Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Abolition de la traite en Europe
XVIII^^e^^ siècle
Evénement historique

Contexte

  • Dès le XVe siècle, les découvertes espagnoles et portugaises ouvrent de nouvelles perspectives économiques. Assez vite, les métropoles européennes utilisent les esclaves Noirs pour utiliser une main d’œuvre asservie dans les plantations de sucre ou de tabac. Les autres puissances européennes se lancent également dans l’expansion coloniale.
  • Au début du XVIIIe siècle, le « commerce triangulaire » est à son apogée : les négriers partent des côtes européennes, se dirigent vers l’Afrique, chargent les navires, revendent les esclaves dans les colonies et rejoignent les métropoles pour vendre les produits issus des plantations.
  • Des révoltes d’esclaves ont lieu tout au long de l’histoire de l’esclavage. Des intellectuels et des hommes politiques se soucient également du sort des Africains : la question de l’abolition apparaît dans le débat public.

XVIIIe siècle

Déroulement

Les différentes rébellions des esclaves, à l’image de celle dirigé par Toussaint Louverture (1796-1802) sur l’île de Saint-Domingue, témoignent de la volonté de combattre l’oppression des colonies et des négriers. Les révoltes sont la plupart du temps durement réprimées, à l’image de celle de Nat Turner, en Virginie (1831). Des esclaves et des Blancs mettent en place des organisations secrètes pour permettre la fuite des personnes désireuses de fuir.

L’histoire de la traite et de l’esclavagisme sont étroitement liées : les États-Unis abolissent l’esclavage en janvier 1865, la France révolutionnaire en février 1794, mais Bonaparte le rétablit en 1802. Pour certains, l’abolition de l’esclavage doit d’abord commencer par la suppression de l’esclavage. Ainsi, alors que les guerres napoléoniennes font presque cesser la traite anglaise et française, des députés anglais font voter l’abolition de la traite en janvier 1808. Les négriers s’y opposent fortement, et une traite clandestine à lieu. Les Britanniques signent alors des accords pour permettre la visite des bateaux suspects. La France, qui abolit la traite en 1827, en fait de même.

C’est lors du Congrès de Vienne, après la défaite de Napoléon Ier, et sous proposition des Anglais, que la traite est condamnée, étant assimilée à la piraterie. La traite est définitivement abolie en 1818 par le traité d’Aix-la-Chapelle : l’abolition est toutefois appliquée en différé selon les pays.

Conséquences

  • L’abolition de la traite est souvent le prélude à l’abolition de l’esclavage. Ainsi, si l’Angleterre met fin à la traite en 1808, l’esclavage est supprimé en 1833.
  • Si les planteurs sont hostiles à ces mesures, les esclaves, dans cette perspective de changement, se soulèvent : la Guyane britannique connaît deux périodes de grandes tensions (1808 et 1823). L’abolition de la traite pousse les anciens négriers à mettre en place de nouvelles pratiques : ainsi, des travailleurs dit « libres », sont amenés d’Asie. Environ 1 million de Chinois et d’Indiens émigrent, à destination essentiellement de la Guyane britannique et hollandaise.