ressources/emplois peut nous apporter beaucoup d’informations sur le fonctionnement de l’économie nationale : il nous indique par exemple quel est le montant du déficit ou de l’excédent commercial, quelle est la part respective des composantes des emplois et permet de mesurer l’évolution de chaque composante des ressources et des emplois.

ses première ressources et emplois de biens et services en 2014 PIB consommation finale importations exportations variations de stocks Ressources et emplois de biens et services en 2014

Tout d’abord, on remarque que l’égalité ressources/emplois est vérifiée, et que le PIB progresse entre les deux périodes de 0,75 %. Nous pouvons remarquer que la consommation des ménages progresse de 0,56 %, mais que les investissements sont en diminution de 1,15 %.

De même, on observe que la variation de stocks est positive et qu’elle augmente en 2014 par rapport à 2013, passant de 3,4 milliards d’euros à 9,4 milliards d’euros. Le solde du commerce extérieur est négatif, la France importe donc plus qu’elle n'exporte.

bannière definition

Définition

Solde du commerce extérieur :

Le solde du commerce extérieur est la différence en valeur entre les importations et les exportations. Lorsqu'un pays importe plus que ce qu'il exporte, ce solde est négatif.

Les déséquilibres macroéconomiques

bannière à retenir

À retenir

Les déséquilibres macroéconomiques peuvent être internes, tels que la baisse de la production ou la hausse du chômage, ou externes, tel qu’un déséquilibre commercial (lorsque les importations d’un pays sont supérieures à ses exportations).

Ces déséquilibres naissent de l’interdépendance des agents économiques, que nous pouvons représenter par le schéma suivant, dans lequel les flèches représentent les flux monétaires entre les agents économiques.

ses première l'interdépendance des agents économiques ménages extérieur état entreprises impôts exportations traitement des fonctionnaires revenus achats de biens et de services importations dépenses en biens de consommation L'interdépendance des agents économiques

bannière à retenir

À retenir

Un déséquilibre interne se produit lorsque la demande intérieure est supérieure aux ressources internes. Dans ce cas, pour satisfaire cette demande, il est nécessaire d’importer des produits, que ce soit des biens de consommation ou des biens de production.

Un déséquilibre interne peut se produire lorsque la demande baisse. Dans ce cas, des stocks se créent et la production baisse.

Cela a pour conséquence une baisse de l’utilisation des moyens de production par les entreprises et donc une réduction du volume de travail nécessaire. Cette situation entraîne la création ou l’augmentation du chômage.

Le phénomène peut se poursuivre car, avec l’augmentation du chômage, le revenu disponible des ménages baisse, ce qui entraîne à son tour une baisse de la demande de biens de consommation.

L’augmentation du chômage a également pour conséquence une augmentation des dépenses publiques, car l’État compense, au travers des allocations chômage, la perte de revenu des travailleurs.

De plus, la baisse de la production et la baisse des revenus disponibles provoquent une diminution des impôts perçus par l’État, ce qui peut le contraindre à réduire les dépenses publiques et, éventuellement, le traitement des fonctionnaires (la rémunération que reçoivent les fonctionnaires).

ses première déséquilibre interne baisse de la demande production diminution de l'emploi traitement des fonctionnaires Un déséquilibre interne : la baisse de la demande

Dans un tel déséquilibre interne, certains économistes, tels que Paul Krugman, invitent les États à dépenser pour stimuler la demande et à mettre un terme à ce cycle qui accentue les déséquilibres. De plus, selon ces mêmes économistes, peu importe le poste budgétaire auquel est affectée la dépense publique puisque son rôle est d’accroître la demande globale et donc d’augmenter la production et l’emploi.

L’épargne peut également jouer un rôle dans les déséquilibres macroéconomiques.

bannière definition

Définition

Épargne :

L’épargne est la différence entre le revenu et la consommation et comme la production est égale au revenu (ressources = emplois dans une économie fermée), alors l’épargne est égale à la production moins la consommation.

YY (production) =C= C (consommation) ++ épargne

donc :

épargne == investissements

étant donné que

Y=C+IY = C + I

Dans une économie ouverte, si l’épargne est inférieure à l’investissement, alors le solde extérieur est déficitaire.

Conclusion :

En analysant les équilibres macroéconomiques et leurs évolutions, les pouvoirs publics peuvent agir pour stimuler l’économie, notamment en agissant sur les dépenses publiques. Cependant, l’apparente inefficacité des interventions publiques pour résorber le chômage ou réduire le déficit commercial en France peut nous conduire à nous interroger sur les autres moyens d’action des pouvoirs publics.