Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Bataille du mont Cassin
Janvier à mai 1944
Evénement historique

Contexte

  • Les Américains, Anglais, Canadiens ainsi que les Français débarquent en Sicile en juillet 1943, pour prendre de revers l’Italie fasciste, alliée de l’Allemagne. Cette attaque permet d’ouvrir un troisième front d’attaque sur l’axe avec l’Ouest (la France) et l’Est (l’URSS). C’est l’« opération Husky ». Si le peuple italien ne soutient plus vraiment le fascisme, les Allemands maintiennent Mussolini au pouvoir. Le sud de l’Italie est perdu pour l’axe, et les fascistes se retranchent au centre et au nord de la botte italienne.
  • Pour empêcher les Alliés de passer, la ligne Gustave est construite, rangée défensive minée et recouverte de barbelés, au niveau le plus resserré de la péninsule, traversant les montagnes des Apennins. Le centre de cette ligne est le mont Cassin.

Janvier à mai 1944

Personnages

Alphonse Juin

Wladyslaw Anders

Oliver Leese

Dwight Eisenhower

Albert Kesslring

Déroulement

La bataille se déroule en Italie mais ce sont des troupes allemandes qui défendent l’Italie, dirigées par le général Albert Kesslring. Prendre le mont Cassin laisserait aux Alliés la voie libre sur Rome. C’est pourquoi le commandant suprême des forces armées alliées, le général Dwight Eisenhower, décide d’attaquer frontalement la vallée et de s’emparer du monastère situé au mont Cassin, autour duquel sont disposées les forces allemandes en janvier 1944.

Les Alliés parviennent à s’emparer d’une grande partie du terrain dans un premier temps mais les Allemands résistent et reprennent leurs positions en février. Il faut souligner l’importance des troupes coloniales algériennes, tunisiennes et marocaines, sous commandement français, qui parviennent à faire un nombre conséquent de prisonniers (1 200) et prennent le plus de terrain à l’ennemi.

Le général Alphonse Juin, voyant que l’attaque frontale proposée par les Américains n’est pas efficace, propose d’attaquer par les montagnes, là où les Allemands ne s’y attendent pas. On cherche ainsi à envelopper la ligne Gustave pour la neutraliser et la détruire.

L’offensive finale est déclenchée le 11 mai 1944. L’avancée des alliés est très rapide. Le corps d’armée polonais, mené par le général Anders, s’empare du mont Cassin le 18 mai et achève l’offensive.

Conséquences

  • Après cette bataille, les armées de l’axe, encerclées et défaites, battent en retraite. Elles remontent vers le Nord mais ne peuvent empêcher la chute de la capitale quelques jours plus tard, le 4 juin 1944 : la bataille du mont Cassin a donc déterminé le sort de la capitale italienne.
  • Stratégiquement, la bataille est un succès pour les Alliés, mais ceux-ci perdent tout de même 54 000 des 105 000 hommes déployés tandis que les Allemands perdent uniquement 20 000 de leur 80 000 hommes.