Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.

Un roman : Le coupeur de mots, de Hans Joachim Schädlich

Déjà plus de

1 million

d'inscrits !

Une mise en garde contre la naïveté

Dans Le coupeur de mots, Paul est un petit garçon qui fait la rencontre de Filolog, un adulte malveillant qui abuse de la naïveté de Paul. En effet, Filolog collectionne les mots pour les mettre dans sa valise. Il cherche donc des personnes à qui il pourra dérober leurs mots, les empêchant ainsi de s’exprimer correctement. Bien sûr, il fait croire que ce n’est rien, mais en réalité, cela va empêcher Paul d’avoir une vie normale.

bannière definition

Définition

Naïveté :

Être naïf vis-à-vis de quelqu’un, c’est lui accorder une trop grande confiance.

Dans ce passage, Filolog propose à Paul de passer un marché avec lui :

bannière citation

Citation

« Mais l’homme poursuit :
— Je me charge de tous tes devoirs de classe pendant une semaine si tu me donnes toutes tes prépositions disons, par exemple, tes articles définis. Ce n’est pas grand-chose.
Paul réfléchit et réplique :
— Mais comment est-ce que je te donnerais mes prépositions et quoi que ce soit de ce genre ? Je ne les ai pas dans mon placard.
— Tu dis que tu me les donnes, un point c’est tout. Et bien sûr, je te fais un reçu.
Alors Paul se dit : “Toute une semaine sans devoirs à la maison… Et il me suffit de dire : “Je te donne mes prépositions et… et quoi ? Ah, oui, mes articles définis. Si ce n’est que ça.”
Paul a décidé : “D’accord, je te donne mes prépositions et mes articles définis.“ »

Filolog est un escroc, il abuse de son statut d’adulte sûr de lui et de son apparente sympathie pour tromper un jeune homme qui découvre le monde. Heureusement, Paul va se montrer plus malin que lui, car il va réussir à résoudre l’énigme qu’il lui tend en s’alliant avec son ami Bruno.
C’est donc une histoire qui insiste sur l’importance de l’amitié et de l’intelligence, et qui illustre le proverbe : « L’union fait la force ».

bannière definition

Définition

Proverbe :

Phrase courte qui exprime une vérité générale.

bannière à retenir

À retenir

Les personnages dans Le coupeur de mots sont réalistes, c’est-à-dire qu’il est possible de s’identifier à eux, qu’il s’agisse de Paul, de ses parents, de son maître, de son directeur, de la vendeuse… Le récit met en évidence leurs différences, et surtout la malhonnêteté de l’un d’eux.

L’humour des situations et des dialogues

Pour faire rire le lecteur, l’auteur, Hans Joachim Schädlich, utilise deux sortes de comique : le comique de situation et le comique de mots. Ce qui arrive à Paul est de plus en plus grave, donc les situations sont de plus en plus embarrassantes. Quand il arrive quelque chose d’embarrassant ou de surprenant au personnage et que cela nous fait rire, il s’agit d’un comique de situation. Quand le personnage utilise les mots d’une façon inhabituelle et drôle, il s’agit d’un comique de mots.

Paul est incapable de raconter ce qu’il a vu au cirque, car les mots lui manquent. Cela agace ses parents, mais cela nous réjouit :

bannière citation

Citation

« Le soir, à table, Paul veut à tout prix parler du cirque à ses parents.
— Merveilleux être dressage, dit-il. Un tigre sauter à travers un cerceau enflammé. Un éléphant asseoir grand tabouret.
Les parents de Paul sont profondément affligés d’entendre Paul parler ainsi. Il leur a toujours raconté ses journées au dîner, et maintenant il ne sait plus faire que des phrases de ce genre.
Son père qui ne veut rien laisser paraître, lui demande : “Et les acrobates ?”
— Il y avoir trapézistes et un funambule, répond Paul. Funambule tenir un parapluie chaque main et porter épaules une fille. Cette fois, Paul voit bien que ses parents sont très tristes. »

Dans ce passage, on voit que ce n’est pas seulement la façon de parler de Paul qui nous fait rire, c’est aussi l’incompréhension dans laquelle se retrouvent ses parents. Cette impossibilité à se faire comprendre est ce qui provoque l’humour.

La force de ce récit repose donc sur la façon dont sont construits les dialogues, car ce sont eux qui sont devenus difficiles à suivre pour le héros. Là où l’action avance le plus, c’est à l’issue des dialogues avec Filolog.

bannière definition

Définition

Dialogue :

Échange de paroles entre deux personnes ou entre plusieurs groupes de personnes.

