Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED)

1964

Découvrez, sur SchoolMouv, des milliers de contenus pédagogiques, du CP à la Terminale, rédigés par des enseignants de l’Éducation nationale.
Les élèves de troisième, de première ou de terminale bénéficient, en plus, de contenus spécifiques pour réviser efficacement leur brevet des collèges, leur bac de français ou leur baccalauréat édition 2023.
Evénement historique

Contexte

  • Accords de Bretton Woods en 1944 : création du FMI et de la Banque mondiale.
  • Charte de San Francisco en 1945 : création de l’ONU.
  • Création du GATT en 1947 : réduction des tarifs douaniers ; système de coopération multilatérale.
  • Mouvement de décolonisation : Indonésie en 1945 ; Inde en 1947 ; Afrique noire en 1960 ; Algérie en 1962…
  • Création de l’expression « tiers-monde » par le démographe Alfred Sauvy en 1952 dans l’Observateur.
  • Affirmation du tiers-monde : Conférence de Bandung en 1955 (création du mouvement des non-alignés).
  • Dénonciation par ces pays des accords du GATT qui seraient trop centrés sur les intérêts des pays industrialisés.
  • L’ONU se dote ainsi d’une agence destinée au développement du tiers-monde : la CNUCED.

1964

Personnages

Raul Prebish

Déroulement

Crée dans le cadre de l’ONU en 1964 à Genève, la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement vise à établir des échanges commerciaux équilibrés entre pays du Nord et pays du Sud. La CNUCED fixe à 1% du PNB le niveau de l’aide apportée par les pays du Nord aux pays du Sud et tente de faire progresser le commerce Nord-Sud.

Le « Groupe des 77 » est créé à l’occasion de la première CNUCED et réunit à ce moment tous les pays en développement : il s’oppose aux conceptions libre-échangistes des institutions internationales.

Conséquences

  • La CNUCED illustre la tentative d’affirmation du tiers-monde par le rééquilibrage des échanges commerciaux et une facilitation de l’accès aux marchés.
  • Les velléités exprimées lors de la CNUCED peinent à se concrétiser :
  • Les promesses d’aide au développement de 1% ne sont pas tenues.
  • Le poids de la dette s’accroît pour ces pays, ce qui remet en cause leur capacité à s’extraire de la dépendance offerte par la colonisation.
  • L’accroissement de la dette des pays du Sud est provoqué notamment par la baisse du prix des matières premières : les pays du Nord imposent leurs conditions à travers des politiques d’ajustement structurel du FMI.
  • Si la création du Groupe 77 pouvait laisser entrevoir un nouveau mécanisme de solidarité (une « troisième voie »), les difficultés économiques ont conduit à l’érosion du mouvement des non-alignés en raison des intérêts trop divergents. Certains pays comme Cuba ou le Vietnam ont choisi finalement de se rapprocher de l’URSS.
  • La CNUCED s’est plus ou moins alignée malgré elle sur le libéralisme et la position de l’OMC.