Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Chute du mur de Berlin
9 novembre 1989
Evénement historique

Contexte

  • Mikhaïl Gorbatchev arrive à la tête de l’URSS et s’engage dans une double réforme : la glasnost (transparence) et la perestroïka (restructuration) pour moderniser son pays.
  • La RDA d’Erich Honecker se montre hostile à ces réformes, mais se trouve contrainte de s’engager dans la voie de la libéralisation à l’automne 1989.
  • Construit dans la nuit du 12 au 13 août 1961, le mur de Berlin sépare physiquement la ville en deux : il symbolise l’absence de liberté et le clivage idéologique de la guerre froide.
  • Les habitants rejetaient plusieurs points :
  • une militarisation qui commençait à l’âge de sept ans ;
  • un système économique encore trop centralisé.
  • La démarche d’Honecker pour contourner la pression de Gorbatchev se faisait au prétexte d’une méthode dite des « petits pas » : il évitait ainsi les réformes d’ampleur.
  • L’exode massif des Allemands de l’Est vers l’Ouest par le biais des ambassades de RFA à Prague et Varsovie marque le début d’une série de manifestations populaires.

9 novembre 1989

Personnages

Erich Honecker

Mikhaïl Gorbatchev

Egon Krenz

Günter Schabowski

Helmut Kohl

Déroulement

Le 18 octobre, Honecker est évincé au profit d’Egon Krenz qui entreprend des concessions : changement de gouvernement, promesses de réformes et d’élections libres. Günter Schabowski, secrétaire du Comité central chargé des médias, annonce lors d’une conférence de presse le 9 novembre l’autorisation reconnue aux Allemands de l’Est de voyager à l’étranger : la brèche est ouverte. Plusieurs milliers de Berlinois se ruent aux points de frontières et exigent de passer. Le mur de Berlin, souvent appelé « mur de la honte », devenu inutile, est symboliquement démantelé ce 9 novembre 1989. Les citoyens de Berlin Est sont accueillis à bras ouverts par les Berlinois de l’Ouest. L’ouverture de la porte de Brandebourg, la marée humaine amassée dans un sentiment d’europhorie et les concerts organisés marquent la fin d’une époque de la guerre froide.

Conséquences

  • Le communisme en Allemagne s’effondre : des élections libres sont prévues pour 1990 et la STASI (police politique) est dissoute.
  • En février 1990, les premières élections libres donnent 40 % des voix à l’Alliance pour l’Allemagne.
  • Le 1er juillet, l’Union économique et monétaire entre les deux Allemagne entre en vigueur.
  • Le traité de Moscou en 1990 (dit « traité des 4 + 2 ») organise la reconnaissance de la pleine souveraineté de l’Allemagne.
  • La réunification allemande a lieu le 3 octobre 1990.
  • Le chancelier de l’ex RFA – Helmut Kohl – devient le chancelier de la réunification jusqu’en 1998 : il a joué un rôle non négligeable dans l’intégration économique et sociale de l’ex-RDA.
  • La chute du mur de Berlin est le symbole de la fin de la guerre froide.