Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Création de la CED
1952
Evénement historique

Contexte

  • 1946 : Winston Churchill dénonce dans le discours de Fulton le fait qu’un « rideau de fer » se soit abattu sur l’Europe, désignant par cette métaphore la mainmise du pouvoir stalinien sur les nations de l’Europe de l’Est. Dans ce contexte de Guerre froide naissante, il devient urgent pour les pays d’Europe de l’Ouest de s’unir pour résister à la déferlante communiste.
  • 1948 : les représentants des États de l’Europe de l’Ouest se réunissent en congrès à La Haye pour donner un cadre juridique aux « États-Unis d’Europe ».
  • 1949 : faisant suite à la doctrine Truman de l’endiguement (containment en anglais), une organisation de défense militaire, l’OTAN, est créée pour unir les différentes nations dans ce qui est en train de devenir le bloc occidental (États-Unis / Europe de l’Ouest).
  • 1951 : réalisant les ambitions de Robert Schuman prononcées lors de son discours sur l’Europe le 9 mai 1950, le traité de Paris institue la Communauté européenne du charbon et de l’acier. C’est la première concrétisation du projet d’une union des différents pays de l’Europe de l’Ouest.

1952

Personnages

Jean Monnet

Pierre Mendès France

Déroulement

L’ambition des « pères de l’Europe » était de parvenir, au début des années 1950, à une Europe fédérale dont la coopération ne soit pas seulement économique, comme cela avait été grâce à la création de la CECA en 1951, mais aussi politique. C’est toute l’ambition du projet de Communauté européenne de défense (CED), lorsque son principal défenseur, Jean Monnet, en rédige la synthèse. L’ambition de la CED est aussi de fournir un cadre dans lequel la RFA puisse progressivement se réarmer, ce qui est envisagé face aux pressions des Soviétiques sur des terrains de conflits interposés comme en Corée (guerre de 1950 à 1953). Le but est donc de mettre en place une armée européenne pour dépasser les problématiques nationales et empêcher la propagation du communisme.

Le 27 mai 1952 est donc signé à Paris le traité instituant la CED. Cependant, la situation internationale évolue avant qu’il ne soit ratifié. Staline meurt en 1953 et la politique plus pacifique de Khrouchtchev atténue le danger de propagation communiste. De plus, l’échec français dans la Guerre d’Indochine en 1954 ne plaide pas pour une perte de la souveraineté nationale militaire. C’est dans ce contexte que Pierre Mendès France porte le débat vers la ratification du traité instituant la CED à l’Assemblée nationale. Le 30 août 1954, l’Assemblée écarte définitivement la CED. Le rêve d’une armée européenne prend fin.

Conséquences

  • 1954 : en guise de protestation de la non ratification de la CED par l’Assemblée nationale, Jean Monnet démissionne de son poste de la Haute Autorité de la CECA.
  • 1954 : pour relancer la construction européenne, il est décidé de se reconcentrer sur les projets de coopération économique. C’est dans cette perspective qu’est créé l’Euratom (ou CEEA, Communauté européenne de l’énergie atomique).