Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Crise asiatique
Juillet 1997
Evénement historique

Contexte

  • La deuxième moitié du XXe siècle voit se développer économiquement les pays d’Asie : les dragons (Corée du Sud, Hong Kong, Singapour, Taïwan) émergent dans les années 1950, bientôt suivis par les Tigres (Thaïlande, Indonésie, Malaisie, Viêtnam, Philippines) dans les années 1970, et enfin par la Chine à partir de 1980 grâce à un développement rapide de l’industrie et une économie basée sur l’exportation.
  • Le développement rapide et fructueux de cette économie qui monte en gamme et exporte attire très vite les capitaux étrangers tandis que leur IDH augmente. L’OMC et le FMI insistent pour déréguler les marchés financiers de ces pays interventionnistes, ce qui facilite l’investissement et les exportations. Mais les institutions financières et monétaires n’avaient pas prévu qu’en 1996, ces pays en plein développement se retrouveraient en situation de surendettement, entraînant la propagation d’une grande crise monétaire.

Juillet 1997

Personnages

Suharto

Boris Eltsine

Déroulement

L’éclatement de la bulle financière de Thaïlande au début de l’année 1997 provoque la peur des investisseurs, inquiétés par le déficit de la Balance des paiements courants et le fort endettement du pays. Après avoir essayé de maintenir la valeur de leur monnaie, la Banque centrale thaïlandaise, appauvrie, permet un taux de change flottant sur le baht.

À l’automne 1997, la crise devient monétaire et s’étend au reste de l’Asie du Sud-Est, entraînant de nombreux retraits de capitaux. Les réponses, comme l’austérité que demande le FMI, ne sont pas adaptées à ce type de crise, et aggravent la situation ainsi que la perte de confiance dans la monnaie. La fuite des capitaux, qui s’accélère, entraîne la faillite de banques et de nombreuses entreprises.

Fin 1997, 12 pays asiatiques sont sévèrement touchés et leurs monnaies ont perdu beaucoup de valeur, freinant les exportations. Nombre d’entre eux sont insolvables. La crise s’étend aux bourses où elle cause des pertes considérables, se répercutant sur les populations : elles perdent en pouvoir d’achat et ne peuvent plus accéder au crédit.

Conséquences

  • Le 21 mai 1998, le président de l’Indonésie, Soeharto, est contraint de démissionner suite à une mauvaise gouvernance ayant aggravé la crise.
  • En 1998, la crise touche gravement la Russie, en cessation de paiement, puis s’étend à de nombreux pays émergents (Brésil, Argentine).
  • Les Dragons résistent mieux à la crise, car leur système économique est moins basé sur l’exportation et qu’ils entretiennent des relations plus étroites avec l’Occident.
  • La crise aura accéléré la libéralisation de l’économie asiatique et l’ouverture de ces pays au marché, mais l’échec du FMI et de la Banque mondiale nourrit une certaine rancœur facilitant le développement de l’altermondialisme.