Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Âge d'or des Ottomans
XVI^^e^^ siècle
Evénement historique

Contexte

  • Les conquêtes initiées au XIIIe siècle par Osmani Ier et les victoires de Mehmet II le Conquérant qui prit Constantinople en 1453 se concrétisent au XVIe siècle par un empire immense et redoutable qui s’étend de l’Europe balkanique au Maroc, encore non conquis. Il englobe donc une partie de l’Asie, de la Perse et l’Empire arabe de Bagdad.
  • Le sultan, relativement tolérant quant aux religions bien que la majorité soit sunnite, règne en maître sur ces terres soumises à l’impôt.
  • La richesse de l’Empire ottoman est complétée par sa puissance maritime et militaire : on retiendra ainsi que les janissaires ont acquis au XVIe siècle un important rôle politique. Néanmoins, l’apogée associée à la figure de Soliman II le Magnifique (1520-1566) laisse bien vite place à la décadence.

XVIe siècle

Personnages

dit Selim Ier

dit Soliman II

dit François Ier

Déroulement

Le sultan Selim Ier (1512-1520) entame de grandes conquêtes de religion qui le mènent en Syrie et en Égypte. Ayant conquis les lieux saints de la religion musulmane, il devient aussi calife, maître des croyants.

Lui succède Soliman II le Magnifique, qui mène l’Empire à son apogée dans des guerres incessantes et de nouvelles splendeurs architecturales. Il conquiert bien vite l’Iran, l’Iraq, la Tunisie et l’Algérie. Cette suprématie sur le monde arabe lui donne une puissance maritime qui lui permet d’envoyer des expéditions jusqu’en Inde, renforçant la puissance commerciale de l’Empire.

Les années 1520 marquent l’expansion européenne de l’Empire. François Ier, qui veut concurrencer l’Espagne, s’allie avec Soliman contre Charles Quint, Louis II de Hongrie et Tahmasp d’Iran. En 1529, Soliman a conquis la plus grande partie de la Hongrie mais ne parvient pas à vaincre Vienne.

Les conquêtes sont poursuivies par Selim II. Freiné par la bataille de Lépante en 1571, il a tôt fait de reconstruire la flotte ottomane, mais l’Europe sait désormais que l’Empire est faillible. L’immense Empire brasse en paix les cultures et les religions, et la tolérance ottomane permet à de nombreux juifs de s’installer dans l’Empire.

Mais c’est le commerce, étroitement contrôlé par l’État, qui fait la richesse de l’Empire. Des commerçants de toute l’Europe s’y rejoignent, entraînant la présence diplomatique des principales puissances européennes : la France, l’Angleterre, l’Espagne et les Républiques Italiennes sont représentées dans l’Empire, tandis que le développement s’exprime dans la richesse de l’art ottoman.

Conséquences

  • À la fin du siècle débute le déclin de l’Empire, amorcé par les intrigues du harem et l’influence grandissante des janissaires. Les puissances européennes reprennent le dessus.
  • L’Empire est, depuis le XIVe siècle, un obstacle pour les puissances européennes et influence leur politique.
  • De moins en moins puissant au fil des siècles, l’Empire ottoman ne disparaîtra qu’en 1924, laissant un fort héritage culturel.