C’est lors d’un dialogue avec le « coupeur de mots » que Paul trouve le moyen de retrouver ses mots :

bannière citation

Citation

« Mais Filolog se contente de lui éclater de rire au nez.
— N’importe qui peut venir me dire ça, répond-il. Nous avons conclu un marché, sérieux, et basta ! Ou bien est-ce que par hasard, je n’aurais pas fait tes devoirs ?
Paul est désespéré.
— Je te donner mes indiens, mes voitures et même mon racteur. Et mon ballon foot ! dit Paul.
Filolog rit.
— Je ne collectionne pas ce genre d’objets, réplique-t-il, mais j’ai une idée.
Il ouvre sa valise et en tire une feuille de papier.
— Je te rendrai tout, déclare-t-il, si tu trouves tout ce qui manque sur cette feuille. Tu as un jour de délai. Nous nous retrouverons ici même. »

bannière à retenir

À retenir

Pour reconnaître un dialogue dans un récit, il faut identifier certaines marques de ponctuation :

  • les tirets (ou les guillemets dans certains cas) ;
  • les phrases interrogatives ou exclamatives ;
  • les verbes de parole (dire, s’exclamer, murmurer, chanter, crier…).

Questionner notre langue

Le coupeur de mots est une histoire qui nous permet de découvrir le langage et nous invite à nous interroger sur l’importance des classes grammaticales. En effet, les mots de notre langue ne servent pas tous à la même chose, mais de plus ils n’ont pas la même nature.

bannière definition

Définition

Classe grammaticale :

La classe grammaticale d’un mot (qu’on appelle aussi sa nature), est la catégorie à laquelle il appartient. Elle peut être variable ou invariable.

Sans les articles, les déterminants et les pronoms, le texte que Filolog donne à Paul est incompréhensible :

bannière citation

Citation

« Il y avoir un homme rosses oreilles. Homme aimer manger. Il rire ou aller romenade. Il porter un costume ris. Ses affaires être joliment rasseuses. Il s’arrêter chaque maison et tendre oreille. Il vouloir entendre enfants. Homme avoir toujours sa valise main. Souvent il rentrer une maison. »

bannière attention

Attention

Il ne faut pas confondre la nature et la fonction d’un mot. La nature désigne ce qu’il est, la fonction désigne à quoi il sert dans la phrase (sujet, verbe, complément, etc.).

Les différentes classes grammaticales en français sont les suivantes :

Classes grammaticales des mots variables
NATURES EXEMPLES
Le nom Bureau, chandelle, yaourt, réfrigérateur, parquet, nature, fleuve, blaireau…
Le déterminant

  • Le, la, les, l’, au(x), du, des
  • Au, aux, du
  • Un, une
  • De la, de l’
  • Mon, ma, mes, ton, ta, tes, son, sa ses, notre, nos, votre, vos, leur, leurs
  • Ce, cet, cette, ces
Le pronom
  • Je, me, moi, tu, te, toi, il, elle, se, soi, la, le, l’, lui, nous, vous, ils, elles, les, eux, leur
  • Le mien, la mienne, les miens, les miennes,
  • Le tien, la tienne, les tiens, les tiennes / Le sien, la sienne, les siens, les siennes / Le nôtre, la nôtre, les nôtres, Le vôtre, la vôtre, les vôtres / Le leur, la leur, les leurs
  • Celui, celle, ceux, celles, celui-ci, celui-là, celle-ci, celle-là, ceux-ci, ceux-là, celles-ci, celles-là / Ceci, cela, ce, ça
  • Qui, que, quoi, dont, où, lequel et ses composés
  • L’adjectif qualificatif Rouge, sauvage, acariâtre, splendide, joyeux…
    Le verbe Dormir, réparer, construire, subjuguer, submerger, s’asseoir, croire, médire…

    Classes grammaticales des mots invariables
    NATURES EXEMPLES
    La préposition De, à, par, pour, vers, sans, contre, avec, sur, sous, devant, dès, pendant, derrière, en, dans, malgré, hors de, au-dessus de, en dessous de…
    La conjonction de coordination Mais, ou, et, donc, or, ni, car
    La conjonction de subordination Que, quand, comme, lorsque, puisque…
    L’adverbe Pourquoi, comment, quand, où, loin, ailleurs, partout, dehors, dedans…
    L’interjection et l’onomatopée Ah, allô, oh, bravo, BOUM, cocorico, tic-tac…
    bannière à retenir

    À retenir

    Le coupeur de mots est un roman qui souligne l’importance d’avoir un langage commun. Pour éviter les incompréhensions et pour que nous puissions vivre ensemble, il est essentiel que nous partagions le même langage. C’est pourquoi chaque mot, même petit, est important.