Médaille
N°1 pour apprendre & réviser du collège au lycée.
Marianne

Conforme au programme
officiel 2018 - 2019

Guerre du Kippour
Octobre 1973
Evénement historique

Contexte

  • À la suite de la guerre des Six-Jours (5-10 juin 1967) et la victoire écrasante d’Israël, les pays arabes se sentent humiliés d’avoir perdu le conflit aussi rapidement. De fortes rancœurs sont présentes, d’autant plus que les Palestiniens, enfermés dans des camps de réfugiés jusqu’en 1967, font entendre leur voix dans les pays arabes.
  • Une guerre d’usure est menée entre l’Égypte et l’État hébreu, malgré le cessez-le-feu de 1967, sur le canal de Suez. Ce conflit est très coûteux pour les forces israéliennes. En 1970, sous la pression des États-Unis, les combats cessent.
  • Anouar el-Sadate succède à Nasser au moment de sa mort, en septembre 1970. Il reconstitue l’armée égyptienne pour mettre fin à cette situation bloquée en envisageant une attaque armée contre Israël.

Octobre 1973

Personnages

Anouar el-Sadate

Déroulement

La quatrième guerre israélo-arabe débute le 6 octobre 1973. Elle est préparée dans le secret, et l’offensive, dans le cadre d’une stratégie de surprise, a lieu le jour de la fête juive du Grand Pardon, le Kippour, au moment où le pays est à l’arrêt pour les festivités. L’offensive est menée simultanément au Nord, avec les troupes syriennes qui tentent de reprendre le plateau de Golan, et au Sud, les troupes égyptiennes passant le canal de Suez.

Cette coalition réunit donc l’Égypte, la Syrie, mais également la Jordanie, l’Irak, l’Algérie et le Maroc : cette attaque internationale avait pour but de faire appliquer la résolution 242 de l’ONU de 1967 (retrait des troupes israéliennes du Sinaï et du plateau de Golan). Le plan de l’attaque surprise est un succès au début du conflit : Israël essuie de grandes difficultés face aux troupes égyptiennes et syriennes durant la première semaine. Mais l’État hébreu reprend l’initiative, et renverse le rapport de force de manière impressionnante : Israël récupère les territoires conquis par l’attaque, et pousse même son avancée plus loin. Les soldats arrivent aux portes de Damas le 14 octobre et de Suez le 22 octobre.

La communauté internationale ne reste pas de marbre face au conflit. En effet, les pays arabes de l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) réduisent leur exportation vers l’Occident. Le Conseil de sécurité de l’ONU adopte une résolution signée par les États-Unis et l’URSS pour un cessez-le-feu le 22 octobre, puis le 23. Israël ne respectant pas la résolution, l’URSS avertit l’État hébreu, provoquant l’alerte nucléaire américaine du 25 octobre. Le Conseil de sécurité décide finalement d’envoyer des casques bleus pour assurer l’application du cessez-le-feu.

Conséquences

  • Israël restaure une partie du Sinaï à l’Égypte et les puits de pétrole, mais retire également ses troupes sur une partie du Golan.
  • Le désengagement israélien conduit à un certain rapprochement avec l’Égypte sur le long terme. Sadate entreprend un voyage à Jérusalem en novembre 1977. Les accords du Camp David, signés entre les deux nations en septembre 1978, sont la conséquence de la détente entre ces deux pays frontaliers.